Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Didier de Chaulnes

Dossier IA80000792 inclus dans Place et avenue du Château de Chaulnes réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

Voir

Vocables Saint-Didier
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Chaulnes
Adresse Commune : Chaulnes
Adresse : avenue Jean-Jaurès
Cadastre : 2002 AB 210

L'ancienne église de Chaulnes, édifice classique du 18e siècle, en pierre de taille et brique, est éprouvée par les bombardements dès septembre 1914 (notamment le clocher, disparition des vitraux, du mobilier, de certaines voûtes). Le descriptif de l'édifice antérieur pour évaluation des dommages de guerre est réalisé, comme pour la plupart des bâtiments communaux de Chaulnes, par Marcel J. Lebègue et Henri Bénard, architectes D.P.L.G. (Péronne et Roisel) (devis de reconstruction, 23 février 1921).

L'architecte Godefroy Teisseire (Paris), signe trois projets successifs pour la reconstruction de l'édifice, avant d'en suivre la réalisation.

Le premier projet de reconstruction (dessins et devis du 28 juin 1923), qui comporte deux tours en façade et une lanterne centrale surmontée d'une flèche (évocation de l'histoire illustre de l'ancien duché de Chaulnes), est jugé d'un développement excessif et renvoyé pour étude par la direction des Beaux-Arts.

Le second projet (dessins du 10 mai 1924, devis du 21 juillet 1924) est approuvé par direction des Beaux-Arts (lettre de Paul Léon, 31 juillet 1924), mais la somme prévue pour l'exécution des travaux, de 3 000 000 F, paraît excessive étant donnée l'importance de l'édifice et des simplifications sont demandées pour réduire cette dépense.

Un nouveau projet révisé (dessins et devis du 26 avril 1925), reçoit l'approbation préfectorale en juin 1926.

En 1926, la Ville, adhérente à la Société Coopérative de Reconstruction des Eglises Dévastées du Diocèse d'Amiens, est autorisée à rebâtir l'église pour un montant de 1 279 000 F. Après avoir fait l'objet de contestation, l'adjudication est attribuée à l'entreprise générale Moretti (Casablanca) et Mazzarotto (Arras) (procès-verbaux d'adjudication des 17 août et 11 septembre 1926). La reconstruction, en 1927, est rendue difficile par la découverte d'une sape sous l'édifice.

Période(s) Principale : 18e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1925, daté par source
Auteur(s) Auteur : Teisseire Godefroy, architecte, attribution par source
Auteur : Moretti Raphaël,
Raphaël Moretti

Entrepreneur établi à Péronne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Mazzarotto Mario,
Mario Mazzarotto

Entrepreneur établi à Arras.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Arcs diaphragmes en béton armé. Voûtes portées par des arcs diaphragmes entrecroisés.

Murs brique
béton armé
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte en berceau segmentaire
voûte en pendentifs
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
flèche carrée
croupe polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre
Typologies voûtes en brique creuse dites système Fabre, sgraffites, claustra, reconstruite au même emplacement
Techniques peinture
sculpture
mosaïque
vitrail
Représentations saint Christ ange Vierge ornement géométrique chevron bâton brisé billette
Précision représentations

Ensemble de peintures murales ornant le volume intérieur : les arcs sont soulignés par des motifs de chevrons et bâtons brisés ; piliers, autel, chaire et niches de confessionnal ornés de sgraffites ; tétramorphe et anges ornant les voûtes et écoinçons de la croisée ; 2 compositions de D. Aldighieri (Ensevelissement du Christ, Présentation de la Sainte Face) s'inscrivant sous les roses du transept derrière un rideau d'arcatures ; vitraux des 3 roses à décor géométrique ; registre des baies hautes avec verres de couleur s'inscrivant dans des claustras géométriques en béton ; revers de l'autel ocupé par l'inscription murale en sgraffite du monument aux morts.

L'originalité de l'édifice réside dans la structure porteuse et dans la distribution des baies (registre inférieur de baies verticales jumelées et supérieur de baies horizontales), ainsi que dans l'ensemble décoratif cohérent d'inspiration byzantine.

Ce dossier de recensement du patrimoine de la Reconstruction dans la Haute-Somme, établi en 2003, a fait l'objet d'un complément photographique en 2016 et d'une mise à jour en 2016 lors de l'opération de dématérialisation de la documentation.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1122. Chaulnes. Travaux communaux, église.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1124. Chaulnes. Travaux communaux.

  • AD Somme. Série R ; 10 R 308. Chaulnes. Dommages de guerre.

  • Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 80/3/18. Etat des dommages aux édifices civils et cultuels.

    Chaulnes (Eglise 1924).
Documents figurés
  • Chaulnes. Plan cadastral, section D, dite du Chef-lieu, 1811 (AD Somme ; 3 P 1165).

  • Chaulnes. Les ruines de l'église, Ruins of the Church, carte postale, [après 1914] (AD Somme ; DA 3030/104).

  • Chaulnes après la Grande Guerre. Les Ruines de l'Eglise, carte postale, Léon Caron éditeur, [après 1914] (AD Somme ; DA 3030/108).

  • [Reconstruction de l'église de Chaulnes], plans, coupes et élévations, par Marcel J. Lebègue et Henri Bénard (architectes DPLG), 23 février 1921 (AD Somme ; 10 R 308).

  • 1er projet de reconstruction de l'église de Chaulnes, plans, coupes et élévations, par Godefroy Teisseire (architecte), 28 juin 1923 (AD Somme ; 10 R 308).

  • 2e projet de reconstruction de l'église de Chaulnes, plans, coupes et élévations, par Godefroy Teisseire (architecte), 10 mai 1924 (AD Somme ; 10 R 308).

  • 3e projet de reconstruction de l'église de Chaulnes, plans, coupes et élévations, Godefroy Teisseire (architecte), 26 avril 1925 (AD Somme ; 99 O 1122).

  • Eglise de Chaulnes [projet de reconstruction]. Façade principale, plan au sol, façade latérale et fonts baptismaux, tirage du plan de Teisseire arch. et Cie, approuvés en juin 1928 (AD Somme).

  • La reconstruction des églises dans la Somme dévastée. Vue de la nouvelle église de Chaulnes, imprimé, Le Grand Echo du Nord de la France, 20 mars 1930 (AD Somme ; 99 O 1122).

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. La Reconstruction dans l'Est de la Somme : l'architecture religieuse et son décor. Réd. Céline Frémaux ; photogr. jean-Claude Rime, Thierry Lefébure. Trouville-sur-Mer : Illustria, 2007 (Parcours du patrimoine, 330).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Bailly Gilles-Henri - Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.