Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cité ouvrière Saint Frères à l'Étoile, dite cité Calmont

Dossier IA80010043 inclus dans L'ensemble industriel textile Saint Frères réalisé en 2012

Fiche

Appellations cité Calmont
Parties constituantes non étudiées cour, remise, jardin potager
Dénominations cité ouvrière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : L'Étoile
Adresse : 3-13 rue du Docteur-Richard , ancienne rue du Pont
Cadastre : 1978 AE 236 à 241

La cité Calmont est construite au coeur du village de l'Etoile, vers 1913-1914. Si les logements ont été occupés par des ouvriers de l'usine Saint Frères des Moulins-Bleus, il ne semble pas que l'entreprise ait construit ces logements. Leur édification est attribuée par tradition orale à un certain Calmont. Cette cité est à rapprocher architecturalement de la cité du Grand-Vivier à Flixecourt.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Calmont, promoteur, attribution par tradition orale

Cité ouvrière composée de six logements en bande, construits en brique et couverts en tuile mécanique, à l'exception d'un logement qui bénéficie d'une couverture en ardoise. Chaque logement présente une façade sur rue composée d'une élévation à trois travées, avec accès central et deux fenêtres latérales. Le comble à surcroît n'est pas éclairé de lucarne, à l'exception d'un logement (11 rue du Docteur-Eugène-Richard) qui a bénéficié de travaux ultérieurs à la construction. A l'arrière, le logement est prolongé d'une dépendance couverte d'un appentis et d'un jardin.

Murs brique
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble
Typologies logement individuel, implantation en rangée
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 296/8. L’Étoile. Matrice des propriétés bâties.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand