Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne maternité Saint Frères, aujourd'hui école d'agriculture des Maisons familiales rurales

Dossier IA80010106 inclus dans L'ensemble industriel textile Saint Frères réalisé en 2012

Fiche

Voir

Appellations Saint Frères
Destinations école d'agriculture
Parties constituantes non étudiées cour, jardin
Dénominations maternité
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : Flixecourt
Adresse : 29 rue Courbet
Cadastre : 2012 AD 99

Dans les années 1930, la société Saint Frères développe sa politique sociale à destination du personnel de ses usines. Après les crèches, instaurées en 1936-1937, l'entreprise décide de construire une maternité, réservée en priorité aux familles du personnel mais aussi, selon la disponibilité, aux autres familles.

Projetée dès 1936, la construction de l'édifice est achevée en 1939. L'établissement, qui ouvre ses services en janvier 1940, accueille les femmes en chambres individuelles ou en dortoirs de quatre personnes. Il ne fonctionne cependant que quelques mois en raison de sa réquisition par l'armée allemande qui le transforme en hôpital.

L'établissement ne retrouve sa fonction initiale qu'en 1943. L'équipe en place pratique une trentaine d'accouchements par mois, soit environ 350 enfants par an. L'année 1964 correspond à un record, avec 393 naissances. Mais en 1975, la maternité n'est plus aux normes et la décision est prise de cesser son activité.

Les bâtiments sont rachetés en 1978 par l'Association des maisons familiales rurales, qui y installe un centre de formation en agriculture et en vente. Aujourd'hui, l'établissement scolaire forme chaque année environ 200 étudiants.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1939, daté par tradition orale
Auteur(s) Personnalité : Saint Frères, commanditaire, attribution par source

Implantée en bordure de la route nationale, à proximité de l'usine, la maternité est construite en retrait d'une cour plantée. Construite en briques et béton et couverte d'ardoises, elle compte deux étages carré et étage de comble sur rez-de-chaussée surélevé et sous-sol et présente une façade à quatorze travées. Les pièces des étages sont éclairées de fenêtres verticales rectangulaires, celles du comble, par des lucarnes passantes. Le toit est à longs pans et pignons couverts.

L'accès principal est précédé d'un escalier droit en maçonnerie, initialement destiné aux patients et aux visiteurs. Un escalier secondaire est également aménagé à l'un des pignons.

Murs béton
brique
Toit ardoise
Étages sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme ; non coté. SAINT FRÈRES. Album photographique des œuvres sociales Saint Frères, 1937.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand