Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble du portail occidental (décor d'architecture)

Dossier IM80001690 réalisé en 2010

Fiche

Voir

Dénominations ébrasement, niche, portail, pilastre, frise, fronton, statue
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : Franqueville
Adresse : Église paroissiale Saint-Pierre , rue Principale

Dédié au saint patron de l'église, dont on trouve le symbole sur la frise et la statue dans la niche, le portail est une composition à deux niveaux qui reprend le vocabulaire décoratif fixé depuis le milieu du 17e siècle (pilastres, triglyphes, fronton brisé, niche). La souplesse dans le traitement des éléments sculptés, ainsi que l'ébrasement et la voussure concave de la porte incitent à dater cet ensemble du 1er quart du 18e siècle. Cette datation est étayée par comparaison avec les portails semblables des tours-clochers des églises proches de Bourdon (1719) et de La Chaussée-Tirancourt (1730), dont celui de Franqueville est certainement contemporain. Par sa qualité, ce décor est probablement une commande de Jean-François Antoine Léonore de Gaude, seigneur de Franqueville à cette époque, dont les armoiries d'alliance, aujourd'hui bûchées, ornaient peut-être le pignon du chœur.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Auteur(s) Personnalité : Gaude Jean-François Antoine Léonore de,
Jean-François Antoine Léonore de Gaude
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, (?)

Le portail occidental, intègre une porte en plein cintre inscrite dans un ébrasement et une voussure concaves, soulignés à l'intérieur par une nervure reposant sur deux colonnettes.

Catégories sculpture
Structures cintré
Matériaux calcaire, en plusieurs éléments, taillé, poli, décor en relief, décor en ronde bosse
Précision dimensions

Dimensions non relevées.

Précision représentations

L'agrafe de la porte est sculptée d'un soleil à tête humaine et d'un ostensoir-soleil. Le portail est flanqué de deux pilastres supportant une frise sur laquelle alternent triglyphes et clés en sautoir entourées d'une couronne de laurier. Le fronton cintré brisé avec volutes supérieures rentrantes encadre un édicule à niche formé de pilastres supportant un entablement couvert d'un fronton cintré. La niche en plein cintre abrite une statue en calcaire de saint Pierre. Une agrafe en forme de tête d'angelot figure à la base de la niche.

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

La pierre est très altérée à de nombreux endroits.

Le portail, sculpté au début du 18e siècle sur la façade occidentale du clocher-porche, est probablement contemporain de l'installation du maître-autel.

Seule la statue de saint Pierre est protégée.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet partiellement, 1979/12/18

Références documentaires

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 38
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric