Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie et écoles (école primaire de garçons et école maternelle) de Ville-le-Marclet

Dossier IA80009725 inclus dans Le village de Ville-le-Marclet réalisé en 2009

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • cour
    • jardin
    • latrine

Dossiers de synthèse

Genre de garçons
Parties constituantes non étudiées logement, cour, jardin, latrine
Dénominations mairie, école primaire, école maternelle
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Picquigny
Adresse Commune : Ville-le-Marclet
Adresse : 3 rue du 8-mai-1945 , ancienne rue de la Chapelle
Cadastre : 1999 AL 37

Les plans et devis pour la construction d'une nouvelle école de garçons dressés par l'architecte amiénois Anatole Bienaimé, le 1er septembre 1881, sont présentés au conseil municipal le 27 décembre 1881. L'arrêté préfectoral du 8 novembre 1882 en autorise la construction. L'édifice comprend également un logement d'instituteur et une salle de mairie. Les travaux sont alors adjugés à l'entrepreneur Émile Dieu.

Le plan de 1881 montre que l'édifice comprend un bâtiment en retrait de la voie, au nord, à usage de mairie, et deux bâtiments au nord et à l'est de la cour, ce dernier abritant la salle de classe. La mairie fait l'objet de quelques réparations (toiture) en 1900 et en 1905.

En 1955, l'architecte amiénois Maneval dessine les plans d'un groupe scolaire qui doit être construit sur les terrains voisins (C 217, 218 et 219) acquis par la commune auprès de Robert Saint. Le projet d'extension de Maneval, approuvé par le conseil municipal en septembre 1956, dépasse le budget défini par l'inspection académique en raison de la transformation de la classe existante pour l'harmoniser avec les constructions nouvelles et de la forte dénivellation du terrain qui nécessite des aménagements. Les plans, rectifiés en novembre 1957 par l'architecte amiénois Vasselle, sont adressés à la municipalité en décembre 1957 en vue de l'adjudication des travaux. Ces plans sont acceptés en avril 1958.

L'ancienne école des garçons est complétée de deux classes supplémentaires en 1963. Le projet de cette première extension qui inclut un préau ouvert ainsi qu'un logement d'instituteur est confié à l'architecte amiénois François Vasselle.

En 1975, une nouvelle extension est envisagée pour l'installation de l'école maternelle. L'agence d'architecte Sagherian, établie à Amiens, est retenue pour la réalisation qui prévoit également de clore le préau.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle
Dates 1883, porte la date, daté par source
1963, daté par source
1976, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bienaimé Anatole,
Anatole Bienaimé (1848 - 1911)

Architecte. Né à Amiens, il débute sa carrière chez Herbault et devient collaborateur d'Emile Riquier avant d'ouvrir son propre cabinet vers 1887.

Adjoint au maire d'Amiens.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par tradition orale
Auteur : Vasselle François, architecte, attribution par tradition orale
Auteur : Sagherian, architecte, attribution par tradition orale

L'édifice comprend plusieurs bâtiments, l'un à étage carré, implanté en retrait d'une cour plantée délimitée par un mur bahut, et deux en rez-de-chaussée, en fond de cour, accessible par un passage latéral.

Le bâtiment à étage carré, construit en briques et couvert d'ardoises, présente une évélation à trois travées et des pignons découverts. Le fronton surmontant la travée centrale porte l'inscription : MAIRIE. Le pignon sud porte la date de 1883. L'appareillage en assises alternées de briques polychrome est encore visible sur les murs pignons. Une petite adjonction en rez-de-chaussée a été accolée au sud.

Les bâtiments en rez-de-chaussée en fond de cour (classes) sont construits en briques et couverts de tuiles. Le plus ancien, au sud, se signale par un appareillage en assises alternées de briques polychromes. Un auvent en béton a été rajouté à l'entrée latérale. Cette première salle de classe a été prolongée au nord par des bâtiments à ossature béton et remplissage de brique, partiellement enduite, avec un étage de soubassement rachetant la pente du terrain.

Murs brique
Toit ardoise, tuile plate mécanique
Étages 1 étage carré, en rez-de-chaussée, étage de soubassement
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
Typologies mairie et logement sous un même toit, classe unique

Construite en 1883, sur les plans de l'architecte Anatole Bienaimé, l'ancienne école primaire de garçons et mairie de Ville-le-Marclet constitue un exemple bien conservé de ce type d'équipements publics dans le Val de Nièvre. Devenue école mixte, elle a été agrandie d'une école maternelle, en 1963, sur les plans de l'architecte amiénois François Vasselle, puis d'une seconde extension, en 1975, par l'agence Sagherian.

Les réalisations attestées d'Anatole Bienaimé dans le Val de Nièvre sont nombreuses : prévoyances de Beauval, Flixecourt, Harondel, Pont-Remy et Saint-Ouen, écoles primaires de Berteaucourt-les-Dames, Saint-Léger-lès-Domart (filles et garçons) et Saint-Ouen (filles et garçons), mairie, cimetière et presbytère de Beauval, poste de Saint-Ouen, "château" de Canaples et deux demeures particulières à Beauval (villa Sueur et maison).

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3775. Ville-Saint-Ouen [Ville-le-Marclet] . Biens et travaux communaux, 1870-1939.

Documents figurés
  • Écoles primaires de filles et de garçons de Ville-Saint-Ouen. Plan de masse, dessin, par Jérosme, architecte (AD Somme ; 99 O 3775).

  • Ville-le-Marclet (Somme). La mairie, carte postale, vers 1905 (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.