Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le mobilier de l'église Saint-Martin

Dossier IM80001608 inclus dans Église paroissiale Saint-Martin et ancien cimetière de Pernois réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées beffroi de charpente, parquet, pavement, carrelage de sol, croix de faîtage, coq, lambris d'appui, plaque funéraire, plaque commémorative, verrière, autel, pierre d'autel, plate-forme d'autel, bénitier, chaire à prêcher, lutrin, clôture des fonts baptismaux, banc de fidèles, chaise d'église, prie-Dieu, fauteuil de célébrant, tabouret de célébrant, stalle, meuble de sacristie, porte-chape, brancard funéraire, brancard de procession, luminaire d'applique d'église, lustre d'église, chandelier d'autel, croix d'autel, vase d'autel, calice, ciboire, ostensoir, encensoir, goupillon, seau à eau bénite, corbeille à quêter, tronc à quêter, cierge pascal, crèche de Noël, bannière de procession, croix de procession, lampion de procession, chemin de croix, ex-voto, lampion votif, couronne de statue, chaise, tabouret, placard, console, poêle de chauffage, radiateur, estrade, éteignoir, vide-poches, vase à fleurs, tapis de sol, groupe sculpté, statue, socle, tableau, estampe, cadre, cloche, harmonium
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Localisation Commune : Pernois
Adresse : Église paroissiale Saint-Martin , rue de l' Église

Une grande partie du mobilier de l'église de Pernois, la plus riche et la plus intéressante, date du milieu du 18e siècle, comme l'attestent la tribune (1733), le confessionnal (1759) et les fonts baptismaux. À cette époque, monseigneur Louis-François Gabriel d'Orléans de La Motte, évêque d'Amiens de 1734 à 1774, seigneur de Pernois et gros décimateur de la paroisse, fait entreprendre d'importants travaux dans le chœur et le transept, qui sont alors parés d'un ensemble décoratif de très grande qualité (lambris, carrelage de sol, autels et retables, clôture), particulièrement homogène et peu répandu dans les petites églises rurales.

L'attribution séduisante de ce décor au célèbre menuisier et sculpteur

amiénois François Cressent semble devoir être écartée, car le style

pleinement rocaille de l'ensemble incite à le dater plutôt du 3e quart

du 18e siècle, alors que l'artiste disparaît vers 1735. Cependant, par

sa qualité, ce décor peut être attribué à un atelier amiénois,

probablement parmi les nombreux artisans travaillant pour la cathédrale à

la même époque.

Les travaux de restauration du 19e siècle s'accompagnent d'un renouvellement partiel du mobilier (autels secondaires, bancs de fidèles, chandeliers de chœur), qui s'enrichit particulièrement durant la seconde moitié du siècle (verrières, statues, tableaux des autels secondaires). Les trois cloches ont été bénites en 1884. Selon Guyencourt (op. cit.), on voyait encore en 1913 dans l'église une console portant les armoiries de Henri Feydeau de Brou, évêque de 1687 à 1706, ainsi que des croix de consécration peintes sur les murs de la nef. Quelques apports des années 1920 et 1930 viennent compenser les dommages, assez relatifs, de la Première Guerre mondiale (verrières, chemin de croix, statues). Une carte postale montre que le chœur et le transept de l'église, à cette époque, présentaient un aspect assez proche de celui d'aujourd'hui. Des bancs de fidèles occupaient une partie de la croisée du transept, tandis que les deux stalles étaient placées symétriquement devant la clôture de chœur. La niche du retable du maître-autel était occupée par la statue du Sacré-Cœur, aujourd'hui dans la sacristie, et la statue de saint Joseph à l'Enfant, aujourd'hui placée sur une console à la croisée du transept, faisait pendant sur l'autel de saint Martin à la statue de Notre-Dame du Sacré-Cœur, qui orne toujours l'autel de la Vierge.

Auteur(s) Auteur : Bouasse-Lebel, éditeur
Auteur : Jouanin Auguste-Adrien, graveur
Auteur : Lechevin-Waquant, éditeur
Auteur : Lecul, fondeur de cloches
Auteur : Tembouret Georges, peintre-verrier
Auteur : Verrebout,
Verrebout

Fabricant de statues, actif à Paris (rue Bonaparte) dans le quatrième quart du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues
Auteur : Vueghs Alexis-François, dit(e) dit Vuls,
Alexis-François Vueghs , dit(e) dit Vuls
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
facteur d'orgues
Personnalité : Orléans de La Motte Louis-François-Gabriel d',
Louis-François-Gabriel d' Orléans de La Motte
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire
Personnalité : Dormenval-Breilly, donateur
Auteur : Hébert-Stevens Jean, peintre-verrier
Auteur : Rinuy André, peintre-verrier
Auteur : Bazin-Latteux
Bazin-Latteux (1862 - 1906)

Le négociant et philanthrope Gabriel Boniface Bazin (1791-1862) fonde en 1846 dans sa commune du Mesnil-Saint-Firmin (Oise) une fabrique de verrières peintes, dont la direction est confiée à Jules Leclerc. Après la mort du fondateur, son neveu Ludovic Latteux lui succède jusqu'en 1890. L'entreprise, dont la production est très prolifique, ferme en 1906.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Atelier ou école : Hesse
Hesse

Atelier de statuaire religieuse actif à Amiens au milieu et dans la seconde moitié du 19e siècle. Le sculpteur Alexandre Hesse, collaborateur des architectes Delefortrie, est certainement issu de la même famille.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Annexes

  • LISTE DES OBJETS MOBILIERS

    ÉLÉMENTS D´ARCHITECTURE

    - BEFFROI DE CHARPENTE, chêne, 1er quart du 19e siècle (clocher)

    - TRIBUNE ET SON GARDE-CORPS

    - PARQUET, chêne, 19e siècle (nef, parties latérales)

    - PAVEMENT, brique, milieu 18e siècle (?) (bras du transept)

    - CARRELAGE DE SOL, marbre noir et calcaire, milieu 18e siècle (croisée du transept et chœur)

    - CARRELAGE DE SOL, ciment peint, limite 19e siècle 20e siècle (nef, partie centrale)

    - CROIX DE FAITAGE, fer forgé, limite 19e siècle 20e siècle (clocher)

    - COQ, tôle de fer, limite 19e siècle (clocher, croix de faîtage)

    - LAMBRIS DE REVÊTEMENT

    - LAMBRIS D'APPUI, chêne, 1ère moitié 20e siècle (mur nord de la nef, transept, tribune)

    MONUMENT

    - PLAQUE FUNÉRAIRE DE JEAN DE VAUCHELLES, calcaire, 2e quart 18e siècle. Épitaphe (connue par document) : CI GIST M. JEAN DE/VAUCHEL CURE DE/PERNOY QUI A FONDE LA/CONFRERIE DU ROSAIRE/DECEDE LE 16 DE/DECEMBRE 1732 AGE DE/72 ANS ET CURE DE LA/PAROISSE[...] (nef, mur extérieur nord)

    - PLAQUE COMMÉMORATIVE, marbre, 3e quart 20e siècle, portant l´inscription gravée : EN SOUVENIR/DE MONSIEUR L´ABBE/JULIEN LAURAIN/CURE DE PERNOIS/DE 1903 A 1955/SES PAROISSIENS RECONNAISSANTS (nef, mur sud)

    VERRIÈRES

    - VERRIÈRES (4), ensemble des verrières décoratives du chœur et du transept. La verrière du bras sud du transept (baie 4) est signée et datée : MM/BAZIN &/LATTEUX/1875/MESNIL/ST FIRMIN/OISE.

    - VERRIÈRES (2), verrières décoratives à motifs géométriques de la nef (baies n° 5 et 6), verre peint, grisaille et réseau de plomb, 2e quart 20e siècle

    - VERRIÈRE A PERSONNAGES : SAINT MARTIN

    - VERRIÈRE FIGURÉE COMMÉMORATIVE DE LA GUERRE DE 1914-1918

    MOBILIER RELIGIEUX

    - ENSEMBLE DU MAITRE-AUTEL

    - ENSEMBLE DE L´AUTEL SECONDAIRE DE LA VIERGE

    - ENSEMBLE DE L´AUTEL SECONDAIRE SAINT-MARTIN

    - ENSEMBLE DE L´AUTEL DE RITE VATICAN II (autel, pierre d´autel et plate-forme d´autel), table d´autel en chêne soutenue par deux pieds massifs fixés sur une plate-forme parquetée 3e quart 20 siècle (croisée du transept)

    - PIERRES D'AUTEL (3), calcaire, 19e ou 20e siècle (maître-autel et autels secondaires)

    - PLATE-FORMES D´AUTEL (2), chêne, 19e ou 20e siècle, pour les deux autels secondaires (celle de l´autel de saint Martin est déposée dans la sacristie)

    - CONFESSIONNAL

    - FONTS BAPTISMAUX ET LEUR COUVERCLE

    - BÉNITIER, en forme de coquille, marbre rouge veiné, milieu 18e siècle (revers de la façade occidentale)

    - CHAIRE A PRÊCHER, cuve sans abat-son, bois ciré, milieu 19e siècle (chœur)

    - LUTRIN, fer forgé, 2e moitié 20e siècle (croisée du transept)

    - CLÔTURE DE CHŒUR (TABLE DE COMMUNION)

    - CLÔTURE DES FONTS BAPTISMAUX, chêne, 2e quart 18e siècle (nef, 1ère travée)

    - BANCS DE FIDÈLES (40), chêne, 1ère moitié 19e siècle (nef et bras du transept, deux bancs démontés sont déposés dans la sacristie)

    - CHAISES D´ÉGLISE (6), chêne et garniture de paille, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie)

    - PRIE-DIEU (2), chêne et garniture de paille, 1ère moitié 20e siècle (sacristie)

    - FAUTEUIL DE CÉLÉBRANT, de style Louis XV, chêne ciré et garniture de velours gaufré, 2e moitié 19e siècle (chœur)

    - TABOURETS DE CÉLÉBRANT (2), de style Louis XVI, chêne ciré et garniture de tapisserie (chœur)

    - STALLES (2), chêne ciré, 19e siècle (croisée du transept et sacristie)

    - TABOURETS DE CHANTRE

    - MEUBLE DE SACRISTIE, à deux corps, bois peint, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie)

    - PORTE-CHAPE, bois blanc, 1ère moitié 20e siècle (sacristie, placard)

    - BRANCARD FUNÉRAIRE, bois peint, 20e siècle (sacristie)

    - BRANCARD DE PROCESSION, bois peint, 20e siècle (sacristie)

    - CHANDELIERS DE CHŒUR

    - LUMINAIRES D´APPLIQUE D´ÉGLISE (2), laiton, limite 19e siècle 20e siècle (nef, mur nord)

    - LUMINAIRES D´APPLIQUE D´ÉGLISE (3), support en fer forgé et abat-jour en verre moulé, 1re moitié 20e siècle (croisée du transept et chœur)

    - LUSTRES D´ÉGLISE (2), laiton, 3e quart 19e siècle (bras du transept)

    OBJETS RELIGIEUX

    - CHANDELIERS D'AUTEL (6), de style Art nouveau, laiton, 1er quart 20e siècle (maître-autel)

    - CHANDELIERS D´AUTEL (2), de style néo-classique, laiton nickelé, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie)

    - CHANDELIERS D´AUTEL (4), de style néo-gothique, laiton, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie, placard)

    - CHANDELIERS d´AUTEL (4), de style néo-gothique, laiton et hampe en bois, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie, placard)

    - CROIX D'AUTEL, de style Art nouveau, laiton, 1er quart 20e siècle (autel Vatican II)

    - CROIX D´AUTEL, de style néo-gothique, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie)

    - VASE D´AUTEL, porcelaine de Limoges, 1re moitié 20e siècle (crédence du maître-autel)

    - CALICE, métal blanc et coupe en argent, poinçon garantie et titre argent Paris depuis 1838, 1ère moitié 20e siècle (tabernacle du maître-autel)

    - CIBOIRE, laiton, 20e siècle (tabernacle du maître-autel)

    - OSTENSOIR, laiton, 1ère moitié 20e siècle (sacristie, placard)

    - ENCENSOIR, laiton argenté, 1ère moitié 20e siècle (tabernacle de l´autel de saint Martin)

    - GOUPILLON, laiton, 1ère moitié 20e siècle (tabernacle de l´autel de saint Martin)

    - SEAU A EAU BÉNITE, laiton, 1ère moitié 20e siècle (tabernacle de l´autel de saint Martin)

    - CORBEILLES A QUÊTER (2), osier, 4e quart 20e siècle (chœur)

    - TRONC A QUÊTER, bois blanc, 20e siècle (sacristie, placard)

    - TRONC A QUÊTER, zinc, 1ère moitié 20e siècle (sacristie, placard)

    - CIERGE PASCAL, cire, sans millésime, limite 20e siècle 21e siècle (croisée du transept, chandelier de chœur)

    - CRÈCHE, matériaux divers et santons en plâtre peint, 2e moitié 20e siècle (sacristie)

    - BANNIÈRES DE PROCESSION (3), hampes de bannières de procession, bois, 1ère moitié 20e siècle (sacristie)

    - CROIX DE PROCESSION, métal blanc et éléments rapportés en laiton, 1ère moitié 20e siècle (chœur)

    - CROIX DE PROCESSION, laiton, 20e siècle (sacristie)

    - LAMPIONS DE PROCESSION (20), papier, 3e quart 20e siècle (sacristie, placard)

    - CHEMIN DE CROIX, plâtre, la première station portant l´inscription : DON DE MR DORMENVAL-BREILLY-1935 (nef et transept)

    - CHEMIN DE CROIX, huile sur toile et cadre de bois peint, 2e moitié du 19e siècle (comble de la tribune)

    - CROIX (CHRIST EN CROIX)

    - EX-VOTO, marbre blanc, gravé de l´inscription : MERCI/A MARIE ET/A STE THERESE/POUR GUERISON OBTENUE/31 MARS 1935-Z.J.D. (nef, mur nord)

    - EX VOTO, marbre blanc, gravé de l´inscription : O MERCI/MA BONNE MERE/VOUS M´AVEZ EXAUCEE/Y.A.L. 1932-1938 (nef, mur nord)

    - LAMPIONS VOTIFS (18), plastique rouge, début 21e siècle (autel de la Vierge)

    - COURONNE DE STATUES (2), laiton et verre peint, 20e siècle (sacristie, placard et dans une des châsses)

    - BUSTES-RELIQUAIRES (2) DE SAINT IGNACE DE LOYOLA ET DE SAINT FRANCOIS XAVIER

    - CHÂSSES (2)

    MOBILIER DOMESTIQUE

    - CHAISES (30), type chaise d´écolier, métal peint et bois vernis, 4e quart 20e siècle (nef)

    - TABOURET, bois peint, 20e siècle (confessionnal)

    - PLACARD, bois blanc peint, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie)

    - CONSOLES (2), bois doré, 18e ou 19e siècle (chœur, supports des statues de saint Pierre et saint Paul)

    - CONSOLE, bois ciré, limite 19e siècle 20e siècle (nef, support du groupe sculpté de la charité de saint Martin)

    - CONSOLES (2), bois ciré, 4e quart 19e siècle (bras du transept, supports des statues de saint Jean-Marie Vianney et de saint Paul)

    - CONSOLES (4), plâtre, 2e quart 20e siècle (nef, supports des statues en plâtre)

    - POÊLE DE CHAUFFAGE, poêle à gaz, 3e quart 20e siècle (nef)

    - RADIATEUR, radiateur mobile à gaz, 4e quart 20e siècle (sacristie)

    - ESTRADE, bois couvert d´un tapis industriel synthétique, 4e quart 20e siècle (sacristie)

    OBJETS CIVILS DOMESTIQUES ET GARNITURE ARCHITECTURALE

    - ÉTEIGNOIR, hampe en bois et instrument en laiton, 20e siècle (sacristie)

    - VIDE-POCHES, terre vernissée, 4e quart 20e siècle (autel de la Vierge)

    - VASE A FLEURS, porcelaine blanche, 4e quart 20e siècle (autel de la Vierge)

    - VASE A FLEURS, faïence vernissée, 4e quart 20e siècle (maître-autel)

    - VASES A FLEURS (3), modèles différents de type soliflore, verre moulé, 2e moitié 20e siècle (sacristie)

    - TAPIS DE SOL, textile synthétique, 4e quart 20e siècle (degré du maître-autel et plate-forme de l´autel Vatican II)

    SCULPTURE

    - GROUPE SCULPTE : CHARITÉ DE SAINT MARTIN

    - GROUPE SCULPTE, STATUES (5) ET LEUR CONSOLE : ÉDUCATION DE LA VIERGE, SAINT ANTOINE, SAINT JOSEPH A L´ENFANT, SAINT NICOLAS, SAINT ROCH, SAINTE CATHERINE, plâtre polychrome, 4e quart 19e siècle (croisée du transept et chœur). Le socle de la statue de saint Roch porte la signature : HESSE SC AMIENS. Les consoles sont en forme d´anges tenant un écu et portent pour certaines une dédicace et une date : RECONNAISSANCE/STE/ANNE/1886 ; RECONNAISSANCE/1887/ST/NICOLAS ; ST ROCH/PRIEZ POUR NOUS ; RECONNAISSANCE/1888/STE/CATHERINE.

