Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cité ouvrière Saint Frères à L'Étoile, dite cité des Prés

Dossier IA80010026 inclus dans L'ensemble industriel textile Saint Frères réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Appellations cité des Prés
Parties constituantes non étudiées maison, remise, jardin potager
Dénominations cité ouvrière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : L'Étoile
Adresse : 235-259 rue des Prés
Cadastre : 2012 AH 222-233, 496-497

La société Saint Frères, qui vient d'acquérir l'usine des Moulins-Bleus de l'Etoile, rachète en 1884, un certain nombre de parcelles sur lesquelles elle fait construire un ensemble de treize maisons ouvrières. L'ensemble de ces logements destinés aux ouvriers de l'usine viennent en complément de la cité des Moulins-Bleus. Leur construction est achevée en 1885.

A l'origine composés d'une simple élévation en rez-de-chaussée (247 cité des Prés), ces logements ont souvent été surélevés d'un étage et fait l'objet de percement de fenêtres plus larges. La plupart de ces transformations ont été réalisées après la vente des logements par Saint Frères, à partir des années 1960-1965.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1885, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Saint Frères, commanditaire, attribution par source

Ensemble de treize logements semblables à ceux de la cité des Moulins-Bleus, formant un seul module d'habitat, orienté vers le sud-est, et sans vis-à-vis dans la rue. A l'origine, chaque logement était construit en brique et couvert d'un toit en tuile flamande mécanique, à longs pas et pignons couverts. Les maisons présentent une élévation simple avec entrée directe dans la pièce à vivre, éclairée par une seule fenêtre du côté de la rue. La base du comble à surcroît est soulignée par un bandeau à modillons. Sous le comble, éclairé par une seule lucarne, deux chambres étaient généralement aménagées. Plus de la moitié de ces dispositions ont été transformées, par l'ajout d'étages supplémentaires, le percement de baies ou de lucarnes également plus larges, ou le revêtement de crépis ou de briquettes de parement. Dans certains cas, le logement a été prolongé sur la cour. Chaque parcelle dispose également à l'arrière d'une cour avec dépendance et jardin.

Murs brique
Toit tuile flamande mécanique
Étages étage de comble, 1 étage carré
Typologies implantation en rangée, Logement individuel, desserte en impasse
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série E ; 3 E 6341. Vente de terrain à la société Saint Frères devant Me Toupart, notaire à Flixecourt, 2-10 juin 1884.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 296/8. L’Étoile. Matrice des propriétés bâties.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand