Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancien tissage de toiles et de velours, dit manufacture de velours Cosserat
    Ancien tissage de toiles et de velours, dit manufacture de velours Cosserat Amiens - 200 rue Maberly - en ville - Cadastre : 1985 IY 34 à 38, 45
    Hydrographies :
    bras de la); Somme Selle
    Référence documentaire :
    Boistel pour élever deux moulins à eau sur la rivière de Selle, 13 avril 1668. Portrait de Pierre Cosserat, huile sur toile, vers 1820. (Collection particulière). Faubourg de Hem, l’usine de MM. Dupont et Cosserat, Aimé et/ou Louis Duthoit. 1855, encre sur papier calque collé sur papier blanc (Musée de Picardie, Amiens ; MP Duthoit I-166). – 1874). encre et aquarelle sur papier blanc (Musée de Picardie, Amiens ; MP Duthoit XX-2). AD Somme. Série C : C 1973 : Visite de la rivière de Selle par Claude Fournier, maître particulier propriété de Louis Biberel et Lecornu, à embouchure de la Selle par MM.Hervillez et Boistel d'Escauvillers PONCHE. Narcisse. Rapport sur les oeuvres établies à Amiens chez M. Cosserat. Congrès de Lille
    Description :
    rivière de Selle qui se jette dans la Somme, dont l'un des bras longe l'usine au nord. L'usine est conciergerie à droite, est bordée d'un bâtiment en brique, construit en rez-de-chaussée sur neuf travées marqué par d'un clocheton en charpente qui accueille une horloge et porte la date de 1891, sculptée sur . L'entrée, qui constituait l'accès principal pour le personnel et les fournisseurs, débouche sur une place aménagée en partie en jardin et plantée d'arbres. Sur son côté sud, se dresse un monument dédiés aux membres du personnel morts pour la France. La Selle qui traverse le site et alimente une roue Sagebien . A l'ouest, à l'arrière de l'atelier de tissage s'élève la salle des machines, monumentale, sur
    Annexe :
    le mur du premier étage, et nous filions, transformé en bolide, pour atterrir en douceur sur une toutes les machines de cet atelier : la chute d'eau qui se jetait sur ses grandes pales avant de large : l'électricité dégagée par le frottement de la courroie sur la grande roue dressée nos cheveux sur notre tête qui se transformait en une pelote d'étincelles. Quelle sensation ! C'était papa qui fit soulevé d'un pouce sa casquette et papa, qui portait toujours un chapeau mou gris, calé sur la nuque été ainsi aspiré : plusieurs décimètres d'épaisseur sur de hauts grillages. Il m'est arrivé, une fois grève sur le temps, c'est-à-dire qu'ils occupèrent l'usine ce qui était illégal. Un vrai coup de force de la propriété à l'embouchure de la Selle, 1er septembre 1802 (AD Somme ; 3 U 2/690) Vente et côté vers le midi à la rivière de Selle [...] Ce terrain est divisé dans une grande partie de sa longueur en deux portions de rivière de Selle. La première portion vers le nord est à la droite de la
    Texte libre :
    site de Montières, traversée par la rivière de Selle et possédée par l'évêque d'Amiens, est attestée à , marchand farinier. Sur la rive opposée, les moulins à tan, dits moulins à bois rouge, qui appartenaient à s'intéresse au site de Montières qu'en 1857. Il rachète d'abord l'usine de la rive droite de la Selle qui mécanique avec "cinq vielles roues sur la coulerie", une maison de trois étages dotée d'un atelier élevé sur des plus importants sites industriels textile de la ville. Sur le nouveau terrain acquis de l'autre monter dans l'ancien tissage et les tester avant de s'engager sur des investissements plus conséquents
    Illustration :
    Hem, l’usine de MM. Dupont et Cosserat, Aimé et/ou Louis Duthoit. 1855, encre sur papier calque collé sur papier blanc (Musée de Picardie, Amiens ; MP Duthoit XX-2). IVR22_20148000391NUC2A Détail des moulins Dupont-Bacqueville et Cosserat, extrait du plan de la rivière de Selle, 1873 Elévation nord des ateliers et magasins industriels donnant sur la Somme. IVR22_19888000520Z Façade sud de l'atelier et des magasins donnant sur la rivière de Somme. IVR22_19888000748X Détail d'élévation d'une travée des ateliers donnant sur la rivière de Somme. IVR22_19888000521Z Vue de la façade sur cour du tissage de toile. IVR22_19888000997XA Vue d'ensemble sur cour de l'atelier de tissage de velours, abritant la salle des 500 métiers, et La rivière de Selle séparant le tissage de toiles et le tissage de velours, avec le vannage et la
  • Ancien moulin, distillerie et filature devenue tissage Lecointe puis Laurent Yvose et Cauvin Yvose, S. A. des anciens établissements Cauvin Yvose, puis scierie Fox frères (vestiges)
    Ancien moulin, distillerie et filature devenue tissage Lecointe puis Laurent Yvose et Cauvin Yvose, S. A. des anciens établissements Cauvin Yvose, puis scierie Fox frères (vestiges) Saleux - 8 rue Ernest-Cauvin - en village - Cadastre : 1827 C 236, 237, 239 à 241 1827 D 235 à 239 1983 D 901
    Historique :
    production se développe sur les deux rives de la selle et sur les deux communes de Saleux et Salouël, sur les (1891-1901). A l’ouest de la Selle, sur la parcelle D 241, divisée par un canal de dérivation, Laurent moulin et des bâtiments, à l'est de la Selle, qui peuvent avoir été l’ancienne ferme du Thil. Un plan du parcelles D 237 à 241 et C 236, 237, 239. A l’est de la Selle : aux abords du moulin signalé dans l'état de magasin en 1889. Un magasin est construit en 1880. Le tissage est incendié en 1881. Au sud, sur un terrain 1864, une maison, en 1868, puis une maison, un magasin et un bureau, en 1879 ; sur cette même parcelle même année, dont 1 sur la parcelle D 235, où se trouve une étuve incendiée en 1886. Sur la parcelle D probablement construit sur les dépendances du moulin Lecointe alors détruit. Le tissage est implanté en 1854 sur le site des moulins du Thil, attestés dès 1196, qui comptaient 3 roues en 1850. Développement de en élévation sur la rivière, et un groupe de logements ouvriers de 1884 (commune de Salouël). Après
    Hydrographies :
    la Selle
    Annexe :
    ). Sur la parcelle C 234 (Salouël), se trouvent deux maisons, dont une est démolie vers 1896 (déclaration ). Sur la parcelle D 146, une maison est construite en 1884. Sur la parcelle D 148, une maison, démolie en 1926. Sur la parcelle D 240, se trouvent deux maisons et vergers également acquis à Alphonse Lecointe et 3 maisons agrandies en 1869. Sur la parcelle D 207, deux maisons sont déclarées comme
    Texte libre :
    Selle, la fabrique d'alcool Doutard, est construite en 1855. Le manufacturier Laurent Yvose, domicilié à Paris, acquiert progressivement ces propriétés situées sur la commune de Saleux où il a déjà fait maison (1863). L'usine est connue par un plan de masse de 1868, sur lequel apparaissent ces différents
  • Ancien établissement thermal des eaux minérales du Petit-Saint-Jean, devenu filature de laine Gamand frères, puis Charles Gamand et fils, Gamand-Caziez et Cie, puis René Dewas-Requillart, puis tissage du Petit-Saint-Jean
    Ancien établissement thermal des eaux minérales du Petit-Saint-Jean, devenu filature de laine Gamand frères, puis Charles Gamand et fils, Gamand-Caziez et Cie, puis René Dewas-Requillart, puis tissage du Petit-Saint-Jean Amiens - le Petit-Saint-Jean - 288 rue du Petit-Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1985 IL 118 à 120
    Historique :
    par la rivière de la Selle, avec un pièce d´eau de forme irrégulière. Un chemin longeant la rivière une salle des machines construite (date portée). En 1945, est créé un atelier de tissage sur la
    Hydrographies :
    la Selle
    Illustration :
    Cité ouvrière, détail sur un logement. IVR22_19898000368X
1