Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-Pierre

Dossier IA80009820 inclus dans L'ensemble industriel textile Saint Frères réalisé en 1991

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

AppellationsCité Saint-Pierre
Parties constituantes non étudiéesmaison, remise, jardin potager
Dénominationscité ouvrière
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
AdresseCommune : Saint-Ouen
Lieu-dit : la Bassure-du-Moulin
Adresse : cité
Saint-Pierre
Cadastre : 1832 A 482 ; 1984 AD 96 à 169

A l'est de l'usine, Jean-Batiste Saint fait construire un groupe de 37 logements.

Comme l'indiquent les matrices cadastrales conservées aux archives départementales (série P), 30 maisons sont achevées en 1872 et 7 en 1873. Le recensement de population de 1881 indique que la cité, qui comprend alors 36 maisons, compte 230 habitants.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1872, daté par source
1873, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Saint Jean-Baptiste commanditaire attribution par source

La cité ouvrière se compose de 37 logements mitoyens, alignés sur rue avec une petite cour postérieure. Les remises et les jardins sont situés en vis à vis, au nord de la voie de desserte en impasse.

L'ensemble est construit en briques et couvert d'ardoises.

La maison d'angle se distingue du reste des logements par la présence d'un pan coupé, par lequel s'effectue l'accès, et de baies plus larges.

Mursbrique
Toittuile
Étagesétage de comble
Typologiesen impasse ; logement individuel ; implantation en rangée ; jardin de l'autre côté de le voie de desserte

La cité Saint-Pierre est la première cité pour les ouvriers construite à Saint-Ouen, à l'initiative de Jean-Baptiste Saint, en 1872 et 1873. Elle présente un dispositif qu'on retrouvera à la cité Saint-Jules (1882) : les logements mitoyens exposés au sud sont construits d'un côté de la voie, ici en impasse, les remises sont au nord, ainsi que les jardins.

La maison d'angle, qui se distingue du reste des logements par la présence d'un pan coupé, par lequel s'effectue l'accès, et de baies plus larges, pourrait avoir été une boutique ou plus surement un logement de surveillant.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 711/4. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties et non bâties.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.