• mobilier et objets religieux, la cathédrale de Beauvais
Ensemble de cinq pièces murales : L'Histoire des Gaules
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Ministère de la culture - Inventaire général
  • (c) AGIR-Pic

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Beauvais
  • Commune Beauvais
  • Adresse cathédrale Saint-Pierre

La Tenture de l'Histoire des Gaules comporte cinq pièces. Elles représentent dix rois mythiques qui auraient régné sur les Gaules avant la conquête de César. La source de cette iconographie rare est un texte du début du 16e siècle : Les Illustrations de Gaule et singularitez de Troye, écrit pat Jean Lemaire de Belges. Ce dernier décrit ainsi vingt-quatre règnes, depuis Samothès jusqu'à Francus.

La tenture ne retient que neuf "tableaux" de cette longue liste. Certaines pièces n'illustrent qu'un seul règne, d'autres présentent plusieurs souverains séparés par une colonne (première pièce) ou plus fréquemment par des arbres. Des inscriptions en forme de quatrains, disposées au pied des personnages, indiquent le règne auquel se rapporte la scène. La composition de la plupart de ces images est statique : le monarque apparaît en pied, généralement flanqué de quelques personnages de son entourage : à l'arrière-plan est évoqué son royaume, ou la citée fondée par le roi. Seules deux scènes sont narratives : celle de la mort de Jasius (quatrième pièce) et celle du mariage de Francus (cinquième pièce).

La tenture comprend cinq pièces réalisées d'après Jean Lemaire de Belges et ses Illustrations de Gaule et Singularités de Troye, publiées en 1509 et 1512. La tenture présente ainsi 10 des 24 rois mythiques aux origines troyennes qui auraient régné en France. Elle fut commandée vers 1530 par le sous-chantre Nicolas d'Argillières dont les armoiries sont représentées sur la tenture.

Nicolas d'Argillières était le fils aîné de Jean d'Argillières, électeur puis lieutenant-général de Clermont. La famille était enracinée dans le région : Pierre d'Argillières, le grand-père du donateur, était aussi lieutenant-général de Clermont en 1462 ; Jeanne, la tante du donateur, contribua à la création de l'Hôpital de Clermont. Mais c'est surtout la carrière de son oncle, Pierre, qui influença Nicolas d'Argillières ; Pierre était chanoine de la collégiale Notre-Dame de Clermont en 1458 et prévôt du chapitre en 1475, vers 1497 il entra dans le chapitre de la cathédrale de Beauvais où il obtint la charge de sous-chantre en 1505. Nicolas suivit ses traces, il fut chanoine de Clermont en 1490, prévôt du chapitre en 1497, puis chanoine de Beauvais et sous-chantre à la mort de son oncle le 28 septembre 1517 (sa tombe fut commandée en 1517 par le chanoine Jean de Bresché à une tombière de Paris nommée Comtesse).

Nicolas d'Argillières joua un rôle important dans le diocèse de Beauvais, notamment pendant les périodes de vacance épiscopale (d'août 1521 à août 1523, puis de septembre 1535 à mai 1536). Il participa en outre aux nouvelles éditions du Bréviaire, du Graduel et de l'Antiphonaire (vers 1537). Enfin, il contribua par une fondation de 1600 livres à la construction du clocher du transept de la cathédrale.

Donnée à la cathédrale après sa mort le 4 juin 1561, la tenture y demeura jusqu'à la fin du 19e siècle. En 1895, Monseigneur Fuzet, évêque de Beauvais, fit transporter dans le palais épiscopal une partie des pièces. Le 25 février 1899, la série entière fut classée au titre des objets. A la suite de la séparation de l’Église et de l’État, trois pièces furent entreposées au Musée départemental à l'initiative de Théodore Baudon. Le musée ayant brûlé en 1940, les trois pièces vinrent rejoindre leurs consœurs à la cathédrale. Victimes d'un vol le 10 août 1974, quatre pièces furent alors dérobées et l'une fut coupée en deux ; elles furent retrouvées en Allemagne en 1976. La pièce endommagée (la première), fut restaurée en 1981 par la Maison Aubry.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 16e siècle
  • Dates
    • 1530, porte la date
  • Statut de la propriété
    propriété publique
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
  • Protections
    classé au titre objet, 1899/02/25
  • Référence MH

Bibliographie

  • BADIN, Jules. La Manufacture de tapisseries de Beauvais depuis ses origines jusqu'à nos jours. Paris : Société de Propagation des Livres d'art, 1909.

    p. 1-2
  • BARRAUD, Pierre-Constant (Abbé). Notices sur les tapisseries de la cathédrale de Beauvais. Beauvais : A. Desjardins, 1853.

    p. 42-66
  • BEAUDE. Sur les anciennes tapisseries de la cathédrale de Beauvais. Bulletin Monumental, 1840, tome VI.

    p. 371
  • BONNET-LABORDERIE, Philippe. La Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais. La Mie-au-Roy : GEMOB, 1978 (Histoire et architecture).

    p. 197-203
  • BONNET-LABORDERIE, Philippe. Les Tapisseries de la cathédrale de Beauvais. Bulletin du GEMOB, 1982, n°14-15.

    p. 35-42
  • CAMBRY. Description du département de l'Oise. Tome 2, Paris, 1803.

    p. 217
  • DESJARDINS, Gustave. Histoire de la cathédrale de Beauvais. Beauvais : Victor Pineau, 1865.

    p. 146-148
  • [Exposition. Beauvais, cathédrale Saint-Pierre. 1949]. Exposition d'art religieux et de tapisseries. Beauvais : Imprimerie moderne du Beauvaisis, 1949.

    Notices 66, 80 et 91
  • FAUQUEUX, Charles. Beauvais, son histoire de 1789 à l'après-guerre 1939-1945. Beauvais : Imprimerie centrale administrative, 1965.

    p. 11-12
  • FÖRSTEL, Judith. La Tenture de l'Histoire des Gaules, un manifeste politique des années 1530. Revue de l'art, 2002, n°135/2002-1.

    p. 43 à 66.
  • GILBERT, Antoine-Pierre-Marie. Notice historique et descriptive de l'église cathédrale Saint-Pierre de Beauvais. Beauvais : Moisand, 1829.

    p. 28-30
  • GUIFFREY, Jules. Histoire de la tapisserie depuis le Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Tours : Mame et fils, 1886.

    p. 152
  • JUBINAL, Achille. Les anciennes tapisseries historiées ou collection des monuments les plus remarquables de ce genre qui nous soient restés du Moyen-Age à partir du XIe siècle et jusqu'au XVIe siècle. Paris : [s.ed.], 1838.

  • LEBLOND, Victor. La Cathédrale de Beauvais. Paris : Henri Laurens, 1926 (Petites monographies des Grands Edifices).

    p. 79-81 et 100
  • LHUILLIER Victor. Les Tapisseries de la cathédrale de Beauvais. Beauvais : Imprimerie Schmutz, 1896.

  • MÂLE, Émile. L'Art religieux de la fin du Moyen-âge en France. Paris : Armand Colin, 1995.

    p. 344-345
  • MERMET Marcel. Recherches et études concernant l’Église Saint-Samson de Clermont-en-Beauvaisis. Première série. Des origines à la fin du XVIIIème siècle. Comptes-rendus et mémoires de la Société archéologique et historique de Clermont-en-Beauvaisis, Année 1956, Imprimerie réunies de Senlis, 1957.

    p. 68-71
  • PICARDIE. Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. La cathédrale Saint-Pierre de Beauvais, architecture, mobilier et trésor. Réd. Judith Förstel, Aline Magnien, Florian Meunier et al. ; photogr. Laurent Jumel, Thierry Lefébure, Irwin Leullier. Amiens : AGIR-Pic, 2000 (Images du Patrimoine, 194).

    p. 97-99
  • PIHAN, Louis (abbé). Beauvais, sa cathédrale, ses principaux monuments. Beauvais : H. Trézel, 1885.

    p. 43-49 ; 53-54 ; 71-74 et 97-100
  • SANTERRE (abbé). Notice sur les tapisseries de la cathédrale de Beauvais. Clermont-de-l'Oise : A. Carbon, 1842.

    p. 1-20
  • [Exposition. Paris, Musée des arts décoratifs. 1965]. Les Trésors des églises de France. Introduction par Jean TARALON. Paris : Caisse nationale des monuments historiques, 1965.

    p. 39
  • TESSON, Lucien (abbé). Inventaire des objets d'art et antiquités de la cathédrale de Beauvais. [s. l.] : [s.n.], 1931.

    p. 6-7
  • TESSON, Lucien (abbé). Notes sur l'origine et l'histoire des tapisseries de la cathédrale de Beauvais. Écho paroissial, 1953.

    p. 11-12 et 16
  • WOILLEZ, Emmanuel. Description de la cathédrale de Beauvais, accompagnée du plan, des vues et des détails remarquables du monument et précédée d'un résumé des principaux évènements qui s'y rattachent. Paris : Derache, Beauvais : Caux-Porquier, 1838.

    p. 19
Date d'enquête 1991 ; Date(s) de rédaction 1997, 2014