Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le mobilier de l'église paroissiale Notre-Dame de Vervins

Dossier IM02001355 inclus dans Eglise paroissiale Notre-Dame de Vervins réalisé en 1999

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéestribune d'orgue, culot, voûte, lambris de demi-revêtement, dalle funéraire, plaque commémorative, autel, confessionnal, couvercle des fonts baptismaux, bénitier, lutrin, clôture de choeur, banc de fidèles, fauteuil de célébrant, stalle, tabouret d'église, porte-encensoir, porte-cierges votifs, chandelier pascal, chandelier d'autel, burettes, calice, ciboire, ostensoir, patène, veilleuse du saint sacrement, service de baptême, cuiller à encens, goupillon, navette à encens, plat à quêter, crèche de Noël, chemin de croix, croix, ex-voto, reliquaire, croix-reliquaire, allumoir, chandelier d'église, chasuble, fauteuil, table, statue, socle, peinture monumentale, tableau, estampe, cadre, cloche
Aire d'étude et cantonVervins
LocalisationCommune : Vervins
Adresse : Eglise paroissiale Notre-Dame, place de l' Eglise

L'évolution de l'ameublement de l'église Notre-Dame de Vervins est inconnue jusqu'au milieu du 16e siècle. A cette date, à l'issue d'une campagne militaire qui détruit la ville, les seigneurs de Vervins font entièrement restaurer l'église et l'agrandissent. Le bâtiment reçoit alors un nouveau décor (peintures murales) et un ameublement adapté : retable, clôture de chœur, lambris, fonts baptismaux, cloches, dont quelques éléments subsistent aujourd'hui. Le 17e siècle, période de guerres, semble peu favorable à l'art religieux et l'église ne s'orne alors que des tombeaux monumentaux des seigneurs. Mais, une fois la paix revenue durablement au début du 18e siècle, le conseil de fabrique entreprend de nouveaux travaux. Le dallage du sol de la nef est entièrement refait en 1723, au détriment des dalles funéraires, repoussées à la périphérie de l'édifice ; de nouvelles orgues sont installées vers 1717 ; enfin, un lutrin de fer forgé est offert à l'église, dans les mêmes années. La Révolution disperse ou détruit le mobilier des édifices religieux. Au début du 19e siècle, le mobilier et l'ornementation de l'église de Vervins se reconstituent à l'aide d'éléments provenant des abbayes voisines, principalement celles de Bucilly (tabernacle du maître-autel) et du Val-Saint-Pierre (chaire, tableaux, etc.). Toutefois, la dégradation croissante de l'église entraîne la reconstruction totale du chœur et une restauration complète de l'édifice, entre la fin des années 1860 et 1890 environ. Les desservants et le conseil de fabrique, soutenus par de généreux vervinois, consacrent alors tous leurs efforts à renouveler le décor intérieur et l'ameublement de l'église (peintures murales, verrières, autels, lambris, etc.). La dernière campagne importante de travaux a pris place au lendemain de la Première Guerre mondiale.

Auteur(s)Auteur : Amasse Zéphir décorateur
Auteur : Jacquier Francis décorateur
Auteur : Jacquier Alphonse décorateur
Auteur : Vermare André César fabricant de statues
Auteur : Raffl
Raffl

Maison créée à Paris en 1857.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : La Statue Religieuse fabricant marchand
Auteur : Demarquet , dit(e) orfèvre
Auteur : Jolivet Antoine orfèvre
Auteur : Brunet Paul
Brunet Paul

Orfèvre parisien dont le poinçon a été utilisé de novembre 1871 à septembre 1913.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Thierry Alexandre
Thierry Alexandre

Le poinçon de l'orfèvre a été insculpé le 17 mai 1823 et biffé le 20 janvier 1853.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Renaud Alexis
Renaud Alexis

Orfèvre parisien actif du 28 avril 1831 au 10 novembre 1847.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane