Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maisons en bande

Dossier IA80001517 inclus dans La station balnéaire de Fort-Mahon-Plage réalisé en 2002

Fiche

Précision dénomination maisons en bande
Parties constituantes non étudiées cour, garage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Rue
Adresse Commune : Fort-Mahon-Plage
Adresse : terrasse Maritime Sud , boulevard Maritime-Sud
Cadastre : 1991 XB 40, 52, 68, 72, 84, 102, 110, 116, 241, 243, 13 ; 1991 XC

Maisons en bande construites après la Seconde Guerre mondiale, vraisemblablement par Ferry et Decock, architectes coordinateurs du projet (source : AD Somme, 1297 W 342). Les maisons sont volontairement mitoyennes afin d'empêcher le sable de la plage d'envahir la ville, selon le projet de Lecompte, urbaniste. Le permis de construire du 18 août 1955 autorise la construction d´un passage couvert donnant accès au garage, la descente dans ces derniers étant impraticable (source : AD Somme, 1297 W 342). Les maisons sont élevées grâce aux dommages de guerre. A l'origine, les huisseries, volets et les parties de l'élévation en creux étaient peints de couleurs vives (jaune, vert, rouge). De même, les garde-corps des terrasses étaient des tubes métalliques dont beaucoup ont été modifiés. Les fenêtres de lucarne, non prévues à l'origine, ont été très rapidement demandées au maître d'ouvrage (témoignage oral).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Ferry, architecte,
Auteur : Decock, architecte,

Ensemble de 33 habitations accolées, réparties sur trois îlots établis en front de mer. Le gros-oeuvre, dont le matériau n'a pas pu être identifié, est recouvert d'un enduit peint de couleur claire. Le toit, en tuile mécanique ou ardoise, est couvert à longs-pans et pignons couverts du fait de la mitoyenneté, les maisons élevées à chaque extrémité présentent des croupes. Certaines anciennes appellations caractéristiques des années 1950 subsistent. Les maisons sont établies en retrait de la digue et devancées par des terrasses donnant accès à cette dernière. L'élévation de cette terrasse présente des jours et des bandes en creux dont certaines présentent encore une peinture de couleur vive. Le sous-sol contenu sous ces terrasses est accessible depuis la digue. En façade postérieure, des garages sont établis à l'aplomb du boulevard Maritime Sud. Le nombre de travées varie selon les habitations, de deux à cinq travées, avec porte médiane ou excentrée (les maisons de trois travées sont majoritaires). Les maisons de deux ou trois travées peuvent être jumelées.

Murs enduit
Toit tuile mécanique, ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
croupe

Edifices sélectionnés en raison de leur position dominante dans la station. Ils sont le symbole de la Reconstruction à Fort-Mahon-Plage.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série W ; 1297 W. Dommages de guerre, dossiers de particuliers (1945-1955).

    1297 W 342
Documents figurés
  • Commune de Fort-Mahon, îlot «A», immeuble Ducatteau, projet de fermeture d´une descente de garage, façade postérieure, tirage bleu sur papier, par Robert Grimont architecte, vers 1957 (AD Somme ; 1297 W 342).

  • Commune de Fort-Mahon, îlot « A », immeuble Ducatteau, projet de fermeture d´une descente de garage, coupe, tirage bleu sur papier, par Robert Grimont architecte, vers 1957 (AD Somme ; 1297 W 342).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.