Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancien moulin à farine, dit moulin des Becquerelles, devenu minoterie Beaugeois, puis Devauchelle
    Ancien moulin à farine, dit moulin des Becquerelles, devenu minoterie Beaugeois, puis Devauchelle Amiens - Ville Basse - 3 rue des Parcheminiers - en ville - Cadastre : 1984 AB 216, 217
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Hydrographies :
    bras de la, dit des Becquerelles Somme
    Référence documentaire :
    moulin et la douane, vers 1763 (AD Somme ; 1C CP 764/6). AD Somme. Série B ; B 130. Chambre de commerce d'Amiens. Liste des commerçants inscrits au rôle des AD Somme. Série C ; 1 C 1367. Cours d'eau et usines (1783-1787). AD Somme. Série G ; 4 G 1426. Moulin Becquerel (1526-1732). AD Somme. Série G ; 4 G 1428. Moulin Saint-Pierre ou de la Plaine (1626-1764). AD Somme. Série M ; M 81546. Déclarations et autorisations d’appareils à vapeur. AD Somme. Série S ; 99 S 377859. Moulins et usines : Amiens.
  • Ancienne sucrerie puis usine textile Dutocq Flament, puis tissage de jute Hubert Pouzet, puis Société Industrielle et Commerciale La Catiche (SICA), puis conserverie SICADA COMEVIAP (détruite)
    Ancienne sucrerie puis usine textile Dutocq Flament, puis tissage de jute Hubert Pouzet, puis Société Industrielle et Commerciale La Catiche (SICA), puis conserverie SICADA COMEVIAP (détruite) Picquigny - rue Jean-Jacques-Rousseau - en village - Cadastre : 1978 AB 240, 241
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série M ; M 96857. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.
  • Ancien tissage Briaux David, puis Vve Briaux, devenue usine de bonneterie Maurice Lepage, puis Pierre Lepage
    Ancien tissage Briaux David, puis Vve Briaux, devenue usine de bonneterie Maurice Lepage, puis Pierre Lepage Amiens - faubourg de Beauvais - 55 rue Bruno-d'Agay - en ville - Cadastre : 1985 AX 30
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série M ; M 96852. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.
  • Ancienne usine de papeterie Boulongne, puis imprimerie Courmont, puis usine de matériel agricole Barrault, puis Barrault Lepine
    Ancienne usine de papeterie Boulongne, puis imprimerie Courmont, puis usine de matériel agricole Barrault, puis Barrault Lepine Lœuilly - 15 place du Caty - en village - Cadastre : 1978 AC 353
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série M ; M 81762.
  • L'ensemble industriel textile Saint Frères
    L'ensemble industriel textile Saint Frères Beauval - en village
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AN. Série F 12 ; F12/4540 : Commerce et industrie, situation industrielle de la Somme, 1868-1887. AD Somme. Série J ; 68 J 10. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire AD Somme. Série J ; 68 J 11. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire, exposé , dessin à l'encre sur calque, après 1883 (AD Somme ; 10 Fi 2). GROUSET, Jean-François. 1857-1936. La Nièvre, vallée Saint Frères. Textes et documents sur la Somme . Revue du Service éducatif des Archives départementales de la Somme, n° 75, octobre 2003. Amiens : CRDP LEFEBVRE, François. Une famille d'industriels dans le département de la Somme de 1857 à la veille
    Annexe :
    département de la Somme de 1857 à la veille de la Seconde Guerre mondiale : Les Saint. t. I. p. 565).
    Texte libre :
    -Somme (Somme). La guerre de Crimée (1854-1855) puis la guerre de Sécession (1860-1865), qui contribuent à sacs et la confection de sacs, et misent sur le succès de cette nouvelle fibre. La Somme, grâce à d'Hangest-sur-Somme, située sur la ligne Amiens-Boulogne. Elle a été prolongée après la création des usines retrait de François-Xavier Saint en 1872. Jean-Baptiste Saint est chargé des usines de la Somme et de la -Corps-Saints. Dans un deuxième temps, l'industrie Saint Frères s'étend en aval de la vallée de la Somme , sur des sites bien desservis par le canal de la Somme et la ligne ferroviaire Amiens-Boulogne de la Somme (Flixecourt, Harondel, Saint-Ouen, les Moulins-Bleus, Pont-Remy, Gamaches, Abbeville devient directeur de tous les établissements de la Somme (onze usines, à l'exception de Gamaches) au décès universelle de 1900 à Paris. En 1911, l'entreprise compte dix-sept usines, dont treize dans la Somme, une dans 000 ouvriers dont 9 000 dans la Somme, où elle concentre 30 % de la force motrice des filatures et
    Illustration :
    ) reliées par la voie ferrée industrielle, après 1883 (AD Somme ; 10 Fi 2). IVR22_20088000062NUCA Présentation du métier à tisser circulaire à l'exposition internationale de Lille, 1951 (AD Somme
1