Dossier IA02002919 | Réalisé par
Cité ouvrière d'Ostende à Saint-Quentin
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
  • Commune Saint-Quentin
  • Lieu-dit faubourg d' Isle
  • Adresse 6 à 16 chemin Clastrois , 5 à 39 allée de Louvain
  • Cadastre 2004 CH 235 à 252, 262 à 268, 484, 485

En 1922, la Cotonnière de Saint-Quentin édifie cette cité ouvrière de vingt-cinq logements de deux types, appelée la cité d'Ostende ; le projet initial prévoyait la construction d'un magasin de commerce, qui n'a pas été réalisé. Cette cité est implantée face à l'ancienne usine de blanchiment et de teinturerie P. Schmidt, rue d'Ostende, l'une des usines absorbées par la Cotonnière de Saint-Quentin lors de sa formation en 1920. Les plans de la cité sont dus aux architectes parisiens Jean-Bernard Charavel et Robert Enault, associés à l'architecte cannois Marcel Melendès, auteurs, la même année, d'autres logements ouvriers pour la Cotonnière, en bordure du Canal de Saint-Quentin (cité étudiée).

La cité est constituée de deux groupes : un groupe de sept logements du type B (les plans prévoyait sept types A), rue du chemin Clastrois, un groupe de 18 logements de types A et B, suivant le rythme 2B-4A-6B-4A-2B. Les huit logements de type A sont composés initialement d'une cave, de deux pièces au rez-de-chaussée et d'une pièce à l'étage, côté rue, tandis qu'au même niveau, côté jardin l'espace n'est pas aménagé mais laissé en grenier, entraînant une dissymétrie des deux pans couvrant ce type de logement. Depuis leur construction, la plupart de ces greniers ont été aménagés, entraînant une modification des comble et le rétablissement de la symétrie des combles. Les dix-sept logements de type B se composent d'une cave, et de deux pièces à chaque niveau. Ces logements sont associés deux à deux par un pignon, réunissant à chaque fois une travée de chacun des logements. Cette association se fait de deux façons : soit ce sont les travées percées des portes d'entrée qui sont réunies sous un pignon, auquel cas le pignon est traité avec un faux pan de bois en béton armé, et enduit. Soit ce sont les travées percées de baies au rez-de-chaussée qui sont réunies sous le même pignon, plus large que dans le cas précédent, non enduit et simplement percé de deux petites ouvertures. Cette dernière composition ne se rencontre que dans les deux groupes extrêmes de l'allée de Louvain. Ces deux groupes de type B, par ce traitement particulier et l'adjonction d'une croupe aux toitures, évoquent de véritables pavillons venant cantonner la composition. Les toitures, modifiées au cours du temps, sont soit en tuile mécanique, soit en ardoise, soit en fibro-ciment. Les portes d'entrées sont couvertes d'auvents en bois.

  • Murs
    • brique
    • béton
    • enduit partiel
  • Toits
    tuile mécanique, ardoise, ciment amiante en couverture
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    dispositif mitoyen sur rue ; 25 logements de plusieurs types ; pignon sur rue
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois.

    1922 - La Cotonnière de Saint-Quentin - Cité d'Ostende

Documents figurés

  • La Cotonnière de St-Quentin - Maisons ouvrières - Projet de cité ouvrière. Plan, tirage, 1 : 200, 82 x 46 cm, 24-07-1922, par Charavel Jean-Bernard (architecte), Enault Robert (architecte), Melendès Marcel (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois).

  • La Cotonnière de St-Quentin - Maisons ouvrières - Type A. Plan, tirage, 1 : 50, 87 x 51 cm, 1922, par Charavel Jean-Bernard (architecte), Enault Robert (architecte), Melendès Marcel (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois).

  • La Cotonnière de St-Quentin - Maisons ouvrières - Type B. Plan, tirage, 1 : 50, 93 x 55 cm, 1922, par Charavel Jean-Bernard (architecte), Enault Robert (architecte), Melendès Marcel (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois).

  • La Cotonnière de St-Quentin - Maisons ouvrières [façade antérieure]. Plan, tirage, 1 : 50, 143 x 29 cm, 1922, par Charavel Jean-Bernard (architecte), Enault Robert (architecte), Melendès Marcel (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois).

  • [Vue aérienne du site vers 1989]. Photogr. pos., coul., n° 30, 17,5 x 24,5 cm, [1989] (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

Date d'enquête 2005 ; Dernière mise à jour en 2005
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin