Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos funéraire de la famille Caumartin

Dossier IA80006699 inclus dans Plaine A réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille Caumartin
Parties constituantes non étudiées clôture
Dénominations enclos funéraire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 69 plaine A Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1848, par Marie Louise Amélie Maressal veuve Caumartin, domiciliée à Amiens, rue Saint-Fuscien. La colonne funéraire porte la signature du marbrier amiénois Dutry et le tombeau en forme de sarcophage est signé par l'entrepreneur Cloquier.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, milieu 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Dutry entreprise de marbrerie et monuments funèbres,
entreprise de marbrerie et monuments funèbres Dutry

Entreprise de marbrerie fondée par Alexandre Dutry, dit Dutry père, né en 1804.

Alexandre Dutry est installé à Amiens, 4 esplanade de Longueville (recensement 1856), puis 65 boulevard du Mail (annuaire 1862), puis 71 boulevard du Mail.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, signature
Personnalité : Caumartin René, habitant célèbre, attribution par source
Auteur : Cloquier entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Cloquier

Entreprise de monuments funèbres fondée par Louis Cloquier (1889-1954), qui commence sa carrière comme tailleur de pierre chez Lamolet (recensement de 1906). L'entreprise est située 199 rue de Cagny, à proximité du vieux cimetière de Saint-Acheul.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé peinte, à portillon antérieur central, fixée sur un petit mur-bahut en calcaire, percés de trous antérieurs permettant l'écoulement des eaux. Le sol, auquel on accède par une marche, est recouvert de pavés en granito. La sépulture contient trois monuments.

Au fond se dresse une stèle à entablement et fronton à volutes en calcaire peinte, agrémentée de quatre tables en marbre (ou pierre d'Ecaussine). La base est également ornée de quatre tablettes en marbre (dont deux sont aujourd'hui manquantes). Au centre se trouve un tombeau en forme de sarcophage en granite noir poli, à tombale en dos d'âne et agrémenté d'un emplacement antérieur à usage de jardinière à plantes, sur un soubassement en pierre de Tournai. A droite, s'élève une petite colonne funéraire brisée en marbre blanc, fixée sur un socle en pierre de Tournai.

Inscriptions :

Dates des décès (stèle à entablement et fronton) : 1842 / 1856 ; 1860 / 1867 ; 1876 / 1892 ; 1906 / (base) 1907 / [disparue] / [disparue] / 1900. Date du décès (colonne funéraire) : 1865. Dates des décès (tombeau en forme de sarcophage, face antérieure) : 1942 ; 1960 / (face latérale droite) 1968.

Épitaphe (stèle à entablement et fronton) : D.O.M / Ici repose / Jean-Baptiste Marie Bernard / CAUMARTIN / officier de la Légion d'Honneur / président à la Cour royale d'Amiens, membre de / la Chambre des Députés / dépuis 1827 jusqu'à son décès / membre du Conseil général / du dép[artemen]t de la Somme & du Conseil municipal d'Amiens / membre de l'académie / d'Amiens, Né à Amiens le 15 8bre / 1775, décédé à Paris le 25 / mai 1842 / - / Il a bien mérité de ses concitoyens / Délibération du C[ons]eil M[unicip]al d'Amiens du / 16 8bre 1830 / - / D.O.M / Ici repose / le corps de / Monsieur Antoine Jules / CAUMARTIN / juge au Tribunal d'Amiens / veuf de Madame Virginie / GESLIN / décédée le 17 septembre 1867 / dans sa 63e année / - / et celui de / Monsieur Alphonse Jules / DUPARC / Notaire honoraire / veuf de Madame Célie / CAUMARTIN / décédé à Amiens le 10 mai 1876 / dans sa 71e année / - / Charles Marie / CAUMARTIN / chevalier de la Légion d'Honneur / Président de la Chambre honoraire / à la Cour d'Appel d'Amiens / veuf de Madame Cécile / MARCUEYZ / décédé à Amiens le 13 août / 1906 à l'âge de 71 ans. Épitaphe (tombeau en forme de sarcophage) : + / René CAUMARTIN / ancien maire de la Ville d'Amiens / ancien bâtonnier de l'Ordre des avocats / 1867-1942 / +.

Inscription concernant le destinataire (stèle à entablement et fronton, entablement, en creux) : Famille Caumartin.

Signature (colonne funéraire, base, calligraphiée) : Dutry / à Amiens. Signature (tombeau en forme de sarcophage, face antérieur, en bas à droite) : Cloquier.

Murs calcaire
marbre
granite
pierre
fonte
fer
Typologies composition hétérogène à tombeau principal, stèle funéraire architecturée (pilastres), colonne funéraire (brisée), tombeau en forme de sarcophage (jardinière antérieure)
Techniques fonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées et le portillon est surmonté d'une croix rayonnante à volutes feuillagées. Le fronton de la stèle, surmonté d'une croix latine ornée de branches de cyprès, est sculptée de volutes feuillagées (fleurs, acanthe et cyprès) encadrées par deux urnes drapées sur lesquelles est suspendue une couronne d'immortelles. Le fût de la colonne funéraire, auquel est suspendue une couronne de fleurs, est gravé d'une petite croix latine en relief. La tombale du tombeau en forme de sarcophage présente une croix latine en relief, sur laquelle est déposé un Christ en fonte, et des médailles militaires (ou décorations) en laiton sont fixées à côté des épitaphes de certains défunts.

Cette concession, qui conserve sa grille en fonte et fer forgé peinte, contient trois monuments. Le plus ancien est la stèle en calcaire à quatre tables, sans doute réalisée vers 1842 pour Jean-Baptiste Marie Bernard Caumartin, officier de la Légion d'Honneur, président à la Cour royale d´Amiens, membre de la Chambre des députés, du Conseil général de la Somme et du Conseil municipal d'Amiens et membre de l'académie d'Amiens.

La petite colonne funéraire brisée en marbre blanc, signée par le marbrier amiénois Dutry, a été élevée à la mémoire d'un enfant, comme en témoigne sa typologie caractéristique, vers 1865 (date de l'unique décès mentionné).

Enfin, le tombeau en forme de sarcophage en granite noir poli, signé par l'entrepreneur Cloquier, a vraisemblablement été posé en 1942, pour René Caumartin, ancien maire de la Ville d'Amiens et bâtonnier de l'Ordre des avocats.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.