Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble du décor de Charles Eyck

Dossier IM02001765 réalisé en 1998
Aire d'étude et canton Thiérache - Aubenton
Adresse Commune : Jeantes
Adresse : rue de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice élévations nord et sud et ouest et voûte du narthex

La mise en place du décor de l'église est le fruit de l'amitié entre l'artiste hollandais Charles Eyck (1897-1983) et le prêtre desservant de la paroisse de Jeantes, l'abbé Pierre Suasso de Lima de Prado (1915-1981). Celui-ci, d'origine hollandaise, ancien missionnaire en Afrique, devient en effet prêtre de la paroisse en 1961 et entreprend, avec l'aide de jeunes hollandais, la restauration de l'édifice. Ayant rencontré Eyck lors d'une exposition près de Maastricht, il lui propose en 1962 de séjourner à Jeantes et d'y réaliser un décor. Séduit par le lieu, et tout particulièrement par les fonts baptismaux, Eyck propose puis entreprend son projet à partir d'août 1962, aidé d'assistants venus de Hollande ou recrutés sur place. Le projet originel, la composition de la Pêche miraculeuse au-dessus des fonts baptismaux, s'est étendue à l'ensemble de l'église, les peintures monumentales consacrées principalement à la vie et à la Passion du Christ, couvrant sur près de 400 m2 la totalité du narthex et des élévations nord de la nef et du choeur. L'ensemble sera réalisé, selon des techniques mixtes, en moins de 4 mois. Eyck exécute également les 5 verrières illustrant la vie de Monique Carlin, native de Jeantes et fondatrice de la Congrégation des Soeurs de la Providence d'Avesnes-sur-Helpe. Le chemin de croix réutilise des cartons réalisés pour des verrières d'une église du Limbourg. Le décor de Jeantes, ensemble décoratif exceptionnel en Thiérache, marque l'un des sommets de l'oeuvre de Charles Eyck, artiste multiple, peintre de chevalet, fresquiste, mais aussi céramiste et sculpteur. Formé à l'Académie des Beaux-Arts d'Amsterdam, il est Prix de Rome en 1922. Ses oeuvres montrent un style où s'allie à une influence première du peintre hollandais Breitner, celle des peintres de l'Ecole de Paris dont certains furent des amis proches. C'est en effet Pasquin qui organise en 1929 une exposition de ses oeuvres à la galerie parisienne Blanche Guillot qui lui apporte une notoriété immédiate. Ayant travaillé principalement en Hollande, Italie et France, il a exécuté de nombreux décors d'édifices officiels dont les peintures du pavillon de la Hollande aux expositions internationales de Bruxelles en 1935 et Paris en 1937. Sa rencontre avec le maître-verrier Joep Nicolas, va lui faire découvrir les potentialités artistiques du vitrail, qu'il va particulièrement utiliser à partir de 1945. Les décennies qui suivent la 2e guerre mondiale le verront cependant en retrait des avant-gardes marquées par l'Abstraction. Ses oeuvres les plus originales sont celles liées au décor des édifices religieux. Catholique, Charles Eyck, participe à partir des années 1930, avec des artistes comme Joep Nicolas et Henri Jonas, au puissant renouveau de l'art sacré qui anime alors le catholicisme en Hollande. Les décors de Jeantes correspondent à cette volonté de créer un art sacré moderne, entre tradition et modernité, où les formes issues de l'iconographie médiévale se conjuguent à un expressionnisme des formes et des couleurs. Ces décors ont fait l'objet d'une campagne de restauration entre 1992 et 1996.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1962
Matériaux papier
Précision dimensions

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre immeuble, 1987/07/09

Annexes

  • Références documentaires

    Documents d´archives

    AD Aisne. Fonds Piette : Jeantes.

    DRAC Picardie. CRMH. Dossier de restauration de l´église intervenue sous l´égide de la Fondation Charles Eyck, réalisé par Piet Satijn, ingénieur et architecte, en 1992.

    Bibliographie

    A la découverte de Charles Eyck, de l´Aisne aux routes de Hollande, Laon : Comité départemental du tourisme de l´Aisne, 1980.

    Charles EYCK : rétrospective de son oeuvre, catalogue d´exposition (notices par René Courtois et Hans Redeker). Laon : Comité départemental du tourisme, 1980.

    Charles EYCK, kunstenaar tussen vernieuwing en traditie. Maastricht : Limburgreeks van de stichting Historische Reeks Maastricht, 1997.

    BAILLOT, Joseph. « Jeantes et l´oeuvre picturale de Charles Eyck ». Mémoires de la Fédération des sociétés d´histoire et d´archéologie de l´Aisne, t. XLIII, 1998, p 167-169.

    SUASSO DE LIMA DE PRADO, Pierre. Charles Eyck en Thiérache, Laon : Comité départemental du tourisme, vers 1980.

    VAN SPIJK. Charles Eyck. Venlo (Holland), 1977.

    Plan tot restauratie van de Schilderingen van Charles Eyck en de Eglise St Martin van Jeantes-la-Ville in Noord-Frankrjik, s.l ; vers 1994 (?).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guiochon Xavier-Philippe