Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de Ville-le-Marclet, ancienne demeure de Robert Saint

Dossier IA80009726 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiées communs, jardin, cour, verger, colombier, grotte artificielle
Dénominations château
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : Ville-le-Marclet
Cadastre : 1834 C 146 à 156 ; 1999 AL 108, 110, 111, 112, 115

Sur le cadastre napoléonien de 1834, l'ancien château de Ville présente un bâtiment de plan allongé (simple en profondeur), une cour au nord et des jardins au sud. Des communs et un colombier de plan octogonal sont visibles au nord. Une petite terrasse et un petit escalier visible au centre du jardin, compensent le fort dénivelé du terrain. Le château dispose de trois accès, deux accès aboutissant à une avant-cour (l'un précédé d'une avenue depuis la route de grande communication, l'un contournant le bois, depuis la route d'Abbeville), et un depuis le village aboutissant à la cour, qui distribue les différents bâtiments. Les états de section conservés aux archives départementales indiquent que l'édifice appartient à Émile Racine. Il comprend, outre le château, un jardin (C 155), un verger (C 156) et une pépinière (C 154). Les matrices signalent une augmentation d'imposition du château en 1864, pour une extension achevée en 1861. En 1864, le château devient la propriété d'Omer Hippolyte Jérôme.

Les cartes postales du début du 20e siècle donnent une représentation de ce premier château. Le logis à étage carré et étage de comble, flanqué de deux ailes basses, présente une élévation sur le jardin à huit travées. Au centre, le léger avant-corps en briques couronné d'un fronton triangulaire, à deux travées de baies cintrées, donne accès à la terrasse. La façade comporte un enduit. On distingue trois refends internes. Les ailes basses à 3 travées comptent un étage de comble. Sur l'une des cartes postales, on découvre la grotte aménagée au bas du jardin, qui est représentée sur le cadastre de 1834.

D'après le Dictionnaire historique et archéologique de Picardie (1909), le château de Ville-Saint-Ouen aurait été bâti en 1755 pour le baron François Vincent de Tournon. Le bâtiment était composé d'un corps principal de huit travées, construit en brique et pierre, et dont les deux travées centrales réunies sous un fronton triangulaire formaient un léger avant-corps. Il était flanqué de deux ailes basses en pierre et couvertes de combles à la Mansart. En 1912, ce château est démoli et Robert Saint en rachète les vestiges l'année suivante. En raison des circonstances de la Première Guerre mondiale, il ne peut entamer sa reconstruction qu'à partir de 1918. Les travaux sont achevés en 1922. En février 1923, le syndicaliste Léon Baquet évoque d'ailleurs la construction de ce nouveau château de la famille Saint.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle , (détruit)
Secondaire : 3e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1861, daté par source
1922, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Tournon François Vincent de, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Saint Robert, commanditaire, attribution par travaux historiques

L'édifice actuel comprend un logis de plan allongé, composé d'un corps central à cinq travées flanqué de pavillons à pans coupés. Construit en briques avec chaînages en calcaire, il compte un étage carré et deux étages de comble. La toiture débordante à demi-croupes est couverte d'ardoises.

Murs brique
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, 2 étages de comble
Jardins pelouse
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 795/3. Ville-le-Marclet. Etat des sections.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 795/4. Ville-le-Marclet. Matrices des propriétés foncières (1830-1880).

Documents figurés
  • Ville-le-Marclet. Plan cadastral : section C, dessin à l'encre et au lavis sur papier, par Fauvel (géomètre du cadastre), 1834 (AC Ville-le-Marclet).

  • L'ancien château, carte postale, avant 1912 (coll. part.).

  • Ville-le-Marclet. Ancien château, carte postale, avant 1912 (coll. part.).

  • Ville-le-Marclet. Château, carte postale, vers 1925 (coll. part.).

  • L'ancien château, carte postale, Lapie (éditeur), vers 1950 (AP).

Bibliographie
  • SOCIETE DES ANTIQUAIRES DE PICARDIE. Dictionnaire historique et archéologique de la Picardie, tome III : Arrondissement d'Amiens, cantons d'Oisemont, Picquigny, Poix et Villers-Bocage. Amiens : Société des antiquaires de Picardie, 1919. Réed. Bruxelles : Editions culture et civilisation, 1979.

    p. 330.
  • BAQUET, Léon. Le travailleur textile, février 1923.

  • SEYDOUX, Philippe. Gentilhommières en Picardie. Amiénois et Santerre. Editions de la Morande, 2003.

    p. 82, 294.
  • PICARDIE. Inventaire général du patrimoine culturel. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 75, 84
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.