Dossier d’œuvre architecture IA80003596 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Amiens métropole
  • patrimoine funéraire
Cimetière communal d'Amiens, dit Nouveau Saint-Acheul
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
  • Commune Amiens
  • Adresse rue de la 3e-Division d'Infanterie , rue Pierre-Rollin
  • Cadastre 2003 EM 107
  • Dénominations
    cimetière
  • Appellations
    Nouveau Saint-Acheul
  • Parties constituantes non étudiées
    conciergerie

Le nouveau Saint-Acheul est, comme le nouveau Saint-Pierre, l'un des derniers cimetières aménagés à Amiens, au début du 20e siècle. La disposition en îlots est tout à fait semblable à celle des autres cimetières contemporains, créations (Nouveau Saint-Pierre) ou extensions (Petit Saint-Jean). Comme celle de Saint-Pierre dont elle reprend le même modèle, la conciergerie est construite en 1928.

Documents figurés :

Plusieurs plans d'Amiens illustrent les extensions successives du cimetière. Sources :

Les documents conservés aux archives départementales (série O) indiquent que la conciergerie est construite en 1928 par l'entrepreneur René Leising, sur les plans de l'architecte communal.

Une nouvelle borne fontaine est installée en 1950 (AC Amiens).

Plusieurs monuments repérés portent la signature des entrepreneurs Béquin, Grujon et Galland, Lamolet, Cloquier et Martin. Travaux historiques :

L´étude réalisée par Fr. Caquineau et G. Frère (2003) indique que le cimetière, créé vers 1920, a été agrandi en 1925 et en 1948. Il est planté de tilleuls ceinturant les plaines. A l´ouest (extension), seules les allées orientées est/ouest ont été plantées de robiniers faux acacias, dans les années 1980.

Le cimetière neuf de Saint-Acheul est situé en agglomération. La parcelle traversante de forme irrégulière, d´une superficie d´environ 5 hectares, est close par une haie. Le cimetière, qui dispose de deux accès est divisé en 12 plaines et distribué par un réseau d´allées bitumées orthogonales. Les tombeaux sont disposés perpendiculairement aux allées. L´espace entre les tombes est recouvert de graviers. L´aménagement végétal se compose d´alignements d´arbres de tige (feuillus). Une conciergerie (fig. 4) s´élève à l´entrée principale du cimetière (rue de la 3e-Division d'Infanterie). Quarante-trois tombeaux (dont 14 étudiés) ont été repérés dans le cimetière. Caractéristiques des monuments non étudiés : Datation : 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle. Matériau : marbre belge, calcaire, fer. Typologie : stèles funéraire, croix funéraire, stèle et soubassement. Signatures : Béquin / Grujon et Galand / Lamolet / Cloquier / Martin.

  • Typologies
    cimetière indépendant (graveyard) de plan régulier
  • Statut de la propriété
    propriété publique