Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les usines de métallurgie, de construction mécanique et de petite métallurgie dans l'arrondissement de Compiègne

Dossier IA60003008 réalisé en 2005

Fiche

Voir

Les usines métallurgiques de l´arrondissement de Compiègne sont peu nombreuses et se caractérisent généralement par une implantation récente, postérieure à la Seconde Guerre mondiale. Seule une quinzaine a été identifiée et huit ont été sélectionnées pour étude.

Toutes ces usines sont destinées à la transformation des métaux (fonderies et usines d´emboutissage), à l´exception de l´usine de nettoyage de fûts métalliques des Etablissements Goux à Coudun installée dans une ancienne sucrerie. Leur implantation se concentre dans la zone où se rejoignent les rivières Aisne, Oise et Aronde (Margny-lès-Compiègne, Clairoix, Coudun et Villers-sur-Coudun). Certaines se sont établies à Longueil-Sainte-Marie et à Saint-Sauveur, plus au sud, mais toujours à proximité de l´Oise.

Aires d'études Sources et Vallées, Compiégnois
Dénominations fonderie, usine de construction mécanique, usine de roulements, usine de petite métallurgie, usine de chaudronnerie, usine d'emboutissage
Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 16
étudiées 9

Annexes

  • Annexe 1 : Liste complémentaire des usines de petite métallurgie documentés ou identifiées lors de l´enquête de 1990

    COMPIEGNE

    - Serrurerie Blanchard et fils (16, rue Bouvines) : repérée sur la base INSEE des établissements industriels de 1962. L´entreprise est répertoriée dans la catégorie employant de 11 à 19 salariés.

    LACROIX-SAINT-OUEN

    - Usine de chaudronnerie d´Ermont (6, rue Carnot) : repérée sur la base INSEE des établissements industriels de 1962. L´entreprise est répertoriée dans la catégorie employant de plus de 20 salariés.

    RIBECOURT DRESLINCOURT

    - Usine de décolletage Beder Roger (50, rue Général-Leclerc) : repérée sur la base INSEE des établissements industriels de 1962. L´entreprise est répertoriée dans la catégorie des établissements employant plus de 10 salariés. En 1983, l´effectif atteint 20 salariés.

    VILLERS-SUR-COUDUN

    - Usine de chaudronnerie Porez. Usine spécialisée dans la fabrication de chaudières et générateurs à vapeur dirigée par Lucien Porez. En 1962, l´entreprise emploie entre 11 et 19 salariés (Base INSEE).

  • COMPIEGNE

    - Usine de fabrication de cycles et motocycles J. Guinard, (boulevard du Cours). Entreprise récompensée par deux médailles d´or en 1901.

    - Usine de construction automobile Lajous (227, rue de Paris). L´usine installée vraisemblablement à Compiègne durant l´entre-deux-guerres. En 1962, l´entreprise Lajous et Cie compte plus de 100 salariés (base INSEE des établissements industriels). Elle est transférée peu après au 11 avenue des Martyrs de la Liberté. En 1983, l´usine emploie 350 salariés.

    VENETTE

    - Usine de cycles Keops Grenard, reconstruite après la Première Guerre mondiale. (La Reconstruction dans les régions dévastées. La Somme et l´Oise, Le Monde illustré, 25 octobre 1921, p. 68).

  • Annexe 3 : Liste complémentaire des usines métallurgiques documentées ou identifiées lors de l´enquête de 1990

    CLAIROIX

    - Usine d´emboutissage Gantois (rue des Etangs). Usine spécialisée dans le découpage, l´emboutissage, le repoussage et le planage des tôles, et repérée sur la base INSEE des établissements industriels de 1962. A l´époque, elle emploie plus de 50 salariés. En 1983, l´effectif atteint 65 salariés.

