Logo ={0} - Retour à l'accueil
Bienvenue sur le site de l'Inventaire général du patrimoine culturel des Hauts-de-France

L'Inventaire général du Patrimoine culturel recense, étudie et fait connaître le patrimoine urbanistique, architectural et mobilier de la région.

 

 

 

Lumière sur

Les mairies et les écoles de l'arrière-pays maritime

A l'origine, la classe se faisait le plus souvent dans la maison de l´instituteur. Certaines écoles ressemblaient encore extérieurement, jusqu'à leur reconstruction au milieu du 19e siècle, à de simples maisons de paysans. Une vague d'uniformisation des bâtiments communaux engendra la réunion sous le même toit de l'école et de la mairie, accompagnées le plus souvent du bâtiment de la pompe ou du corbillard.

Sur le terrain étudié, la construction des nouveaux édifices communaux se fit entre 1860 et 1900, se traduisant le plus souvent par une composition symétrique avec classe des filles et classe des garçons séparées par la mairie, avec entrée individuelle pour chaque partie. Ce type de construction appartient à la seconde génération des édifices communaux. Seules deux ont été construits au cours du deuxième quart du 20e siècle, suite à une destruction par la guerre (Port en 1935) ou à une augmentation de la population (Ecole des filles de Noyelles).

Les architectes sont le plus souvent abbevillois. Le plus productif est Dingeon (quatre exemples) puis vient Fernand Ratier avec deux mairies-écoles.

En savoir plus…