Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 733 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancienne filature de coton Maydieux, puis Cadot, filature de coton et bains publics Théry, tissage de coton Décaudin, entrepôt commercial et bains publics
    Ancienne filature de coton Maydieux, puis Cadot, filature de coton et bains publics Théry, tissage de coton Décaudin, entrepôt commercial et bains publics Saint-Quentin - Ville close - 14 rue Renan ancienne rue Neuve Saint-Prix 18 rue Arthur-Gibert - en ville - Cadastre : 1821 D 2256 2004 AK 92, 93
    Historique :
    détruits par un incendie. Auguste Décaudin, fondateur de la maison de commerce Décaudin et Béguin en 1877
    Référence documentaire :
    Auguste Décaudin (né le 06-02-1845) AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 12. Conseil des Prudhommes
    Auteur :
    [commanditaire] Décaudin Auguste
    Titre courant :
    de coton Décaudin, entrepôt commercial et bains publics
    Appellations :
    Décaudin
  • Ancienne filature de coton Auguste Arpin, puis usine de boulangerie, dite L'Union Mutuelle
    Ancienne filature de coton Auguste Arpin, puis usine de boulangerie, dite L'Union Mutuelle Saint-Quentin - Ville close - 10 à 12 rue de la Grange 12 rue des Oiselets 13 rue de l' Amicale - en ville - Cadastre : 2004 AI 96, 161, 348
    Observation :
    de Saint-Quentin : Henri Donon, René et Auguste Décaudin, Jules et Henri Basquin, Jules et Daniel
    Référence documentaire :
    Auguste Arpin AC Saint-Quentin. Série G ; 1 G 6. Matrices cadastrales de la commune de Saint Folios 32 (Auguste Arpin), 69 (Auguste Andrieux), 668 (Cordier-Nobécourt), 1181 (Dollé-Arpin), 3511
    Auteur :
    [commanditaire] Arpin Auguste
    Titre courant :
    Ancienne filature de coton Auguste Arpin, puis usine de boulangerie, dite L'Union Mutuelle
    Annexe :
    La filature de coton d'Auguste Arpin à Saint-Quentin En 1803, Jacques Arpin (1762-1832) fonde la Auguste Arpin. Celui-ci est propriétaire au début des années 1820 d'une filature de coton, à Saint d'Auguste Arpin en 1821. Elle est mise en vente par autorité de justice en 1823 et comprend alors un , cédée en 1827 à Auguste Andrieux et Marie Eugène Delhumeau, filateurs, est détruite lors d'un incendie de l'Aisne, tenant d'un bout au jardin du Sr Dollé-Arpin, comme acquéreur des héritiers Auguste Arpin
  • Ancienne passementerie Lebée, tissage de coton Chatelain & Black, usine de Coulaincourt Décaudin & Béguin, puis de La Cotonnière de Saint-Quentin, confection Cotariel, puis imprimerie et magasin
    Ancienne passementerie Lebée, tissage de coton Chatelain & Black, usine de Coulaincourt Décaudin & Béguin, puis de La Cotonnière de Saint-Quentin, confection Cotariel, puis imprimerie et magasin Saint-Quentin - Ville close - 8 rue Jean-de-Caulaincourt rue des Glacis 1 place Longueville 2 à 6 boulevard Henri-Martin - en ville - Cadastre : 2006 AN 192 à 194, 197, 198
    Historique :
    plusieurs reprises, en 1896, en 1900 et vers 1909-1910. En 1919, Auguste Décaudin et Jules Béguin, se cette dernière société en 1890, l'usine et la maison de négoce sont reprises par Décaudin & Béguin. Les retirent au profit de leurs fils respectifs, René et Daniel, qui créent la société Décaudin et Béguin fils Paris avec des sociétés textiles de Roanne (Décaudin Béguin & Faisant) et de Rouen (P. & R. Fremaux
    Observation :
    La société Décaudin et Béguin fils fait l'apport des indemnités de guerre de ses deux usines de
    Référence documentaire :
    Auguste Décaudin - né en 1845 - Fabricant de tissus depuis 1877 AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 16 Cases 1393 à 1395, 690 - Décaudin Auguste et Béguin Jules / La Cotonnière de Saint-Quentin AC Saint 28-04-1896 - Déclaration n°394 - Décaudin & Béguin - Construction d'un atelier et de deux salles  ; 04-07-1900 - Déclaration n°905 - Décaudin & Béguin - Agrandissement d'usine AC Saint-Quentin. Série G 1874 - Black & Chatelain - Dissolution ; 1877 - Décaudin Béguin & Cie - Création ; 1883 - Chatelain 1886 - Décaudin et Béguin - Création ; 1890 - J. Chatelain-Black & Cie - Dissolution ; 1892 - Décaudin et Béguin - Prorogation AD Aisne. Série U ; 289 U 127. Tribunal de Commerce de Saint-Quentin Décaudin & Béguin - Modification des statuts (1919). La Cotonnière de Saint-Quentin - Création (12 Manufacture de rideaux et piqués - Decaudin et Béguin. Papier à en-tête, 08-07-1897 (AC Saint Décaudin et Béguin. Papier à en-tête, 13-09-1910 (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie
    Auteur :
    [commanditaire] Décaudin et Béguin
    Titre courant :
    Ancienne passementerie Lebée, tissage de coton Chatelain & Black, usine de Coulaincourt Décaudin
    Appellations :
    Décaudin et Béguin
  • Ancienne usine de Remicourt (tissage de guipure), puis Décaudin et Béguin, puis de la Cotonnière de Saint-Quentin, puis usine de confection
    Ancienne usine de Remicourt (tissage de guipure), puis Décaudin et Béguin, puis de la Cotonnière de Saint-Quentin, puis usine de confection Saint-Quentin - Remicourt - 33 rue Richard-Lenoir rue de Mulhouse rue Camille-Desmoulins 9 à 11 rue de Colmar - en ville - Cadastre : 2004 AY 846 2004 AW 114, 123
    Historique :
    autres éléments de couverture. En 1919, les fondateurs de la société, Auguste Décaudin et Jules Béguin , l'usine est acquise par la société Décaudin et Béguin, maison de commerce fondée à Saint-Quentin en 1877 sous la raison sociale Décaudin, Béguin et Compagnie, devenue en 1886 la société Décaudin et Béguin , se retirent au profit de leurs fils respectifs, René et Daniel, formant désormais la société Décaudin maison de commerce de Paris avec des sociétés textiles de Roanne (Décaudin Béguin et Faisant) et de Rouen (P. et R. Fremaux), la société Décaudin et Béguin fils fait l'apport des indemnités de guerre de ses
    Observation :
    industriels durant l'entre-deux-guerres. La société Décaudin et Béguin dispose par ailleurs d'autres centres
    Référence documentaire :
    1885 - Auguste Décaudin AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 12. Conseil des Prudhommes - Liste des Cases 1393 à 1395, 690 - Décaudin Auguste et Béguin Jules / La Cotonnière de Saint-Quentin AC Saint articles de Saint-Quentin fondée entre Auguste Décaudin, Jules Béguin et Jules Abraham AD Aisne. Série U René Décaudin AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 16 et 17. Conseil des Prudhommes - Listes électorales déclaration n°394 du 6 juillet 1896 - Société Décaudin et Béguin - Construction d'un atelier et . Dommages de guerre (1914-1918) - Décaudin & Béguin fils - Usine dite de Remicourt - 1 rue de Mulhouse à (outillages et accessoires), état des lieux des biens appartenant à la Société Décaudin & Béguin fils dépôts des statuts de la Cotonnière de Saint-Quentin le 01-12-1919 - Apports des sociétés Décaudin et Béguin fils (Saint-Quentin - Apport uniquement de la maison de commerce de Paris), Decaudin Béguin création de la société Décaudin Béguin et Cie (8 rue Saint-Thomas) - 1877 - Maison de commerce des
    Auteur :
    [commanditaire] Décaudin et Béguin
    Titre courant :
    Ancienne usine de Remicourt (tissage de guipure), puis Décaudin et Béguin, puis de la Cotonnière de
    Annexe :
    , avant qu'elle ne reprenne l'usine de Remicourt, la société Décaudin et Béguin faisait travailler 190 guipure). Coton : 23 métiers à tisser à bras. 1895 - Société Décaudin et Béguin. Guipure : 10 métiers du type "bobinots façonnés", 2 métiers "unis". Coton : 105 métiers à bras. 1901 - Société Décaudin et métiers à bras 1907 - Société Décaudin et Béguin. Guipure et tulle : 14 métiers du type "bobinots Décaudin et Béguin. Pour la fabrication de la guipure, l'usine de Remicourt est dotée de 20 métiers de 5 à
    Illustration :
    Papier à en-tête de la société Décaudin et Béguin, 1897 (AC Saint-Quentin). IVR22_20040200527NUCAB Vue cavalière de l'usine. Détail du papier à en-tête de la société Décaudin et Béguin, 1897( (AC Papier à en-tête de la société Décaudin et Béguin, daté du 26 mai 1915 (AD Aisne Vue cavalière de l'Usine de Remicourt. Détail du papier à en-tête de la société Décaudin et Béguin
  • Maison, dite Villa Célestin Auguste
    Maison, dite Villa Célestin Auguste Ault - Onival - 5 rue de Calais - en écart - Cadastre : 1983 AB 77
    Historique :
    Maison dite Villa Célestin Auguste construite en 1906 (date portée) par Achille Delafont (signature
    Titre courant :
    Maison, dite Villa Célestin Auguste
    Appellations :
    Villa Célestin Auguste
  • Tombeau (chapelle) de la famille Rouge-Auguste
    Tombeau (chapelle) de la famille Rouge-Auguste Ham - cimetière de Ham - en ville
    Observation :
    -Auguste, porte la signature du tailleur de pierres Alphonse Delattre. D'après les recensements de
    Description :
    de taille). Inscription : FAMILLE ROUGE-AUGUSTE. Signature : A. DELATTRE.
