Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lotissement du Bel-Air à Ault

Dossier IA80001243 inclus dans Le quartier et la station balnéaire du Bourg-d'Ault réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Le Bel-Air
Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Ault
Lieu-dit : Bourg-d'Ault
Adresse : boulevard du Bel-Air , boulevard Carnot , avenue Sainte-Marie

Le lotissement du Bel-Air est créé par Jean-Baptiste Theulot, marchand de vins à Mercurey (Saône-et-Loire), qui achète une première parcelle à usage de pâture (1825 C 282) entre 1894 et 1897 (imposition du cadastre en 1897). Les autres parcelles sont acquises deux ans plus tard (entre 1896 et 1899).

Le lotissement, établi sur la falaise surplombant le village, comprend alors 177 lots de petite taille (10 à 15 m en façade sur rue, et environ 20 m de profondeur) desservis par trois voies principales parallèles (boulevards) et reliés au bourg par une rue (avenue Sainte-Catherine). Le fort dénivelé entre le boulevard Carnot et le boulevard du Bel-Air est compensé par des escaliers.

Ce lotissement rencontre un succès limité : 12 maisons sont construites entre 1895 et 1900 (matrices cadastrales). Les recensements de population de 1906 et de 1911 y signalent la présence de 8 maisons inhabitées. En 1906, Jean-Baptiste Theulot y habite avec sa femme et ses deux enfants, le plus jeune né à Ault en 1901. L'entrepreneur de terrassement Joseph Chapelle, originaire de Paris et installé au Tréport durant les années 1880, habite également dans le lotissement (recensements de 1906 et 1911).

Des plans de villas modèles, identiques à ceux proposés pour Onival et dessinés par l'architecte Achille Delafont, sont proposés aux acquéreurs. La proximité de la plage du Bourg-d'Ault, avec son casino et son établissement de bains n'ont semble-t-il pas favorisé le développement du lotissement, qui dispose certes d'une vue sur mer, mais d'une orientation au nord. Ce comblement très lent laisse penser que le quartier est toujours "en voie de création" en 1912 (guide Joanne).

Après la première guerre mondiale, le lotissement est repris et étendu vers la mer par M. Mariage, notaire à Ault, qui lui donne sa forme actuelle (autorisation préfectorale des 20 janvier et 6 février 1925). Parmi ses collaborateurs, apparait M. Froideval, qui a dans le même temps a repris la gestion du lotissement du Bois-de-Cise. La promotion est assurée par une annonce publicitaire (annexe et ill.) qui renseigne sur les tarifs : 7 à 15 f le m2 pour les terrains nus et 25000 à 35000 f pour des villas neuves. Seules 4 maisons nouvelles seront construites durant l'entre-deux guerres.

Au cours de la seconde guerre mondiale, le lotissement, devenu un quartier du Bourg-d'Ault, est partiellement touché par l'occupation de l'armée allemande qui détruit certaines maisons et en détériore d'autres. Le quartier connaît un nouvel essor à la suite du second conflit mondial, avec de nouvelles constructions, jusqu'aux dernières décennies du 20e siècle.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Theulot Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Theulot (1857 - )

Né à Châlons-sur-Saône. Promoteur de la station du Bois de Cise et du lotissement du Bel Air à Ault (Somme).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur, attribution par source
Personnalité : Mariage Edouard,
Edouard Mariage (1879 - )

Né à Paris, Edouard Mariage est notaire à Ault, associé à Edmond Caussin (recensement de 1906).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur, attribution par source

Aménagé sur les coteaux situés au sud de la valleuse du Bourg-d'Ault, le lotissement est orienté au nord, perpendiculairement à la mer et la falaise. Il est desservi par des voies parallèles au coteau et des rues perpendiculaires formant des îlots rectangulaires. En pente très prononcée, certaines rues sont interrompues par des escaliers en maçonnerie (avenue Sainte-Marie, allée Germaine), empêchant toute circulation automobile. La plupart de ces voies se terminent en impasse, les autres rejoignent des voies anciennes : la route d'Eu (actuelle rue du Bois-de-Cise) et la rue du Hamel. Du coté de la mer, d'anciennes voies sans issue ont été ouvertes et prolongées par la rue Mariage, et le boulevard Circulaire, extension du lotissement au cours de l'entre-deux-guerres.

Le lotissement n'accueille que des habitations.

Sur ces terrains en forte pente, les constructions en milieu de parcelle sont étagées et disposent généralement d'un étage de soubassement. Souvent de petite dimension, elles ont rarement un étage-carré mais présentent très souvent une travée mise en valeur par un mur-pignon à ferme débordante en façade. Beaucoup ont été très transformées (enduit, modification des baies [fig. 11 et 12], additions diverses [fig. 10]).

Les constructions postérieures à la seconde guerre mondiale, sont de petits programmes [fig. 9].

