Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

casemates et observatoire casematé (ferme de la Hutte)

Dossier IA59005063 réalisé en 2016
Précision dénomination observatoire casematé
Appellations ferme de la Hutte, blockhaus
Parties constituantes non étudiées ferme
Dénominations casemate, poste d'observation
Aire d'étude et canton Les Weppes durant la Première Guerre Mondiale - Annoeullin
Adresse Commune : Frelinghien
Lieu-dit : Ferme de la Hutte
Adresse : 4505 rue de Quesnoy
Cadastre : 2014 OB 189, 190 ; 1833 B 318 Corps principal de la ferme

Cet observatoire fait partie d'un ensemble de 3 casemates établies par les allemands, à une date inconnue. Il a été édifié dans le colombier de la ferme de la Hutte, comme le montre la photographie aérienne britannique du 6 mars 1918. Deux autres casemates encadrent cet observatoire, au nord-est et au sud-est. Déjà identifier en 1922 comme vestiges de guerre, il est le seul édifice régional parmi un dizaine de sites sélectionnés, à avoir bénéficier d'une inscription au titre des Monuments Historiques dès 1922.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle

L'observatoire est une tour casematée, de section rectangulaire, de 3,25 m sur 3,44 m pour une hauteur de 10,23 m, selon les relevés de l'architecte des Monuments Historiques en juin 1921. Sa face nord-ouest est couverte des briques du colombier (disparu), dans lequel elle a été érigé. Une photographie aérienne de 1918 en laisse deviner les dimensions : environs 12 m. sur 12. La différence de section entre les deux tours explique la présence de fers en saillie sur les 3 autres faces. Ces fers, s'appuyant sur les parois intérieures du colombier, ont permis la fixation du coffrage de l'observatoire,aux dimensions bien inférieures. L’accès à la tour casematée n’ayant pas été possible, on ne peut qu’estimer son organisation interne. La face sud-est, opposée au front, comporte 4 ouvertures : une entrée, une baie à mi-hauteur, curieusement munie de barreaux et deux portes superposées aux derniers niveaux. Celles-ci débouchaient sur un plancher comme en témoignent encore des fers en I sous leurs seuils. L’accès à ces étages devait s’effectuer au moyen d'une échelle de meunier. Le vantail métallique de la porte du dernier niveau est toujours en place. La face nord-est est aveugle. La face sud-ouest comporte une embrasure d'observation au 3/4 de sa hauteur. Ces embrasures d'observation sur ses faces nord-ouest et sud-ouest sont respectivement à 3 et 4 kilomètres des lignes britanniques. L’ensemble est en bon état. A une dizaine de mètres au nord-est, se trouve une deuxième casemate construite, comme en témoignent les empreintes de briques, sous le couvert de l'aile nord de la ferme de la Hutte. Couverte d'un toit en terrasse, elle ne semble disposer que d'une ouverture biaise sur son élévation nord-est. Enfin, au sud-est une troisième construction est aujourd'hui peu visible.

Murs béton béton armé
Toit béton en couverture
Étages en rez-de-chaussée
Couvertures terrasse toit à longs pans
États conservations désaffecté
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre
Éléments remarquables tour d'observation
Protections classé MH, 1922/01/27

Références documentaires

Documents d'archives
  • Demande de classement de l'observatoire de Frelinghien comme vestige de guerre (AD nord ; 10 R 618)

    AD Nord : 10 R 618
Documents figurés
  • Photographie aérienne du 06/03/1918 (Imperial War Museum, Londres ; 30229).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Ramette Jean-Marc