Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Foyer des travailleurs saisonniers, dit Hôtel de la fabrique de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (C.N.S.R.)

Dossier IA80010518 réalisé en 2015
Appellations Foyer des travailleurs saisonniers, dit Hôtel de la fabrique de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (C.N.S.R.)
Parties constituantes non étudiées jardin potager, cantine, dortoir, cuisine
Dénominations foyer
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Ham
Adresse Commune : Eppeville
Adresse : rue du Maréchal Leclerc
Cadastre : 2015 E

Ce bâtiment, dit hôtel de la fabrique, réunit une cantine d'entreprise, un dortoir destiné aux ouvriers saisonniers de la sucrerie et des cuisines séparées du bâtiment principal. L'ensemble est conçu dans le cadre du projet de construction de la sucrerie de la C.N.S.R., par l'architecte Georges Lisch. L'édifice était conçu pour accueillir 150 ouvriers saisonniers.

Les photographies conservées dans le fonds de l'agence d'architecture (AD Somme ; 49 J) indiquent que le chantier a été entamé en juillet 1920. Si les matrices cadastrales désignent cette construction comme achevée à la fin de l'année 1920 (parcelle 488), la série de photographies prise comme élément de suivi de chantier, permet de situer l'achèvement de ces édifices en avril 1921.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1921, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lisch Georges,
Georges Lisch (1869 - 1960)

Architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le foyer se compose de deux corps de bâtiments, implantés l'un derrière l'autre, face à la sucrerie, de l'autre côté de la route principale. Il est bordé par l'embranchement ferroviaire qui rejoint les ateliers de production. Le premier bâtiment, en léger retrait de la route, abritait les dortoirs et le la cantine d'entreprise. Il présente un corps principal de neuf travées, construit en brique et flanqué de deux pavillons latéraux formant un léger avant corps. L'élévation se compose d'un rez-de-chaussée surélevé, d'un étage carré et d'un étage de combles. Le pavillon à gauche possède un étage supplémentaire et donc, une toiture différenciée du corps principal. Cette dernière est à longs pans et pignons couverts, régulièrement percée de lucarnes rampantes.

Implanté parallèlement au premier bâtiment, le second abritait les cuisines de la cantine d'entreprise, ainsi qu'un second dortoir dans les étages. Il est composé de sept travées et présente une élévation avec rez-de-chaussé surélevé, deux étages carré et un étage de combles, régulièrement percé de lucarnes rampantes.

Murs brique
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
noue
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10 R 73. Eppeville. Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies. Dommages de guerre.

Documents figurés
  • Plan masse général de l'usine et de ses dépendances, 1/2500e, tirage, Georges Lisch (architecte), 7 juin 1921 (AD Somme ; 49 Fi 2).

  • Projet pour le bâtiment des cuisines du réfectoire de la sucrerie, dessin au crayon, aquarelle et lavis, Georges Lisch, architecte, [1920] (AD Somme ; 49 Fi 6).

  • Fondations du bâtiment de réfectoire, tirage photographique noir et blanc, 9 juillet 1920 (AD Somme ; 49 Fi 29).

  • Les fondations de la cantine et des cuisines de la sucrerie, 22 juillet 1920 (AD Somme ; 49 Fi 30).

  • La cantine et les cuisines en cours de construction, tirage photographique noir et blanc, 11 mars 1921 (AD Somme ; 49 Fi 47).

  • Construction du soubassement de la cantine de la sucrerie, tirage photographique noir et blanc, 11 août 1920 (AD Somme ; 10 Fi 34).

  • La cantine et la cuisine de la sucrerie, vues depuis les maisons ouvrières, tirage photographique noir et blanc, 11 mars 1921 (AD Somme ; 49 Fi 48).

  • La cantine de la sucrerie en cours de construction, tirage photographique noir et blanc, 30 mars 1921 (AD Somme ; 49 Fi 51).

  • La Compagnie Nouvelle des Sucreries réunies. La Cantine provisoire. Carte postale. Edit. Trefcon. 1920 (Coll. Cercle Cartophile de Ham).

  • La Compagnie Nouvelle des Sucreries réunies. La Cantine et dortoirs définitifs. Carte postale. Edit. Trefcon. 1921 (Coll. Cercle Cartophile de Ham).

  • La cantine et les cuisines de la sucrerie achevées, tirage photographique noir et blanc, 22 avril 1921 (AD Somme ; 49 Fi 52).

  • Eppeville. La Sucrerie. La Cantine. Carte postale. Cl. Lebrun. Vers 1924. (Coll. Cercle Cartophile de Ham).

Bibliographie
  • LAVIGNE, Eléonore. Reconstruction et restructuration industrielle après la première guerre mondiale : la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies à Eppeville (Somme) 1919-1934. Amiens : Université de Picardie Jules Verne, 2002. 2 vol. Mém. de maîtrise : Histoire de l'Art : Amiens : 2002.

    p. 95-96.
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Architectures de la Reconstruction dans l'Est de la Somme. Réd. Carmen Popescu, collab. Aline Magnien ; photogr. jean-Claude Rime, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2006 (Itinéraires du patrimoine, 297).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand