Le cimetière communal de Viefvillers
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes de l'Oise Picarde - Saint-Just-en-Chaussée
  • Commune Viefvillers
  • Lieu-dit
  • Cadastre 2017 A 143  ; 2017 A 144  ; 2017 A 145
  • Dénominations
    cimetière
  • Parties constituantes non étudiées
    croix de cimetière

Le cimetière d’origine se trouvait autour de l’église. Il a été déplacé à son emplacement actuel en 1811 (L. Graves, 1836). Il est agrandi en 1856 par l'achat d'un terrain de 8 ares appartenant à Adolphe Fortune Leclercq puis en 1882 après la donation d'une parcelle de 20 m² par Pierre François Martin (Archives de l'association pour la connaissance et la conservation des croix et calvaires du Beauvaisis). Le petit cimetière privé qui lui est accolé à l'est appartenait à la famille des propriétaires de l'ancien château (témoignage oral).

Plusieurs tombeaux de la seconde moitié du 19e siècle (certains sont signés Bertin, marbrier à Crèvecœur-le-Grand) sont encore en place aujourd'hui. Deux tombeaux de prêtres de la paroisse se trouvent au pied de la croix du cimetière : celui de Jean-Baptiste-Isidore Petit, décédé en 1869 et celui d'Auguste-Amédé Vérité, inhumé en 1880.

Un imposant tombeau en forme de chapelle aujourd'hui envahi par la végétation se trouve dans la partie sud-est du cimetière. Il est figuré sur le plan du cimetière probablement levé vers 1920 et actualisé en 1975 (voir illustration). De l'étude de ce dernier, il ressort également que de nombreux tombeaux ont disparu. La section nord-est est celle qui compte aujourd'hui le plus de tombeaux encore en place. Les plus récents se trouvent le long de l'allée principale.

La pierre bleue de Belgique est majoritairement employée parmi les tombeaux antérieurs au milieu du 20e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 19e siècle, milieu 19e siècle, 4e quart 19e siècle
    • Principale : 20e siècle, 21e siècle
  • Dates
    • 1811, daté par travaux historiques
    • 1856, daté par travaux historiques
    • 1882, daté par travaux historiques
  • Auteur(s)

Implanté à l'ouest de l'église et accessible par le sentier du tour de ville, le cimetière est clos d'une haie vive et son entrée est placée du côté nord. De plan rectangulaire, il est divisé en quatre quartiers séparés par des allées formant une croix grecque.

Dans l'allée centrale, plus large, est érigée la croix du cimetière au pied de laquelle se trouvent deux tombeaux de prêtres en granite (pierre bleue de Belgique). C'est la section nord-ouest qui compte le plus de tombeaux. Ceux-ci se répartissent le long des allées et de la clôture des côtés nord et ouest.

Les tombeaux visibles aujourd'hui sont en granite (pierre bleue de Belgique pour les plus anciens) et pierre calcaire. Les croix de sépulture sont en granite ou en fer et fonte.

  • Murs
    • granite
    • calcaire
    • fer
    • fonte
  • Typologies
    cimetière indépendant (graveyard) de plan régulier
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Crèvecœur, arrondissement de Clermont (Oise). Annuaire de l'Oise. Beauvais : Achille Desjardins, 1836.

    p. 59.

Documents figurés

  • Viefvillers. Plan du cimetière communal, [vers 1920] (coll. communale).

Date d'enquête 2021 ; Dernière mise à jour en 2021
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Articulation des dossiers
Fait partie de