Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Lencauchez

Dossier IA80004776 inclus dans Plaine S réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationssépulture Lencauchez
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 2017 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en 1906 par Alphonse Elisée Lencauchez, directeur d'assurances, époux d'Adèle Montigny.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle

Cette concession, adossée au mur ouest de l'enceinte du cimetière, est délimitée par des piliers reliés par des barres latérales et une chaîne (antérieure). Elle contient une stèle monumentale à jardinière et un sarcophage sur soubassement à jardinière frontale, en granite.

Le mobilier se compose de deux plaques en marbre et de deux plaques en céramique.

Inscriptions : Dates des décès : 1906 ; 1908 ; 1910 ; 1968 ; 1975 / 1912 ; 1931 ; 1948 ; 1968 ; 1970.

Date du décès (bas de la stèle) : 2004.

Inscription concernant le destinataire : sépulture LENCAUCHEZ.

Epitaphe : [en réserve] Ici reposent [...] (fig 2).

Mursgranite
Typologiesstèle funéraire architecturée à jardinière ; tombale sur soubassement à jardinière
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

L'édicule comporte deux colonnettes stylisées et trapues placées au dessus d'un soubassement et supportant le toit de forme semi-cylindrique orné, aux chaques extrémités de triglyphes. La table est ornée, en partie haute, d'un motif de carreaux sur lesquels vient se poser un médaillon rond représentant une croix stylisée. Une frise de billettes, en méplat, orne la partie basse de la table. Les ferronneries sont ornées d'arabesques végétales et la chaîne présente des maillons rectangulaires.

Mesuresl : 230.0
la : 97.0

Cette stèle monumentale en granite a sans doute été réalisée vers 1906 (date d'acquisition de la concession et de la première inhumation).

Elle illustre une variante architecturée à jardinière intégrée et à parvis enclos, en vogue autour de 1900, comme le montre les exemples contemporains recensés dans le cimetière amiénois du Vieux Saint-Acheul.

On signalera ici la qualité des ferronneries et le lettrage en réserve, comme l'emploi précoce du granite.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent