Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le quartier du Romerel à Saint-Valery-sur-Somme

Dossier IA80001346 inclus dans La ville de Saint-Valery-sur-Somme réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées gendarmerie, lotissement
Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Saint-Valery-sur-Somme
Adresse Commune : Saint-Valery-sur-Somme
Lieu-dit : Romerel
Adresse : quai du Romerel

Le quartier du Romerel est un quartier récent au vu de l'histoire de la ville. Les terrains du Romerel sont en effet issus de la construction d'une digue de halage au milieu du 19e siècle, conçue pour canaliser le lit de la Somme au plus près de la ville alors que ce dernier s'en éloignait naturellement.

A l'origine, l'actuel quai du Romerel et l'enceinte de la Ville-Haute étaient battus par les flots à chaque marée haute : la digue construite quelques mètres en amont a eu pour principale conséquence de créer de nouveaux espaces asséchés, en contrebas de celle-ci. Sur l'actuelle place des Pilotes, les terrains sont déjà comblés d'alluvions : les bateaux s'y échouent et en 1870, un tribunal de commerce est inauguré (Louis Daullé architecte). Ces terrains, gagnés sur la mer, restent le bien de l’État. Dans un premier temps, ils se remplissent d'eau et ont tendance à être marécageux, mais les terres d'alluvions sont ensuite transformées en terrain propice à la culture de la carotte, alors fameuse à l'époque. Les terrains sont alors connus sous le nom de 'pépinière'.

A la fin des années 1870, l'Administration du Domaine public maritime, alors propriétaire, décide de vendre ces terrains par lots. Des bandes sont régulièrement découpées, perpendiculairement à la digue. Les lots sont rapidement construits de villas, sur une ou plusieurs parcelles.

Le casino municipal est édifié en 1879, au plus près de la Ferté. Au milieu du quartier résidentiel du Romerel, une gendarmerie est construite en 1890-1891. Sur l'actuelle place des Pilotes, un kiosque à musique avait été construit (1928, source : A.D. Somme, 99 O 3450).

Des parcelles vides sont encore comblées au cours de l'entre-deux-guerres, puis après 1945.

Période(s) Principale : 19e siècle, 20e siècle

Le Romerel situé au nord de la ville, est constitué de terrains situés en contrebas de la digue et du quai du Romerel, entre la place des Pilotes et le bout de la digue, sous les remparts. Des digues perpendiculaires piétonnes assurent ponctuellement la liaison entre les deux voies : le quai du Romerel est une voie routière alors que la digue est piétonne. Ce quartier, tardif, est le seul à concentrer l'habitat de villégiature : le dépouillement des matrices cadastrales a en effet permis de constater que les maîtres-d'oeuvre exogènes ont majoritairement construit sur cet espace alors nommé 'bassin de la ville' (source : matrices cadastrales des propriétés bâties). De par sa position, le quartier jouit de l'agrément de la vue sur la baie de Somme, des commodités commerciales de la Ferté et des services administratifs et religieux de la Ville-Haute. Outre un casino municipal et une gendarmerie, le quartier est composé de maisons de type 'villa', élevées en milieu de parcelle ou à l'aplomb de la rue, le plus souvent sans mitoyenneté. Leurs jardins sont situés en contrebas de la rue.

Références documentaires

Documents figurés
  • Saint-Valery, section B, dite de la ville et la Ferté, en trois feuilles, 1ere feuille, cadastre napoléonien, encre et lavis sur papier, par Sannier et Desgardin géomètres, [1832], 1/1250e (Service du cadastre, Abbeville : non coté).

  • Saint-Valery, section B, dite de la Ville et la Ferté, en trois feuilles, 2e feuille, cadastre napoléonien, encre et lavis sur papier, par Sannier et Desgardin géomètres, [1832], 1/1250e (Service du cadastre, Abbeville : non coté).

  • Commissariat à la Reconstruction, département de la Somme, ville de Saint-Valery-sur-Somme, fond de plan topographique, feuille 1, détail, par H. Vatan géomètre à Ault, vérifié par Fertin ingénieur TPE, agréé par le Délégué du commissariat le 26 décembre 1941, plan terminé le 22 juillet 1941, 1/2000 (AD Somme ; ZH 723).

  • Saint-Valery-sur-Somme, lithographie noir et blanc, par Schroeder, d'après Duthoit, fin 18e siècle (BnF Estampes ; Va 80/t. 7/La Somme/Saint-Valery-sur-Somme/cliché H 158011).

  • Le port de Saint-Valery-sur-Somme, vu de la plage du côté de la ville. Réduit de la collection des Ports de France dessinés pour le roi en 1776 par le Sr Ozanne ingénieur de la Marine, Pensionnaire de Sa Majesté, lithographie, par Yves Le Gouaz, d'après Nicolas Ozanne, 1776 (BnF Estampes ; Va 80/t.5/La Somme/Saint-Valery-sur-Somme/cliché H 158013).

  • Saint-Valery-sur-Somme, lithographie, par Deroy. Paris : Lemercier imprimeur, E. Morier éditeur, 183 (?) (BnF Estampes ; Va 80/t.7/La Somme/Saint-Valery/cliché H 158018).

  • Descente de St-Valery, entrée de la Ferté et croix de mission, dessin, par François Courboin, 1888, d'après Lepeudry, septembre 1841. In : COURBOIN, François. Saint-Valery-sur-Somme, album de dessins et d'aquarelles. [s.l.] : [s.n.], 1888 (BnF Estampes ; Ve 1243/8).

  • Entrée de la vieille ville par le Romerel, aquarelle, par François Courboin, 1888, d'après Lepeudry, septembre 1841. In : COURBOIN, François. Saint-Valery-sur-Somme, album de dessins et d'aquarelles. [s.l.] : [s.n.], 1888 (BnF Estampes ; Ve 1243/8).

  • Saint-Valery-sur-Somme, dessin, [s.n.], 1er quart 19e siècle ? (BnF Estampes ; Va 80/t.7/La Somme/Saint-Valery/cliché H 158021).

  • Bains de mer de Saint-Valery-sur-Somme, dits de la Tour Harold, dessin aquarellé, d'après nature, par Macqueron, 15 juillet 1850 (B.M. Abbeville : carton 56, n°02163).

  • Bains de mer de Saint-Valery-sur-Somme, dits de la Tour Harold, 2e vue, dessin aquarellé, d'après nature, par Macqueron, 19 septembre 1862 (B.M. Abbeville : carton 56, n°02164).

  • 2. Saint-Valery-sur-Somme, les bains, carte postale, par L.L. photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • CARON (abbé). Histoire de Saint-Valery. Autremencourt : Office d´édition du livre d´histoire, 1996, (réédition de 1893).

    p. 321
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.