    Titre courant :
    Tombeau (chapelle) de la famille Rouge-Auguste
  • Monument sépulcral de l'architecte François Auguste Cheussey
    Monument sépulcral de l'architecte François Auguste Cheussey Amiens - rue Saint-Maurice 54 plaine N Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    -Digeon en 1858, à la demande de sa fille. Une note en marge indique que l'unique défunt, François Auguste
    Observation :
    de François Auguste Cheussey, architecte de la Ville, du département de la Somme, des Édifices
    Titre courant :
    Monument sépulcral de l'architecte François Auguste Cheussey
  • Monument (Monument commémoratif), de Marie François Auguste Caffarelli
    Monument (Monument commémoratif), de Marie François Auguste Caffarelli Leschelle - place Publique - en village
    Historique :
    Monument commémoratif du général Marie François Auguste Caffarelli, élevé en 1865 par l'architecte
    Représentations :
    Le portrait représente le général Marie François Auguste Caffarelli.
    Titre courant :
    Monument (Monument commémoratif), de Marie François Auguste Caffarelli
    Appellations :
    de Marie François Auguste Caffarelli
  • Tombeau (stèle funéraire) de la famille d'Auguste Janvier
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille d'Auguste Janvier Amiens - rue Saint-Maurice 37 plaine M Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    D'après le registre communal, cette concession est acquise en octobre 1866 par Auguste Honoré
    Observation :
    , date d'acquisition de la concession. Ce tombeau familial conserve la mémoire d’Auguste Janvier (1827
    Description :
    / 1807 / 1873 (?). Epitaphe (table en marbre) : Ici / repose la dépouille mortelle / de M. Omer Auguste
    Auteur :
    [personnage célèbre] Janvier Omer Auguste
    Titre courant :
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille d'Auguste Janvier
  • Tombeau (stèle funéraire) d'Auguste Saint-Aubin, curé d'Allonville
    Tombeau (stèle funéraire) d'Auguste Saint-Aubin, curé d'Allonville Allonville - Eglise paroissiale de la Décollation de Saint-Jean-Baptiste - en village
    Inscriptions & marques :
    Epitaphe : IN SPEM RESURRECTIONIS / ICI REPOSE LE CORPS DE / MESSIRE AUGUSTE SAINT-AUBIN / NE A
    Observation :
    Cette stèle funéraire d'applique en marbre a été réalisée vers 1869, date du décès d'Auguste Saint
    Titre courant :
    Tombeau (stèle funéraire) d'Auguste Saint-Aubin, curé d'Allonville
  • Tombeau (stèle funéraire) de François Charles Auguste Michel de Mazières
    Tombeau (stèle funéraire) de François Charles Auguste Michel de Mazières Cagny - Eglise paroissiale Saint-Honoré place Jean-Jaurès - en village
    Inscriptions & marques :
    Epitaphe : D. O. M. / ICI REPOSE LE CORPS DE / FRANCOIS CHARLES AUGUSTE / MICHEL DE MAZIERES / NE A
    Titre courant :
    Tombeau (stèle funéraire) de François Charles Auguste Michel de Mazières
  • Ancienne école primaire supérieure et professionnelle, actuellement collège Auguste-Janvier à Amiens
    Ancienne école primaire supérieure et professionnelle, actuellement collège Auguste-Janvier à Amiens Amiens - faubourg de Noyon - 72 rue Jules-Barni - en ville - Cadastre : 1994 DV 8
    Historique :
    L'école Auguste Janvier (enseignement primaire supérieur et professionnel) construite en 1902 sur
    Titre courant :
    Ancienne école primaire supérieure et professionnelle, actuellement collège Auguste-Janvier à
    Appellations :
    Auguste-Janvier
  • Plaque commémorative romaine (disparue) : inscription votive au dieu Auguste et au dieu Volkanus
    Plaque commémorative romaine (disparue) : inscription votive au dieu Auguste et au dieu Volkanus Saint-Quentin - Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin - en ville
    Inscriptions & marques :
    , legatus [...]. La traduction donne : Au dieu Auguste et au dieu Volkanus de la cité des Viromandues, Caïus Suiccius Latinus, prêtre de Rome et d'Auguste, centurion du premier rang, commandant de la huitième légion
    Titre courant :
    Plaque commémorative romaine (disparue) : inscription votive au dieu Auguste et au dieu Volkanus
  • Tombeau (stèle funéraire) de la famille des architectes Auguste et Eugène Sallé [Sallé-Wattebled]
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille des architectes Auguste et Eugène Sallé [Sallé-Wattebled] Amiens - rue Saint-Maurice 164 plaine P Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    Auguste Sallé, domicilié rue des Saintes-Maries et décédé en 1904.
    Observation :
    plusieurs architectes amiénois : Auguste Sallé, mort en 1904, Eugène Sallé, mort en 1919 et Auguste Sallé
    Description :
    publique / décédé le 8 septembre 1919 / Auguste SALLE / architecte / décédé le 8 avril 1925 / dans sa 44e
    Auteur :
    [commanditaire] Sallé-Landreau Auguste
    Titre courant :
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille des architectes Auguste et Eugène Sallé [Sallé-Wattebled]
  • Ancienne usine de produits chimiques Auguste Choisy, puis de la S.A. des produits chimiques de Chevrières, devenue usine de chaudronnerie Krieg et Zevy Industries
    Ancienne usine de produits chimiques Auguste Choisy, puis de la S.A. des produits chimiques de Chevrières, devenue usine de chaudronnerie Krieg et Zevy Industries Chevrières - les Aunes-Monsieur - 840 rue de la Gare - isolé - Cadastre : 1982 ZK 103, 104
    Historique :
    En 1898, Auguste Choisy dépose une demande pour la construction d'une fabrique de phosphates
    Référence documentaire :
    Manufacture de Paillettes Auguste Choisy, papier à en-tête, 1898 (AD Oise ; Mp 2440). Manufacture de Produits Chimiques Auguste Choisy, papier à en-tête, 1903 (AD Oise ; Mp 2440).
    Auteur :
    [commanditaire] Choisy Auguste
    Titre courant :
    Ancienne usine de produits chimiques Auguste Choisy, puis de la S.A. des produits chimiques de
    Appellations :
    Auguste Choisy
    Illustration :
    Papier à en-tête avec vue cavalière de la manufacture Auguste Choisy, 1898 (AD Oise ; Mp 2440 Papier à en-tête avec vue cavalière de la manufacture de produits chimiques Auguste Choisy, 1903
  • Ancienne usine de papeterie Failliot, devenue usine textile (cordage et effilochage de coton) Abel Valet, puis usine de produits chimiques Philipps Pain, puis SPCI
    Ancienne usine de papeterie Failliot, devenue usine textile (cordage et effilochage de coton) Abel Valet, puis usine de produits chimiques Philipps Pain, puis SPCI Conty - 78 rue Caroline-Follet - en village - Cadastre : 1978 AD 16
    Historique :
    par Auguste Failliot vers 1884, l'option papeterie finit par prévaloir : de grands travaux sont
    Appellations :
    Faillot Auguste
  • Ancienne cité ouvrière de cheminot, dite Cité Neuve
    Ancienne cité ouvrière de cheminot, dite Cité Neuve Guise - rue de Robbé rue Alfred-Migrenne rue Anatole-France rue Auguste-Matton impasse Auguste-Matton rue Louis-Pasteur rue Victor-Pêcheur - en ville
    Localisation :
    Guise - rue de Robbé rue Alfred-Migrenne rue Anatole-France rue Auguste-Matton impasse Auguste
  • Maison
    Maison Le Nouvion-en-Thiérache - 9 rue Auguste-Page - en ville - Cadastre : 1983 C1 223
    Localisation :
    Le Nouvion-en-Thiérache - 9 rue Auguste-Page - en ville - Cadastre : 1983 C1 223
  • Ensemble de deux verrières figurées (baies 14 et 16) : Episodes de la vie de saint Louis
    Ensemble de deux verrières figurées (baies 14 et 16) : Episodes de la vie de saint Louis Amiens - Eglise paroissiale Saint-Remi rue des Cordeliers - en ville
    Historique :
    Jacques Foucart attribue la réalisation de ces deux verrières, livrées en 1898, à Auguste Hutin de
    Observation :
    Verrières réalisées par le peintre-verrier Auguste Hutin, actif de 1895 à 1914, dont plusieurs
    Auteur :
    [peintre-verrier] Hutin Auguste
  • Maison, dite Pourquoi Pas
    Maison, dite Pourquoi Pas Mers-les-Bains - 1 rue Ernest-Lesec rue Mennessier rue Vasseur - en ville - Cadastre : 1982 AE?
    Historique :
    Maison dite Pourquoi Pas construite à la limite des 19e et 20e siècles par Auguste Castelin
    Référence documentaire :
    principales, plans, d'après Auguste Castelin architecte. In : L'architecture, 1902, pl. 11.
    Auteur :
    [architecte] Castelin Auguste
1 2 3 4 37 Suivant