    - Fonderie de fer et de cuivre Perot et Lhomon (faubourg Hurtebise, rue de Lancry). Fonderie au fourneau à la Wilkinson, créée par Pérot et Lhomon, industriels domiciliés à Saint-Quentin. Cette fonderie est autorisée par arrêté préfectoral du 6 juillet 1854. (AD Oise ; Mp 2447).

    COUDUN

    - Usine d´emboutissage Taupin et Saint-Marc (rue Notre-Dame), spécialisée dans le découpage, emboutissage, et le profilage. En 1983, elle emploie 40 salariés (Panorama des industries, 1983).

    LONGUEIL-SAINTE-MARIE

    - Fonderie Andrieu Frères, puis Nord Affinage. Une fonderie d´alliages de cuivre et de métaux non ferreux est autorisée par arrêté préfectoral du 17 mai 1962. Cette activité est maintenue jusqu´en 1983. A partir de cette date, la fusion d´alliages de cuivre est peu à peu abandonnée au profit de la fusion de l´aluminium. A partir de 1989, l´activité de l´entreprise est exclusivement tourné vers l´aluminium. Au cours cette dernière période, le contexte économique défavorable et les difficultés d´exploitation ont conduit à un arrêt progressif de l´ensemble des installations. Existence d´archives privées.

    MARGNY-LES-COMPIEGNE

    - Fonderies de fer, cuivre, bronze et aluminium Troisoeufs et Bollenger (22, avenue de Clairoix). Usine construite en 1867 pour Louis Isidore Troisoeuf, marchand bottier à Compiègne, et G. Bollenger. En 1907, elle apparaît sous la raison sociale "Ancienne maison Alexandre Robert Droit". (AD Oise ; Pp 4121, 4122).

    - Fonderie de la S.A. des fonderies de Compiègne (2, rue de Caulers) mentionnée en 1933 (AD Oise ; Pp 4123).

    MUIRANCOURT

    - Usine métallurgique Dordigny, spécialisé dans la fabrication de sulfate de fer et attestée en 1850. A l´époque elle est équipée de 7 fourneaux et emploie 41 ouvriers (AD Oise ; Mp 2515).

    SAINT-SAUVEUR

    - Usine de découpage et d´emboutissage Emcé Mécanique (63 impasse du Docteur-Roux). L´entreprise est mentionnée en 1983 et emploie à l´époque 25 salariés (Panorama des industries, 1983, p 47).

    VILLERS-SUR-COUDUN

    - Usine de traitement des métaux STARE (Société de Traitement pour l'Anticorrosion par revêtement Electrolytique) (46 rue de la Gare). Usine spécialisée dans le traitement des métaux et le chromage dur, mentionnée en 1983 (Panorama des industries, 1983, p 49).

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Oise. Série M ; Mp 2404, 2440, 2447, 2479, 2481, 2509, 2538, 2567, 2573, 2561. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes.

    Mp 2447, 2515.
  • AD Oise. Série P ; 3 P Pp 3376, 3536, 3732, 3935, 4009, 4121, 4122, 4145, 4152, 4417, 4636, EDT 96, 99, 99/ IG16. Matrice des propriétés bâties. 1882-1911.

    Pp 4121, 4122.
  • AD Oise. Série P ; 3 P EDT 221. Matrice des propriétés bâties. 1911-1934.

    Pp 4123.
Documents figurés
  • [COMPIEGNE. En-tête de lettre commerciale de l'usine de cycles J. Guinard], document imprimé, vers 1909 (AP).

Bibliographie
  • Chambre Régionale du Commerce et de l'Industrie de Picardie. Panorama des industries de l'Oise, 1983.

  • La reconstitution des régions dévastées : La Somme et l'Oise, 1918-1921. Le Monde illustré, octobre 1921, tome 5, hors-série du 25.

    p. 68.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Dufournier Benoît
Benoît Dufournier

Chercheur au service régional de l'Inventaire de 1985 à 1992, en charge du recensement du patrimoine industriel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Fournier Bertrand - Gontran Bénédicte