    - GROUPE SCULPTE ET STATUE : SAINT GEORGES TERRASSANT LE DRAGON, SAINTE JEANNE D´ARC, plâtre, 2e quart 20e siècle (nef, mur sud)

    - STATUES (2) : ANGES ADORATEURS

    - STATUES (2) : SAINT PIERRE, SAINT PAUL, plâtre polychrome, 4e quart 19e siècle (chœur)

    - STATUES (2) : VIERGE DE LOURDES, SAINTE THÉRÈSE DE L´ENFANT JÉSUS, plâtre polychrome, 2e quart 20e siècle (nef)

    - STATUE : VIERGE A L´ENFANT

    - STATUE : NOTRE-DAME DU SACRE-CŒUR

    - STATUE : IMMACULÉE CONCEPTION, plâtre polychrome, 19e siècle (tribune)

    - STATUE : VIERGE DE PITIÉ, plâtre, d´après la Piéta de Michel-Ange (Rome, basilique Saint-Pierre du Vatican), 4e quart 19e siècle, signée : VERREBOUT PARIS (maître-autel)

    - STATUE : SAINT JEAN-MARIE VIANNEY, plâtre polychrome, 4e quart 19e siècle (bras nord du transept)

    - STATUE : SAINT PAUL, plâtre, 4e quart 19e siècle (bras sud du transept)

    - STATUE : SACRE-CŒUR, plâtre, limite 19e siècle 20e siècle (sacristie, placard)

    - SOCLE, bois peint, 19e siècle, portant les initiales sculptées : J M (tribune, support de la statue de l'Immaculée Conception)

    PEINTURE ET ARTS GRAPHIQUES

    - TABLEAUX (2) ET LEUR CADRE : CHŒUR IMMACULÉ DE MARIE, SACRE-CŒUR, huile sur toile et cadre de bois et plâtre peint, 2e moitié 19e siècle (tribune)

    - ESTAMPES (2) ET LEUR CADRE : CHRIST EN CROIX AVEC LA VIERGE, SAINT JEAN ET LA MADELEINE, chromolithographie dans un cadre de bois peint et doré, 2e moitié 19e siècle (confessionnal, loges de pénitents)

    - ESTAMPE ET SON CADRE : JÉSUS-CHRIST RÉDEMPTEUR DU MONDE, lithographie d´Auguste-Adrien Jouanin dans un cadre de bois et plâtre peint, 2e moitié 19e siècle, d´après le tableau de Antoon Van Dyck Le Christ en croix, la Vierge saint Jean et la Madeleine (Paris, musée du Louvre, INV 1766), longtemps attribué à Rubens comme l´indique la lettre. Celle-ci indique également le nom : LECHEVIN-WAQUANT AMIENS, qui est probablement l´éditeur ou le libraire (sacristie, placard)

    - ESTAMPE ET SON CADRE : NOTRE-DAME DU PERPÉTUEL SECOURS, chromolithographie par Bouasse-Lebel dans un cadre de bois et plâtre doré, 4e quart 19e siècle (bras nord du transept)

    INSTRUMENTS DE MUSIQUE

    - CLOCHES (3) (vues partiellement) : Dorothée-Gabrielle, Juliette et Marthe, bronze, signées Lecul, fondeur à Amiens, et bénites le 20 novembre 1884 en présence de l'abbé X, curé-doyen de Domart-en-Ponthieu, et de M. Brasseur-Delhomel, maire (clocher)

    - HARMONIUM, chêne, 2e moitié 19e siècle, signé : A. VULS/PARIS/AMIENS (croisée du transept)

Références documentaires

Documents figurés
  • Pernois (Somme). Intérieur de l'église , carte postale, Fanchon éditeur, 2e quart du 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • GUYENCOURT, R. de. Pernois. L'église. In : La Picardie historique et monumentale. Tome V : Arrondissement de Doullens, volume n° 2 : canton de Domart-en-Ponthieu. Amiens : Yvert et Tellier /Paris : Auguste Picard, 1913.

    p. 62-64
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric