Dossier IA02002911 | Réalisé par
Cité ouvrière Daltroff à Saint-Quentin
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
  • Commune Harly
  • Adresse 1678 à 1772 rue de Guise
  • Cadastre 2005 AB 286, 288, 290, 292, 294, 296, 298, 300, 302, 304, 305, 307, 309, 311, 313, 315, 317, 319, 321, 323, 325, 329

En 1895, Julien Daltroff fait édifier une cité ouvrière aux côtés de son usine de broderie mécanique, établie vingt ans plus tôt. Cette cité se compose de cinq groupes de bâtiments accolés totalisant cinquante logements implantés dans le prolongement de la cantine de l'usine, et d'un bâtiment à deux logements accolés, appelés les Maisons Rouges. Le logement patronal et le logement de contremaître se situaient alors de l'autre côté de l'usine. Durant la Première Guerre mondiale, la cité ouvrière est durement touchée et seuls les deux groupes les plus proches de l'usine, totalisant vingt logements, sont restaurés ou reconstruits à l'identique.

La cité se compose de deux types de bâtiment, construits en brique : d'une part des bâtiments de type A (63 m2 au sol), à deux logements, en rez-de-chaussée sur caves, avec étage en surcroît, couverts de toits à longs pans à avant-toit, percés de lucarnes-pignons en façade ; d'autre part des bâtiments de type B (45 m2 au sol), à un seul logement, avec rez-de-chaussée sur cave, un étage carré et un étage de comble. Ces bâtiments de type B sont couverts de toits à longs pans, dont le faîtage est perpendiculaire à ceux des bâtiments de type A. Initialement, la cité était dotée d'un premier groupe composé suivant le rythme BAAAAB, suivi d'un groupe AABBAA et d'un groupe AAAAA, puis enfin deux autres groupes un peu plus distants de composition AAAAA, en face desquels se dressaient les Maisons Rouges. Seuls les deux premiers groupes ont été restaurés ou reconstruits. Les façades sont unifiées par un bandeau de brique. Les baies sont couvertes d'arcs segmentaires, où alternent briques rouges et briques silico-calcaires. Toutes les toitures sont en tuile mécanique.

  • Murs
    • brique
    • brique silico-calcaire
  • Toits
    tuile mécanique
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré, étage de comble, étage en surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AD Aisne. Série P ; 4 P 371 - Matrices cadastrales d'Harly.

    Cases 13 à 21 - Veuve Julien Daltroff
  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1081. Dommages de guerre. Dossier n° 4566 - Julien Daltroff et Cie.

Documents figurés

  • Plan d'ensemble de la manufacture de broderie mécanique Vve J. Daltroff & Cie à Saint-Quentin (Aisne) - [Etat des reconstructions - Détail]. Plan, tirage, 1 : 50, 100 x 48 cm, 15-02-1922, par Pasquet Albert (architecte). (AD Aisne. Série R ; 15 R 1081).

  • N°1 - Maisons d'ouvriers - Groupe de 10 maisons - 8 petites et 2 grandes. Plan, tirage, 1 : 50, 50 x 38 cm, n.d (AD Aisne. Série R ; 15 R 1081).

  • N° 5 - Contre-maîtres - Maisons rouges - Ecurie - Petits logements - Grands logements - [détail]. Plan, tirage, 1 : 50, 50 x 38 cm, n.d (AD Aisne. Série R ; 15 R 1081).

  • [L'usine Daltroff vue depuis la rue de Guise - Détail]. Photograph. pos., n. et b., 22,5 x 14,5 cm, [avant 1914] (AD Aisne. Série R ; 15 R 1081).

  • [Course cycliste passant devant la cité Daltroff]. Impr. photoméc (carte postale), n. et b., n.d (BM Saint-Quentin. Fonds local : cartes postales).

  • [Groupe de cinq logements de type A]. Photograph. pos., n. et b., 16 x 11,5 cm, [1918-1919] (AD Aisne. Série R ; 15 R 1081).

  • [Ruines du premier groupe d'habitations jouxtant la cantine de l'usine]. Photograph. pos., n. et b., 16 x 11,5 cm, [1918-1919] (AD Aisne. Série R ; 15 R 1081).

Date d'enquête 2005 ; Dernière mise à jour en 2005
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin