Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le bourg de Mers-les-Bains

Dossier IA80001494 inclus dans La station balnéaire de Mers-les-Bains réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Dénominations bourg
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Mers-les-Bains

Le bourg est le quartier le plus ancien de la commune, qui apparaît sur le cadastre napoléonien de 1825. Sur ce plan apparaissent les actuelles rue Joseph-Legad, rue de l'Eglise, rue Jean-Baptiste-Cava, rue du Docteur-Roux, rue André-Dumont, rue Pasteur, rue Lucien-Leducq et rue Jules-Verne. Construit autour de l'église paroissiale, il regroupe l'ensemble de la population et les écoles. La Grande-Rue (actuelle rue Pasteur) est alors constituée par un front continu de constructions. En 1862, un certain Jean Lefranc, propriétaire à Paris, demande la concession d'un terrain communal situé rue Brulée (actuelle rue Jean-Baptiste Cava) afin d'y placer un établissement de bains (source : AD Somme, 99 O 2589). Dans les années 1870, des maisons sont construites sur la falaise, non loin de l'église : en position dominante, elles jouissent d'un large panorama sur la mer. Nous pouvons citer la villa Livingstone, qui, comme les autres, est détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale. Un certain nombre de maisons sont construites à l'emplacement des maisons anciennes ou sur des parcelles vides, par la population locale, et par des personnes étrangères à la commune, notamment franciliennes : rue Joseph Legad, rue de l'Eglise. La rue André Dumont et la rue Pasteur et la rue Lucien Leducq sont uniquement investies par des mersois, cultivateurs, commerçants, manoeuvriers (source : matrices cadastrales) à la fin du 19e siècle et au cours de la première décennie du 20e siècle. En 1936, la nouvelle église paroissiale est construite à l'emplacement de l'ancien édifice, devenu trop petit. Cette construction symbolise la persistance de l'attrait du bourg face à la station balnéaire, même s'il faut le reconnaître, le quartier balnéaire n'offrait déjà plus à cette époque de terrains constructibles assez vastes pour construire un nouvel édifice religieux. De même, l'actuelle mairie est implantée en 1904 dans une ancienne villa, située le long de la voie principale menant à Mers, à l'écart du quartier balnéaire.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le bourg est situé sur les coteaux de la falaise, au nord du quartier balnéaire. Cette ancienne entité s'est développée parallèlement au quartier balnéaire : certaines maisons de villégiature construites autour de l'église en font une annexe résidentielle non négligeable. Centre religieux et administratif, le bourg reste cependant le lieu d'habitat de la population locale. Son ancienneté se lit dans le tracé des voies, moins rectilignes que celles du quartier balnéaire. Nous notons de même la présence d'anciens corps de ferme (81, rue André-Dumont). Les constructions contemporaines à l'extension du quartier balnéaire, si elle reprennent les références morphologiques, restent moins ornées et présentent moins d'animations en façade, en l'absence de balcon ou bow-window. Leur situation à l'aplomb de la rue et entre mitoyens répond à une logique ancienne d'implantation que nous retrouvons sur le cadastre napoléonien. Les maisons construites à partir de la fin du 19e siècle sont souvent destinées à la location : la présence de plusieurs portes d'accès pour une même maison semble l'attester [fig. 11 et 12].

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2589. Mers-les-Bains, objets généraux, biens communaux, aliénations, acquisitions, biens communaux, voirie et eau (an XI-1869).

Documents figurés
  • Commune de Mers, chef-lieu faisant partie des trois sections, cadastre napoléonien, encre et lavis sur papier, par Cadot et Poissant géomètres, octobre 1825, 1/1250e (Service du cadastre, Abbeville : non coté).

  • Mers-les-Bains, la rue d'Ault, carte postale, [s.n.], 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 9 - Mers-les-Bains, rue Georges Clémenceau, carte postale, par Calf éditeur, milieu 20e siècle (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.