Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne maison de directeur de l'usine Saint Frères des Moulins-Bleus, puis garderie d'enfants, dite crèche Saint Frères des Moulins-Bleus

Dossier IA80010032 inclus dans L'ensemble industriel textile Saint Frères réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Genre d'industriel
Appellations Saint Frères, Crèche Saint Frères des Moulins-Bleus
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées jardin, clôture de jardin
Dénominations maison, garderie d'enfants
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : L'Étoile
Lieu-dit : Moulins-Bleus (les)
Adresse : rue des Moulins-Bleus
Cadastre : 2012 AM 119

Bien que l'immeuble soit traditionnellement associé à la crèche Saint Frères, qui y fut abritée à partir de 1935, la première destination est bien celle d'une maison de direction, construite à la fin du 19e siècle pour la société Saint Frères, sans doute dans la continuité de la cité ouvrière.

Lors du recensement de population de 1906, la maison est habitée par Fernand Petit, directeur d'usine, avec son épouse, ses deux enfants et une domestique. A cette époque, la proximité de l'usine permettait au directeur d'être immédiatement opérationnel, de contrôler l'arrivée et le départ des ouvriers, ainsi que de veiller sur la cité ouvrière voisine.

A partir de 1936, à l'image du château Rouge de Flixecourt, l'immeuble accueille une crèche destinée aux enfants des ouvriers de l'usine, âgés de un à quatre ans. L'établissement reçoit son autorisation préfectorale en novembre 1936. La crèche des Moulins-Bleus pouvait accueillir une cinquantaine d'enfants. Cette fois, la situation de l'immeuble entre l'usine et la cité des Moulins-Bleus est mise au service des femmes, fileuses ou ouvrières d'usine, qui pouvaient y déposer leur enfant en allant travailler et le récupérer à la sortie d'usine, sans effectuer le moindre détour.

L'établissement ferme tardivement en 1956, après l'institution des allocations familiales et du salaire unique qui incitaient les femmes à rester davantage au foyer. Au moment de sa fermeture, la crèche n'accueillait plus que six enfants.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1936, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Saint Frères, promoteur, commanditaire, attribution par travaux historiques

L'ancienne crèche des Moulins-Bleus est installée au cœur de la cité ouvrière du même nom et pratiquement en face de l'entrée de l'usine.

Le bâtiment en brique s'élève en retrait de la rue, laissant à l'avant un jardinet délimité par un muret de brique. Il compte un étage carré et un étage de comble et présente une élévation de sept travées. L'ensemble est couvert d'un toit à longs pans et croupes en tuile flamande mécanique.

En façade sur rue, la toiture est percée de trois lucarnes, dont seule celle au centre est ancienne.

Murs brique
Toit tuile flamande mécanique
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme ; non coté. SAINT FRÈRES. Album photographique des œuvres sociales Saint Frères, 1937.

Documents figurés
  • [Façade extérieure principale de la crèche des Moulins-Bleus], photographie par Jean-Pierre Jacquart, 1937. In : SAINT FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme ; non coté).

Bibliographie
  • LEFEBVRE, François. Saint Frères. Un siècle de textile en Picardie. Amiens : Encrage, 2002.

    p. 227.
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 109.

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand