Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière communal de Sains-en-Amiénois

Dossier IA80002907 réalisé en 2003

Fiche

  • Vue aérienne.
    Vue aérienne.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • monument aux morts
    • cimetière militaire

Œuvres contenues

Le cimetière de Sains présente toutes les caractéristiques des cimetières ruraux de la 2e moitié du 19e siècle. La trame orthogonale résulte de la planification des concessions, la hiérarchisation des espaces avec les concessions perpétuelles disposées le long des allées principales, aboutissant à la croix de cimetière ici associée à un tombeau de prêtre, comme à Allonville et Cagny.

Comme de nombreux cimetières de l'aire d'étude, il a été agrandi, ici au nord, entraînant le déplacement de la croix de cimetière.

Les quelques tombeaux à caractère monumental conservés dans le cimetière témoignent de la prospérité économique de la commune qui fut chef-lieu de canton, jusqu'en 1880. Deux monuments funéraires se distinguent tout particulièrement, celui de la famille Follet, qui s'élève à proximité de l'entrée d'origine et celui de la famille de Colnet, dans l'axe de l'entrée actuelle.

Parties constituantes non étudiées monument aux morts, cimetière militaire
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Boves
Adresse Commune : Sains-en-Amiénois
Adresse : rue des Cauriers
Cadastre : 2003 AB 11

Documents figurés :

Un plan réalisé en 1861 (doc. 1) pour établir le zonage des concessions donne une représentation du cimetière à cette date.

Sources :

Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent que la création du nouveau cimetière est votée en 1849. Les terrains sont acquis en 1851, date de construction de la clôture. La translation de l'ancien cimetière a lieu en 1857. Les tarifs des concessions reportées sur un plan réalisé à cette occasion (doc. 1), sont fixés en 1861. Le règlement du cimetière est rédigé en 1864. Le cimetière est agrandi en 1892 et en 1899.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 20e siècle
Dates 1851, daté par source
1892, daté par source
1899, daté par source
Auteur(s) Auteur : Martin entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Martin

Entreprise de monuments funèbres établie à Amiens, active sur deux générations (Martin et Martin fils).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Rombaux-Roland entreprise de marbrerie, sculpture et travaux d'art, dit(e) Edouard Rombaux-Roland,
entreprise de marbrerie, sculpture et travaux d'art Rombaux-Roland , dit(e) Edouard Rombaux-Roland

Entreprise de marbrerie et de monuments funèbres établie à Ecaussines (bureau et carrière), exploitant deux autres carrières à Soignies (Belgique) et Jeumont (Nord) mais qui travaille également le granit de Normandie, des Vosges et d'Ecosse.

Fondée en 1888, l'entreprise obtient plusieurs récompenses aux expositions universelles d'Anvers (1894), de Bruxelles (1897), de Paris (1900), enfin à l'exposition de Bruxelles (1910).

Dans la 1ère moitié du 20e siècle, elle est dirigée par Edouard Rombaux-Roland.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Cloquier entreprise de monuments funèbres,
entreprise de monuments funèbres Cloquier

Entreprise de monuments funèbres fondée par Louis Cloquier (1889-1954), qui commence sa carrière comme tailleur de pierre chez Lamolet (recensement de 1906). L'entreprise est située 199 rue de Cagny, à proximité du vieux cimetière de Saint-Acheul.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature

Le cimetière de Sains est situé au nord du village. La parcelle de forme trapézoïdale, d´une superficie d´environ 500 m2, est close par une haie sur trois côtés et par un mur bahut surmonté d'une clôture métallique, en bordure de la rue. Elle est desservie par trois accès, deux piétons (rue des Cauriers) et un automobile (au nord-ouest). Le cimetière est distribué par un réseau d´allées parallèles couvertes de gravier. L´espace entre les tombes, perpendiculaires aux allées, est recouvert de gravier. Les concessions perpétuelles sont disposées le long des allées principales dans la partie la plus ancienne du cimetière. Les tombeaux les plus monumentaux sont regroupés près de la clôture sur la rue, le long de l'ancienne allée principale à l'extrémité de laquelle est placée la croix de cimetière. Dans l'axe de l'entrée actuelle, un enclos funéraire se signale par une croix monumentale par ses dimensions, concurrençant la croix de cimetière. L´aménagement végétal se limite à quelques arbres de tige dans les haies de clôture à l´est et à l´ouest, un arbre de tige planté dans l'une des concessions. Une borne-fontaine (fig. 19) se situe près de l'accès ouest de la rue des Cauriers. Deux cimetières militaires sont aménagés dans l'angle nord-est. Le cimetière du Commonwealth occupe une bande de terrain longeant la clôture ; le cimetière militaire français est formé d'une pelouse comprenant deux bandes de terre où sont disposées les croix en béton. Un monument aux morts récent commémore l'équipage du bombardier français dont les aviateurs ont été tués en 1940 au-dessus de Sains. Deux enclos funéraires (étudiés) et dix-sept tombeaux (dont 6 étudiés) ont été repérés dans le cimetière. Caractéristiques des monuments non étudiés : Datation : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle. Matériau : calcaire, marbre belge, fer et fonte. Typologie : croix funéraires, colonne funéraire, stèles funéraires, chapelle. Signatures : Cloquier / Rombaux Roland / Martin.

Typologies cimetière indépendant (graveyard) de plan régulier
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3351. Sains-en-Amiénois. Administration communale (avant 1869).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3353. Sains-en-Amiénois. Administration communale (1870-1939).

Documents figurés
  • Plan du cimetière de Sains, dessin, 1861 (AD Somme ; 99 O 3351).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.