Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'architecture religieuse du Val de Nièvre

Dossier IA80009788 réalisé en 2010

Voir

Le Moyen Âge et l'Ancien Régime

Le plus ancien édifice religieux conservé dans le Val de Nièvre est l'église abbatiale de Berteaucourt-les-Dames, construite vers le premier quart du 12e siècle, et dont la façade est caractéristique de l'architecture romane. Fondé durant la seconde moitié du 12e siècle, l'ancien prieuré de Moreaucourt à L'Étoile a été remanié durant les siècles suivants avant d'être converti en ferme dès le 17e siècle. En revanche, les élévations extérieures de l'église de Pernois présentent encore des témoignages de l'époque de sa construction, à la fin du 12e ou au début du 13e siècle.

De nombreux lieux de culte, également élevés dès le 12e siècle, ont été modifiés ou reconstruits ultérieurement. Ainsi, au siècle suivant, l'église de Bouchon est pourvue d'un chœur à chevet plat. D'après un dessin ancien, l'ancienne église de Vauchelles-lès-Domart semblait également dater de cette époque.

Comme dans de nombreuses régions de France, la seconde moitié du 15e et surtout le 16e siècle constituent en Picardie une période de restauration, voire de reconstruction des édifices endommagés par la guerre de Cent Ans. L'architecture religieuse reste fidèle à la tradition gothique, et les interventions portent principalement sur le chœur et le clocher. Des tours-clochers occidentales avec contreforts, larmiers et flèche de pierre, sont construites à Franqueville et à Bouchon (dont la nef est également reconstruite à cette époque, et où la flèche en pierre de la tour est élevée en 1621 sous la conduite de l'architecte Daullé). Plusieurs églises sont pourvues d'un chœur polygonal plus vaste que la nef, comme à Franqueville (daté de 1576), Fransu, Havernas ou Vauchelles-lès-Domart (toutes deux détruites). Les chapelles Saint-Gautier à Berteaucourt-les-Dames et Saint-Jean-Baptiste de Houdencourt (Fransu) sont construites à la même époque avec une abside polygonale à trois pans, qu'adoptent également au 18e siècle les églises de Ribeaucourt et de Surcamps.

Au 18e siècles, des travaux de restauration, d'embellissement, voire de reconstruction sont menés aux églises de Canaples, de Flixecourt et de Pernois, qui sont agrémentées d'une abside semi-circulaire et de larges baies cintrées.

L'époque contemporaine

Mais le changement majeur se produit à partir du milieu du 19e siècle où de nombreuses églises, vétustes ou trop étroites, sont reconstruites en brique d'après les projets d'architectes établis. Le Doullenais Charles Demoulins, qui semble mener une carrière longue et active, dirige en 1810 les travaux de réparation de l'église de Pernois (couverture et clocher), puis donne les plans de reconstruction des églises de Saint-Ouen (1824 et 1844), Bettencourt-Saint-Ouen (1848) et Saint-Léger-lès-Domart (1864), derniers avatars du style néoclassique, ainsi que ceux des presbytères de Canaples (1828) et de Saint-Ouen (1840).

Le style néogothique apparaît en 1851 à la chapelle funéraire de la famille de Brandt au château d'Havernas, et triomphe dans les dernières décennies du siècle avec Jean Herbault, architecte de la ville d'Amiens, sollicité à Ville-le-Marclet pour la chapelle Saint-Lambert (1868) et l'église paroissiale (1870), et surtout avec les Delefortrie père et fils, très actifs dans le département de la Somme, qui signent les plans de la nouvelle église d'Havernas (1872), probablement de la nouvelle église de Vauchelles-lès-Domart (1877), et surtout de la nouvelle église de Beauval (1884-1888), commandée par la famille Saint, ainsi que des presbytères de Flixecourt (1865) et d'Havernas (1881). Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement de Doullens, donne pour sa part les plans de construction de la flèche de l'église de Ribeaucourt en 1856 et de reconstruction de la flèche de l'église de Franqueville en 1881 ; il est certainement aussi l'auteur en 1856 et 1857 du presbytère et de la chapelle funéraire de la famille de Berny à Ribeaucourt, puis du presbytère de Saint-Léger-lès-Domart en 1866.