Typologies lotissement à dessertes en rues orthogonales hiérarchisées, site de promontoire en forte pente, mutations parcellaires, mutations du bâti

Le lotissement du Bel-Air est créé vers 1899 par Jean-Baptiste Theulot, marchand de vins à Mercurey (Saône-et-Loire) et neveu de Louis Gros, lotisseur d'Onival. Il lancera deux ans plus tard le lotissement du Bois-de-Cise. Sur ces terrains en forte pente, les constructions étagées ne se gênent pas les unes les autres mais cet argument publicitaire ne rencontra qu'un faible succès : une dizaine de maisons construites à la veille de la première guerre mondiale. Le lotissement sera pourtant agrandi vers 1925 par le notaire d'Ault, qui n'obtient pas plus de résultats (seules quatre maisons construites entre les deux guerres). Les terrains seront principalement construits dans le dernier quart du 20e siècle.

Ce dossier de recensement du patrimoine balnéaire de la Côte picarde, établi en 2003, a été enrichi et complété en 2015, dans le cadre de l'étude Villégiature et tourisme en Picardie.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extrait du guide touristique : Ault-Onival-Bois-de-Cise. Guide des touristes et des baigneurs. Ault : Syndicat d´initiative de tourisme, s.d. [1925], annonces publicitaires non paginées.

    Lotissement d´Ault-Bel-Air, le bourg plus grand.

    Tout un quartier d´Ault, le mieux exposé, par sa situation, à l´abri du vent d´ouest et sa vue exceptionnelle sur le surplus du bourg et sur la mer, se réveille et renaît sous une impulsion nouvelle.

    Les Aultois et les baigneurs y trouveront des lots de terrain comportant tous les agréments de la mer et de la campagne, d´une contenance à leur gré, à un prix des plus modiques, avec les plus grandes facilités de paiement.

    Tous vont pouvoir, désormais, réaliser leur rêve : une maison dont ils seront propriétaires grâce à la bienfaisante loi Ribot qui leur donne la possibilité de construire avec une avance de fonds amortissable par annuités et ne comportant qu´un intérêt minime. Tous voudront avoir un jardin où les légumes viendront en abondance les aider à surmonter les restrictions imposées par la vie chère.

    Splendide vue sur la mer, la baie de Somme, le surplus du bourg et la campagne.

    Terrains à bâtir depuis 7 fr. le mètre. Sol fertile et abrité pour jardins.

    Le coteau du Bel-Air est adossé au plateau des Hautes Falaises qui l´abritent contre les grands vents du sud-ouest.

    Il est disposé en amphithéâtre et fait partie du bourg d´Ault même, ce qui constitue un énorme avantage en raison de la proximité des fournisseurs, de la Plage et du Casino ; les constructions peuvent s´étager sans se masquer la vue. Ce quartier qui commence au bord de la falaise même, est justement réputé pour sa parfaite salubrité, grâce à son altitude au-dessus du niveau de la mer ; l´air y est pur, sec et stimulant. Les routes y sont carrossables et de coquettes villas s´y élèvent déjà, munies de l´eau et du gaz.

    Lots de 7 à 15 francs le mètre. Plusieurs villas neuves, habitables de suite, de 25.000 à 35.000 francs.

    S´adresser pour traiter :

    1/ Mes Mariage et Bordas, notaires à Ault

    2/ M. Vatan, géomètre à Ault

    3/ M. Froideval, agence générale du Bois-de-Cise

    Projet de lotissement déposé à la mairie d´Ault le 8 octobre 1924, approuvé avec autorisation de vendre par arrêtés de M. Le préfet de la Somme des 20 janvier 1925 et 6 février 1925.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 39/4. Ault, matrices cadastrales des propriétés non bâties (1829-1914).

    case 1020
  • Ault-Onival-Bois-de-Cise. Guide des touristes et des baigneurs. Ault : Syndicat d´initiative de tourisme, s.d. [1925], 24 p.

    [n.p.]
  • Bains de mer du Nord et de Belgique, du Tréport à la frontière hollandaise. Paris : Hachette, coll. Des Guides Joannes, 1912.

    p. 56
  • AD Somme. 6M 39. Ault. Rensencement de population (1817-1911).

Documents figurés
  • Ault Bel-Air, bains de mer... le moulin de pierre... falaises nord... vue panoramique prise d'Ault Bel-Air... vieux quartier des pêcheurs... entrée de Bel-Air par la cavée blanche... casino et plage... vélodrome, dépliant en couleur contenant au verso le plan du lotissement, imprimé à Paris (Monroch imprimeur), fin 19e siècle (coll. part.).

  • Ault Bel-Air, Bourg d'Ault (Somme), lotissement, plan imprimé, [s.n.], fin 19e siècle (coll. part.).

  • Ault Bel-Air, Bourg d'Ault (Somme), lotissement, détail du plan de lotissement, plan imprimé, [s.n.], fin 19e siècle (coll. part.).

  • Ault Bel-Air, Bourg d'Ault (Somme), lotissement, détail des plans et élévation d'une villa modèle, plan imprimé, [s.n.], fin 19e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • MONBORGNE, Jean. Histoire du bourg d'Ault. Luneray : Editions Bertout, 1989.

    p. 326
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.