Logo ={0} - Retour à l'accueil

Verrière à personnages : saint Quentin, saint Michel, saint Jean-Baptiste, l'Immaculée Conception (baie 100)

Dossier IM02004605 réalisé en 2002

Fiche

Voir

Dénominationsverrière
Aire d'étude et cantonSaint-Quentinois - Saint-Quentin
AdresseCommune : Saint-Quentin
Adresse : Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin
Emplacement dans l'édificedéambulatoire mur dominant l'entrée de la chapelle axiale baie 100

L'histoire de cette verrière n'est pas connue : les armoiries du donateur qui dominent la lancette centrale ne sont pas identifiées et l'amputation de la partie inférieure des trois lancettes a pu faire disparaître une éventuelle inscription commémorative. Le style des personnages permet néanmoins de placer la création de l'oeuvre dans le deuxième quart ou vers le milieu du 16e siècle. La verrière reste en place jusqu'au milieu de l'année 1917, période à laquelle les Allemands la déposent, en profitant d'un ralentissement des bombardements. Après la guerre, le vitrail est conduit au Panthéon où il reste jusqu'au début des années 1950. Il a enfin été restauré par le peintre-verrier parisien Auguste Labouret, entre septembre 1952 et septembre 1955 (d'après les archives du service des MH)..

Période(s)Principale : milieu 16e siècle

La baie est constituée de trois lancettes de même largeur, surmontées d'un arc chantourné. La lancette centrale est de moindre hauteur que les deux qui l'encadrent. Un grand oculus circulaire remplit la partie supérieure de la baie, cantonné par deux petits jours de réseau. On remarque l'utilisation généreuse du jaune d'argent, caractéristique de l'époque de réalisation de la verrière.

Catégoriesvitrail
Structureslancette, 3, juxtaposé, chantourné oculus de réseau, circulaire jour de réseau, 2
Matériauxverre transparent, soufflé, taillé, peint, grisaille sur verre, jaune d'argent
plomb, réseau
Précision dimensions

Mesures proposées par le Corpus Vitrearum : h = 280 ; la = 200.

Iconographiesfigure, ouvert, nudité, manteau saint Quentin, en pied, de face, jeunesse, auréole, broche, palme, livre
figure biblique, saint Michel, de trois-quarts, armure, épée
figure biblique, saint Jean-Baptiste, en pied, de face, barbe, tunique, désigner, agneau
figures bibliques, Immaculée Conception, en pied, de face, croissant de lune, ange, rayons lumineux, couronne, chérubin Vierge à l'Enfant
armoiries, écu, phylactère
ornementation, décor d'architecture, colonne
Précision représentations

La lancette gauche est occupée par un saint Quentin auréolé, debout et de face, lisant dans un livre ouvert. Sa nudité est masquée par un vaste manteau qui l'enveloppe. Le jeune saint est représenté avec ses attributs caractéristiques : la palme du martyre et les broches enfoncées dans ses épaules. La lancette centrale était sans doute réservée à saint Michel terrassant le démon. Il en subsiste l'archange, dépeint de trois-quarts, en armure et tenant une épée flamboyante à la main droite. La lancette droite est occupée par saint Jean-Baptiste, debout et de face. Le saint barbu, vêtu de sa tunique en poil de chameau, désigne de la main droite, suivant la tradition, un agneau nimbé. Les personnages se présentent à l'intérieur d'un arc architecturé, de style Renaissance. Un écu armorié, accompagné d'une devise peinte sur phylactère, surmonte la lancette centrale. Dans l'oculus supérieur, se trouve une Immaculée Conception. La Vierge à l'Enfant, debout et de face, environnée de rayons lumineux, se dresse sur un croissant de lune maintenu par deux anges. Deux anges en vol et de trois-quarts déposent une couronne sur sa tête. Des chérubins environnent ce groupe.

Inscriptions & marquesarmoiries, peint, sur l'oeuvre (non identifié)
inscription, peint, sur l'oeuvre, incomplet
Précision inscriptions

L'écu armorié du donateur, réalisé en vitrail peint, surmonte l'archange saint Michel. Ces armoiries non identifiées peuvent se lire : d'azur au chevron d'or, accompagné de trois pensées. La devise peinte sur le phylactère voisin a été détruite dans sa partie inférieure. Il n'en reste de lisible que le mot : pensez [...].

État de conservationréduction
oeuvre restaurée
plombs de casse
partie remplacée
macédoine
Précision état de conservation

Il n'y a pas de grillage de protection. L'oeuvre a été plusieurs fois restaurée, depuis sa création. C'est à l'une de ces interventions qu'on doit l'installation d'une macédoine de pièces de verre, particulièrement visible sur la lancette de saint Jean-Baptiste. La dernière restauration importante a eu lieu après la Première Guerre mondiale. On lui doit, entre autres, la reconstitution du panneau inférieur de la lancette centrale et de la lancette droite, le remplacement des visages de saint Quentin et de la Vierge, ainsi que d'une grande partie du visage de saint Jean-Baptiste.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé au titre immeuble, 1840

Références documentaires

Documents d'archives
  • AMH (Médiathèque du Patrimoine) : 81/02, carton 169.

    dossier 16 (travaux de 1950 à 1955) ; sous-dossier : restauration des verrières 13e et 16e siècles
  • BnF (Cabinet des Manuscrits) ; naf 6108. Collection Guilhermy.

    folio 316 verso
Documents figurés
  • Dessin de la verrière 100, dessin aquarellé, vers 1869 (AMH, Médiathèque du Patrimoine : 82/02/2050, n° 59).

  • La baie 100, avant restauration, montage photographique, par le photographe Haas, 2e quart du 20e siècle (AMH, Médiathèque du Patrimoine : 80/125/6).

    baie C
Bibliographie
  • DREILING, Prof. Dr. Raymund. Die Basilika von St. Quentin. Ihre Geschichte und ihr Charakter. St. Quentin, 1916.

    p. 44
  • DREILING, Prof. Dr. Raymond. La basilique de Saint-Quentin. Ses rapports avec la science, sa destinée dans la guerre mondiale. Lausanne : librairie nouvelle de Lausanne, 1918.

    p. 11
  • FRANCE. Corpus Vitrearum Medii Aevi. Les vitraux de Paris, de la Région parisienne, de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais. Recensement des vitraux anciens de la France, vol. 1. Paris : éditions du CNRS, 1978.

    p. 168
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de l'Aisne (c) Département de l'Aisne ; (c) AGIR-Pic (c) AGIR-Pic - Riboulleau Christiane - Guérin Inès