L'architecture religieuse est peu touchée par les travaux du 20e siècle, mais on peut citer la reconstruction en 1929, d'après les plans de Louis Raquet, de la façade de l'église de Bettencourt-Saint-Ouen endommagée durant la Première Guerre mondiale, et surtout la clôture de l'enclos funéraire de la famille de Berny à Ribeaucourt, réalisée en 1937 sur les plans des architectes et décorateurs amiénois Pierre et Gérard Ansart. Effondrée, la tour-clocher de l'église de Flixecourt est remplacée en 1956 par un clocher-mur conçu par les architectes Pierre Lemaire et Pierre Herdebaut.

Aires d'études Grand Amiénois
Dénominations chapelle, église paroissiale, abbaye, prieuré
Période(s) Principale : 12e siècle, 13e siècle, 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Ansart Pierre, architecte
Auteur : Ansart Gérard, architecte, décorateur
Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement
Auteur : Daullé,
Daullé

Maçon à Domart en 1851 (Saint-Léger-lès-Domart).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Delefortrie Paul Jules Joseph, dit(e) Paul Delefortrie,
Paul Jules Joseph Delefortrie , dit(e) Paul Delefortrie (1843 - 1910)

Architecte. Né à Tourcoing, élève de Victor Delefortrie (1810-1889), son père avec lequel il travaille de nombreuses années, et de l'architecte lillois Vandenbergh. Domicilié à Amiens, 8 place de Longueville (recensement de 1881).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Delefortrie Louis Joseph Victor, dit(e) Delefortrie Victor Louis,
Louis Joseph Victor Delefortrie , dit(e) Delefortrie Victor Louis (1810 - 1889)

1862 : architecte et entrepreneur, domicilié 2 esplanade de Noyon (annuaire).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Demoulins Charles, architecte
Auteur : Herbault Jean,
Jean Herbault (1807 - 1880)

Architecte établi à Amiens en 1841, domicilié 2 rue Napoléon (actuelle rue Lamarck), en 1862 (annuaires).

Né à Paris en 1807, fils de Pierre H. menuisier-ébéniste à Paris, il vient à Amiens en 1833.

Il travaille en collaboration avec l'architecte départemental Cheussey (restauration de la Cathédrale d'Amiens de 1834 à 1844).

Ami de la famille Duthoit, qui collabore étroitement à son chef d'oeuvre : la Visitation de Boulogne-sur -Mer détruite pendant la dernière guerre. Il est également l'auteur du monastère de la Visitation d'Orléans (1840-1850).

Architecte des Hospices et du Département de 1849 à 1858.

Il reçoit d'importantes commandes : le château de Regnière-Ecluse, l'hôtel de Franqueville, l'hôtel de Forceville et la gendarmerie d’Amiens.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental
Auteur : Raquet Louis,
Louis Raquet

Architecte.

Léopold Raquet, architecte, né en 1871 à Amiens. rue Gauthier-de-Rumilly (recensement de 1906).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Auteur : Lemaire Pierre, architecte
Auteur : Herdhebaut Pierre,
Pierre Herdhebaut

Pierre Herdhebaut architecte, architecte des bâtiments civils, architecte en chef du Département.

Domicilié 32 boulevard Jules-Verne à Amiens (1961).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Décompte des œuvres repérés 23
étudiés 23

Références documentaires

Documents figurés
  • Eglise d'Havernas vue depuis le nord, dessin à l'aquarelle sur papier attribué à Charles de Brandt, avant 1867 (coll. part.).

  • Eglise de Vauchelles-lès-Domart, aquarelle sur papier par Oswald Macqueron, 25 février 1868 (BM Abbeville, collection Macqueron ; Dom. 72).

  • Fransu. Eglise de Houdencourt, carte postale, Santos éditeur, début du 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • DURAND, Georges. Clochers picards avec flèches en maçonnerie des XVIIe & XVIIIe siècles. Congrès archéologique de France, Beauvais, 1905, ICe session, 1906.

    p. 623-636
  • THIEBAUT, Jacques. Nord gothique. Picardie, Artois, Flandre, Hainaut. Les édifices religieux. Paris : Picard, 2006.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric