Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière communal de Saleux

Dossier IA80002910 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Le cimetière de Saleux conserve des traces encore visibles de son aménagement initial, sur un terrain acquis en 1853, à proximité de l'ancienne église. Il remplace l'ancien cimetière qui se trouvait au bord de la Selle, comme celui de Salouël et trop proche des habitations. Ce déplacement précède la reconstruction de l'église. Après la création de la commune de Saleux, en 1868, il sera agrandi en 1901.

Comme à Pont-de-Metz et à Vers-sur-Selle, le monument aux morts est érigé dans le cimetière, ici au centre. Le tombeau de la famille Desquiens, propriétaire de la principale usine de Saleux, y constitue un repère visuel fort.

On signalera la présence d'un dispositif associant la croix de cimetière, actuellement marginalisée, à un tombeau de prêtre.

Comme quelques cimetières ruraux de l'aire d'étude des communes marquées par l'essor de l'industrie, le cimetière de Saleux conserve plusieurs tombeaux antérieurs à 1940, qui présentent un caractère monumental, témoin de l'influence de la culture urbaine. Parmi les monuments repérés au cours de l'enquête, on signalera tout particulièrement le tombeau de la famille Desquiens et le monument funéraire de la famille Devrloy-Renier.

Parties constituantes non étudiées monument aux morts, cimetière militaire
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Boves
Adresse Commune : Saleux
Cadastre : 1827 D 131, 109 ; 2003 AB 104

Documents figurés : Un plan du village, réalisé en 1859, montre qu´il est proche de l'ancienne église. Un projet du monument réalisé par l'entrepreneur Louis Cloquier en 1921, est conservé aux archives départementales (fig. 1). Sources : Les matrices cadastrales conservées aux archives départementales indiquent que la commune de Saleux est propriétaire du cimetière de Salouël situé en parcelle D 109, en 1856, date d´acquisition de terrains non bâtis (D 131 et 109), pour la création du cimetière. Les sources de la série O signalent l'agrandissement et la translation du cimetière de 1853 à 1859, sur un terrain acquis en 1853. Une pépinière est aménagée devant le nouveau cimetière, en 1873. Le cimetière est agrandi en 1901. Monuments signés : Lamolet, Lamolet-Tattegrain T., Bouchez-Béru, Ozenne et Dessein. L'étude de Dominique et Jean-Etienne Guerrini (1990) indique que le monument aux morts, inauguré en 1920, est l’œuvre de l'entrepreneur Louis Cloquier. Le monument aux morts porte la signature de l'entrepreneur amiénois Cloquier, établi à Saint-Acheul.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle
Dates 1853, daté par source
1856, daté par source
1901, daté par source
1920, daté par source
Auteur(s) Auteur : Dessein entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Dessein

Entreprise de monuments funèbres établie à Amiens, route de Rouen, à proximité du cimetière du Petit-Saint-Jean.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Ozenne entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Ozenne
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Bouchez-Béru entreprise de marbrerie et de monuments funèbres,
entreprise de marbrerie et de monuments funèbres Bouchez-Béru

Entreprise fondée par Émile Napoléon Edouard Bouchez-Béru, marchand marbrier établi à Arras (62). L'entreprise est reprise par son fils Octave Bouchez (1864-1939).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Lamolet - St-Acheul entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Lamolet - St-Acheul

Entreprise fondée rue de Cagny par Ernest Lamolet marbrier, né à Amiens en 1853.

Le recensement de 1911 y signale Ernest (né en 1853) et Georges Lamolet (né en 1878).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres, dit(e) Lamolet, H. Lamolet, T. Lamolet,
entreprise de monuments funèbres Lamolet - St-Maurice , dit(e) Lamolet, H. Lamolet, T. Lamolet

Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Cloquier entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Cloquier

Entreprise de monuments funèbres fondée par Louis Cloquier (1889-1954), qui commence sa carrière comme tailleur de pierre chez Lamolet (recensement de 1906). L'entreprise est située 199 rue de Cagny, à proximité du vieux cimetière de Saint-Acheul.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le cimetière de Saleux est situé en limite du village. Un chemin donne accès à la parcelle enclavée de forme rectangulaire, d´une superficie d´environ 8500 m2, close par une haie. Le cimetière présente deux types de distribution, au nord et au sud de l'allée centrale. Au sud, les allées parallèles sont perpendiculaires à l'allée centrale et au nord, le dispositif est moins régulier. Ces allées sont couvertes de gravier, comme l'espace entre les tombes, perpendiculaires aux allées. L'aménagement végétal se limite à la haie de clôture. La croix de cimetière (étudiée) se situe au nord, dans la partie ancienne du cimetière. Le monument aux morts (étudié) est au centre face à l´entrée actuelle. Un columbarium est aménagé entre les parties ancienne et neuve du cimetière. Le cimetière militaire, aménagé dans l'angle sud-est, est délimité par une bordure en béton. La partie supérieure est ornée d'un décor en relief (couronne mortuaire, pot à feu, médaille militaire). La base est ornée d'un décor gravé (Canon, drapeau, palme de martyre et couronnes mortuaires). Inscription : LA / COMMUNE / DE / SALEUX / A LA MEMOIRE DE / SES ENFANTS / MORTS : POUR LA FRANCE / 1914-1918 / 1939-1945. Signature : CLOQUIER / à St Acheul Amiens. Plaque commémorative en fonte du 7e DIC 1939-1940 fixé sur la base de la face antérieure. Ancre de marine. Trois enclos funéraires (dont 2 étudiés) et trente-six tombeaux (dont 16 étudiés) ont été repérés dans le cimetière. Caractéristiques des monuments non étudiés : Datation : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle. Matériau : calcaire, marbre belge, fer et fonte, granite. Typologie : croix funéraires, colonne funéraire, stèles funéraires, niche, sarcophages. Signatures : Dessein / Ozenne / Bouchez-Béru / Lamolet / Lamolet-Tattegrain T.

Typologies cimetière indépendant (graveyard) de plan régulier, mutation de la trame

Le monument aux morts de Saleux illustre le type le plus fréquent dans l'aire d'étude. Il est réalisé par l'entrepreneur de monuments funéraires Cloquier, établi à Saint-Acheul, comme les monuments aux morts de Boves, de Pont-de-Metz et de Rivery. Il est ici implanté dans le cimetière, comme à Pont-de-Metz.

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3469. Saleux (1870-1939).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 724/5. Saleux-Salouël. Matrices des propriétés foncières 1827-1914.

Documents figurés
  • [Projet de monument commémoratif], dessin, Louis Cloquier, 1921 (AD Somme ; 99 R CP 334037/15).

Bibliographie
  • GUERRINI, Dominique. GUERRINI, Jean-Etienne. Recensement des monuments aux morts de la Somme, 1990.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.