Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de Marie-Hélène Billault et de Jean-Baptiste Dangla

Dossier IA80004719 inclus dans Plaine L réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 32 plaine L
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en octobre 1843 par Jean-Baptiste Dangla, capitaine en retraite, et par son épouse Hélène Flora Chaillon.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle

Cette concession de type couloir, adossée au mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fer commune aux concessions voisines ; le portillon est manquant. Elle contient une stèle en calcaire rectangulaire, initialement surmontée d'un fronton à volutes et maintenue par une barre de fer transversale. La partie haute de la stèle est tombée.

Inscriptions :

Dates des décès : 1843 ; 1845.

Épitaphe : D. O. M. / Ici repose / le corps de Marie Hélène / BILLAULT / Vve de Jean-Baptiste Alphonse / LAHURE, / née à Paris le 11 mars 1744 / décédée à Amiens / le 13 mars 1843 / et de Mr Jean-Baptiste DANGLA / Ancien Capitaine de Dragons / Ancien Commandant / de la garde Nationale / chevalier de la légion d'honneur / décédé le 19 mars 1845 / âgé de 74 ans et 9 mois / Priez Dieu pour son âme.

Murscalcaire
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (fronton)
État de conservationmauvais état
Techniquessculpture
fonderie
Précision représentations

La grille présente deux urnes voilées.

Mesuresl : 350.0
la : 100.0

Cette stèle funéraire en calcaire a sans doute été réalisée vers 1843, date du décès de Marie-Hélène Billault, dont le lien de parenté avec Jean-Baptiste Dangla n'est pas établi. On remarquera les inscriptions qui suggèrent une stèle destinée à un usage individuel, confirmé par la différence de la calligraphie des épitaphes. Malgré son état de conservation, ce tombeau, comparable à la stèle de la concession voisine, ici initialement surmontée d'un fronton, illustre une variante de la stèle rectangulaire, à rapprocher de celles des enclos funéraires voisins (familles Godart, Doulliez et Degand et Debrie-Cauchon et Cauchy-Cauchon).

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent