Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 466 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de verrières (baies 1 à 7) : chemin de croix
    Ensemble de verrières (baies 1 à 7) : chemin de croix Authuille - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'iconographie : Baie 1 : II. JESUS CHARGE DE SA CROIX / I. JESUS CONDAMNE A CYRENEEN AIDE JESUS / VI. Ste VERONIQUE ESSUIE LA FACE DE N.S. Baie 7 : VII. JESUS TOMBE POUR LA 2e FOIS DE SES VETEMENTS. Baie 4 : XI. JESUS EST ATTACHE A LA CROIX / XII. JESUS MEURT SUR LA CROIX. Baie 2 . ANSART / INV. / D. DARQUET / PINX. AMIENS.
    Historique :
    Gérard Ansart en 1936. Deux des verrières de cet ensemble homogène sont signées : G. ANSART / INV. / D . DARQUET / PINX. AMIENS.
    Dénominations :
    chemin de croix
    Représentations :
    Les baies 1 à 7 représentent les 14 stations du chemin de croix. Chaque tableau représente, de manière très synthétique, ce qui est essentiel à l'évocation de la scène : personnages en buste, gestes
    Description :
    Ensemble de sept verrières associées à un chemin de croix.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Ensemble de verrières (baies 1 à 7) : chemin de croix
    Illustration :
    Détail de la signature de Daniel Darquet. IVR22_20128015623NUCA Chemin de croix : première et deuxième station (baie 1) IVR22_20128000991NUC2A Chemin de croix : troisième et quatrième station (baie 3) IVR22_20128000992NUC2A Chemin de criox : cinquième et sixième station (baie 5) IVR22_20128000993NUC2A Chemin de croix : septième et huitième stations (baie 7). IVR22_20128000994NUC2A Chemin de croix : neuvième et dixième stations (baie 6). IVR22_20128000995NUC2A Chemin de croix : onzième et douzième stations (baie 4). IVR22_20128000996NUC2A Chemin de croix : treizième et quatorzième stations (baie 2) IVR22_20128000997NUC2A Détail de la signature de Gérard Ansart. IVR22_20128015622NUCA Vue de détail montrant la juxtaposition de la verrière et de la plaque du chemin de croix mural
  • Ensemble de 4 verrières : Scènes de la vie de saint Georges (baies 1 à 4)
    Ensemble de 4 verrières : Scènes de la vie de saint Georges (baies 1 à 4) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature en bas des verrières : DARQUET. Amiens. 1879.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    verrier amiénois Darquet père en 1879, en même temps que la Vierge des Sept Douleurs qui orne la chapelle Cet ensemble de verrières consacrées au patron de l'église, saint Georges, a été réalisé par le nord. La baie axiale ne fut complétée qu'en 1881 avec le Sacré-Coeur de Jésus.
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    Baie 1, martyre de saint Georges : attaché à un chevalet, il est déchiré par des pieux de fer , couché sur une banquette, il est labouré par une meule sur l'ordre de Dacien, attaché à une colonne, il est fouetté par trois bourreaux. Baie 3, jeunesse de saint Georges : le saint reçoit un enseignement élémentaire, il distribue ses richesses aux pauvres, il argumente avec des philosophes. Baie 2, miracles de l'entraînent vers le bûcher. Baie 4, apothéose de saint Georges : il combat le dragon, il est décapité, il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    grands panneaux sont occupés par des médaillons hagiographiques en forme de quadrilobes redentés, et le végétaux. Plusieurs emplois d'émail, notamment : émaux rose et bleu sur verre incolore pour le lit de l'enfant dans le médaillon central de la baie 2.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Ensemble de 4 verrières : Scènes de la vie de saint Georges (baies 1 à 4)
    Illustration :
    Baie 1 : martyre de saint Georges. IVR22_19988000207XA Baie 3 : Jeunesse de saint Georges. IVR22_19988000208XA
  • Ensemble de 4 verrières : saint Amédée de Clermont, sainte Jeanne de Chantal, sainte Theudosie et saint Vincent (baies 103 à 106)
    Ensemble de 4 verrières : saint Amédée de Clermont, sainte Jeanne de Chantal, sainte Theudosie et saint Vincent (baies 103 à 106) Bertangles - Eglise paroissiale Saint-Vincent - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Date et signature : Darquet Amiens 1875 , peintes en bas de chaque baie. Identification iconographique de chaque saint, aux pieds du personnage. Armoiries : armes des Clermont-Tonnerre avec leur devise ,Si omnes ego non , dans les baies 103 et 104. Baie 105 : deux écus d'argent à la croix de gueules . Baie 106 : armes des Chauvelin, d'argent au chou sauvage terrassé de sinople, et écu d'argent à la bande de sable, cantonnée de trois léopards d'or (?, couleur incertaine). Inscriptions concernant les donateurs : mention de l'abbé Voiturier en baie 105, et de la marquise de Chauvelin en baie 106.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Les quatre verrières de la partie occidentale du choeur ont été exécutées en 1875 par le verrier amiénois Darquet. Les baies 103 et 104 sont tout particulièrement liées à la famille de Clermont-Tonnerre , dont les armes apparaissent en bas du panneau : saint Amédée de Clermont est un membre de la famille , et sainte Jeanne de Chantal est la fondatrice de l'ordre de la Visitation auquel appartenait alors Amédée Césarine Marie Louise de Clermont-Tonnerre (morte en 1887). Le choix de sainte Theudosie en baie 105 est lié à l'arrivée des reliques de cette sainte dans la cathédrale d'Amiens en 1854. Le vitrail de la baie 106, consacré au saint patron de l'église, porte les armes de la famille Chauvelin (alliée
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    saint Amédée de Clermont£sainte Jeanne de Chantal£sainte Theudosie£saint Vincent Baie 103 : saint Amédée de Clermont. Baie 104 : sainte Jeanne de Chantal. Baie 105 : sainte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Même composition générale que dans les verrières de l'abside.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Ensemble de 4 verrières : saint Amédée de Clermont, sainte Jeanne de Chantal, sainte Theudosie et
    Illustration :
    verrière (baie 103) : saint Amédée de Clermont. IVR22_19978000982XA verrière (baie 104) : sainte Jeanne de Chantal. IVR22_19978000986XA
  • Ensemble de 2 verrières : saint Antoine, Sacré-Coeur (baies 1, 2)
    Ensemble de 2 verrières : saint Antoine, Sacré-Coeur (baies 1, 2) Montonvillers - Eglise paroissiale Saint-Antoine rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature : DARQUET. AMIENS , peinte dans le coin inférieur droit de chaque verrière.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Les deux verrières de l'abside sont l'oeuvre du verrier amiénois Darquet. Elles s'apparent par leur style à deux autres verrières représentant des saints locaux, exécutés par Darquet en 1883 et 1885 dans l'église de Villers-Bocage (baies 9 et 10).
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    Baie 1 : le Christ debout montrant son Coeur enflammé et entouré de la couronne d'épines, avec au fond une ville et deux palmiers. Baie 2 : saint Antoine accompagné de son cochon, debout dans un de palmettes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Localisation :
    Montonvillers - Eglise paroissiale Saint-Antoine rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières : saint Antoine, Sacré-Coeur (baies 1, 2)
    États conservations :
    La verrière de la baie 1 se détériore dans le bas.
  • Ensemble de 2 verrières : Vierge à l'Enfant, saint Joseph (baies 1 et 2)
    Ensemble de 2 verrières : Vierge à l'Enfant, saint Joseph (baies 1 et 2) Talmas - Eglise paroissiale Saint-Aubin - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Cet ensemble, datant de la 2e moitié du 19e siècle, est peut-être l'oeuvre de Darquet. Lors de la réalisation des verrières, les autels secondaires de l'église étaient dédiés à la Vierge et à saint Joseph . Dans la tribune a été déposé un cartel indiquant peut-être le nom du commanditaire de la baie 2
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    , entouré de motifs décoratifs floraux et architecturaux. La partie centrale est traitée avec plus de finesse : emploi d'émaux, ombres marquées par de la grisaille.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Ensemble de 2 verrières : Vierge à l'Enfant, saint Joseph (baies 1 et 2)
    États conservations :
    Importantes restaurations faites dans les années 1980, visibles notamment sur le visage de saint Joseph et sur le corps de l'Enfant. Pertes de grisaille en baie 1, par exemple sur le visage de la Vierge.
  • Ensemble de 10 verrières (baies 0 à 4, et 7 à 11)
    Ensemble de 10 verrières (baies 0 à 4, et 7 à 11) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Vers 1880, le verrier amiénois Darquet réalisa un ensemble de dix verrières pour l'église de au 15e siècle. Son style l'apparente aux autres réalisations de Darquet dans l'église de Villers Darquet, jusqu'à présent peu documenté, fut assez actif dans le canton de Villers-Bocage, il intervint Villers-Bocage. Les dates portées sur ces verrières vont de 1879 à 1885. Trois de ces compositions illustrent des dévotions très en vogue à la fin du 19e siècle : le culte marial et celui du Sacré-Coeur de de la paroisse, sainte Theudosie, saints Gentien, Fuscien et Victoric, sainte Colette. La verrière 11 (non étudiée) occupe le tympan ajouré au-dessus de la porte latérale nord, qui fut percée au 19e siècle -Bocage. L'iconographie s'inscrit dans la veine locale déjà illustrée par les baies 9 et 10. L'atelier
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Ensemble de 10 verrières (baies 0 à 4, et 7 à 11)
    Illustration :
    La légende de saint Georges (baie 4). IVR22_19988000209XA
  • Verrière : sainte Theudosie (baie 9)
    Verrière : sainte Theudosie (baie 9) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature et date dans le coin inférieur gauche de la verrière : Darquet Amiens 1883. Inscription
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Darquet se trouve dans le choeur de l'église de Bertangles (1875), le traitement en est plus inspiré par Theudosie (1883) fait pendant à celle de trois saints amiénois dans une verrière réalisée par Darquet en d'Amiens au 19e siècle, ce qui jusitifie la représentation de la cathédrale dans la verrière étudiée . L'église de Villers-Bocage reçut une parcelle de ces reliques, placée avec d'autres restes de saintes (Marguerite, Benoîte, Madeleine) dans un reliquaire néo-gothique conservé dans la sacristie. Le culte de sainte Theudosie a donné lieu à l'exécution de plusieurs verrières dans l'Amiénois, non seulement dans la cathédrale même (oeuvre de Gérente), mais aussi dans les paroisses voisines : un autre exemple également dû à la tradition médiévale des grands personnages en pied. A Villers-Bocage, la représentation de sainte
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    États conservations :
    Perte de matière au niveau des yeux de la sainte.
  • Verrière à personnages : saint Pierre (baie 1)
    Verrière à personnages : saint Pierre (baie 1) Fort-Mahon-Plage - Eglise paroissiale de l'Assomption-de-la-Sainte-Vierge avenue de la Plage - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Département de la Somme
    Inscriptions & marques :
    Signature : D. Darquet Amiens ; inscription concernant le donateur : en souvenir de P. Descroix.
    Cadre de l'étude :
    patrimoine de la villégiature la Côte picarde
    Historique :
    Cette verrière réalisée par le peintre-verrier amiénois D. Darquet en souvenir de P. Descroix, est contemporaine de la construction de l'église en 1931.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Localisation :
    Fort-Mahon-Plage - Eglise paroissiale de l'Assomption-de-la-Sainte-Vierge avenue de la Plage
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la baie (saint Pierre). IVR22_20048000073XA
  • Verrière : Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite Marie Alacoque (baie 0)
    Verrière : Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite Marie Alacoque (baie 0) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature et date dans les coins inférieurs de la baie d'axe : Darquet 1881 ,Amiens 1881.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Darquet acheva de vitrer les baies de l'abside en 1881, ajoutant une verrière axiale aux quatre (atelier Bazin, vers 1880) et de Pont-Noyelles (Bazin, 1880). verrières de la vie de saint Georges (1879). L'iconographie illustre la dévotion au Sacré-Coeur, en grande faveur à l'époque : d'autres verrières ont été exécutées sur le même thème dans les églises de Talmas
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    ornement colonnette rinceau ornement végétal collier de perles Au centre de la verrière, sainte Marguerite Marie Alacoque en prière près d'un autel a la vision du Christ montrant son Coeur. Cette scène est entourée par un décor de colonnettes et de rinceaux . L'ensemble est encadré par une bordure faite de végétaux stylisés et de perles.
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
  • Verrière : Vierge des sept douleurs (baie 7)
    Verrière : Vierge des sept douleurs (baie 7) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature et date au bas de l'arcature gothique supportant la Vierge : Darquet. Amiens 1879.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    En même temps qu'il exécutait les scènes de la vie de saint Georges pour l'abside (1879), Darquet Bertangles en 1875, la distingue des autres réalisations de Darquet dans l'église de Villers-Bocage. Elle est peut-être liée à la volonté d'adapter à la baie 7 une figure mariale sortie des fonds de l'atelier. créait pour la chapelle de la Vierge une verrière d'un esprit très différent, où la figure isolée de
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    La partie centrale de la verrière est occupée par la Vierge des sept douleurs, debout sur une arcature gothique. Cette figure est encadrée par un décor de rinceaux. La verrière est complétée par une bordure de fleurs.
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
  • Verrière à personnages : saint Fuscien, saint Gentien et saint Victoric (baie 10)
    Verrière à personnages : saint Fuscien, saint Gentien et saint Victoric (baie 10) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature et date dans les coins inférieurs de la verrière : Darquet 1885. Amiens. Noms des saints
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    Cette verrière consacrée à des saints locaux fait pendant à celle de sainte Theudosie, également liée à un culte amiénois. Ces deux verrières ont été exécutées par Darquet père, et sont stylistiquement très proches. Elles sont aussi comparables à deux autres verrières réalisées par Darquet dans l'église de Montonvillers, toute proche.
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    fond de paysage village église est représenté le village de Villers-Bocage, on reconnaît l'église au centre. Cette composition est banderole entourée de feuilles d'acanthe. Une fine bordure noire à rinceaux jaunes encadre le tout.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Emploi d'émail bleu dans le paysage et les ornements végétaux en bas de la verrière. Enlèvements à l'acide pour la barbe de saint Gentien, les yeux de saint Fuscien...
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
  • Verrière : Vierge à l'Enfant entourée d'anges musiciens (baie 8)
    Verrière : Vierge à l'Enfant entourée d'anges musiciens (baie 8) Villers-Bocage - Eglise paroissiale Saint-Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique canton de Villers-Bocage
    Historique :
    verrier amiénois Darquet père vers 1880, et notamment à la Vierge des sept douleurs qui lui fait pendant De par son style, cette verrière s'apparente à l'ensemble réalisé dans la même église par le
    Observation :
    L'intégralité du dossier est consultable au centre de documentation de l'Inventaire et du
    Représentations :
    La Vierge à l'Enfant se tient sous un dais avec de la vigne. Près d'elle apparaissent saint Joseph plan de la composition. Dans le fond se tiennent deux personnages non identifiés (portraits ?).
    Statut :
    propriété de la commune
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Honoré de Cagny
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Honoré de Cagny Cagny - place Jean-Jaurès - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    restaurées en 1928 (dommages de guerre) par le peintre-verrier amiénois D. Darquet.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Honoré de Cagny
    Texte libre :
    Le mobilier de l´église est contemporain ou postérieur à l´agrandissement. Seule subsiste une statue représentant saint Honoré. Dans la partie orientale de l´église, le sanctuaire, matérialisé par un . Elles représentent le Sacré-Coeur (nord) et le Sacré-Coeur de Marie (sud), saint Nicolas (nord) et saint nord et sud ; certaines ont été déplacées au bas de la nef. La chaire à prêcher et le crucifix, qui lui fait face, se situent à la jonction de la nef et du choeur. Les autels latéraux sont disposés contre le clôture en fer forgé (manquante pour la chapelle de la Vierge, au nord). Dans la chapelle Saint-Joseph statue en plâtre (petite nature) représentant sainte Thérèse sur son lit de mort (sous l´autel), ornent l et un monument aux morts. Dans la chapelle de la Vierge (bas-côté nord), une statue en plâtre funéraire comprend des épitaphes encastrés dans le mur sud de la partie orientale de l´église. Un panneau commémoratif dédié à M. Solente, curé de Cagny-Boutillerie, est fixé au mur nord du choeur.
  • Le mobilier de l'église Saint-Roch d'Amiens
    Le mobilier de l'église Saint-Roch d'Amiens Amiens - Eglise paroissiale Saint-Roch rue de l' Abbaye - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    par un incendie en 1913. Celles de la série R comprennent un devis réalisé par le peintre-verrier Daniel Darquet pour la restauration des verrières de la nef et du chœur, endommagées durant la Première . Le catalogue des œuvres du sculpteur amiénois Albert Roze, publié en 1946, signale la présence de trois statues de l'artiste ornant le portail de l'église : Saint Roch, Saint Firmin et Saint Jean -Baptiste, et du décor en bas-relief de la chaire à prêcher représentant Jésus enseignant.
    Référence documentaire :
    (Eglise Saint-Roch) AD Somme. Série R ; 10 R 82. Dommages de guerre.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Localisation :
    Amiens - Eglise paroissiale Saint-Roch rue de l' Abbaye - en ville
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église Saint-Roch d'Amiens
    Illustration :
    Verrières du choeur : épisodes de la vie de Saint-Roch. IVR22_19968000286VA
  • Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 35) : La lapidation de saint Etienne
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 35) : La lapidation de saint Etienne Amiens - Eglise paroissiale Sainte-Anne 63 rue Vulfran-Warmé - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (bas gauche) : CH. CRAUK DELT / DARQUET PEINTRE VERRIER A AMIENS 1880.
    Historique :
    La verrière, située dans le bas-côté nord, porte la signature du peintre verrier amiénois Darquet et du peintre Charles Crauk, auteur du dessin, ainsi que la date 1880.
    Observation :
    La verrière, réalisée par le peintre verrier amiénois Darquet sur un dessin du peintre Charles Crauk, est datée 1880. C'est une des rares verrières actuellement identifiées du peintre verrier. Elle représente la lapidation de saint Étienne, premier martyr chrétien. Le lieu dans lequel se déroule la scène contraste entre la violence des visages de bourreaux et la sérénité de celui de saint Étienne. On notera la présence de spectateurs à l´intérieur de la représentation, notamment Saül, à l´arrière-plan, gardant les
    Représentations :
    La scène d'extérieur présente saint Etienne diacre, au premier plan à droite de la composition pierres et regarde le saint. A l'arrière-plan, à droite de la composition, un vieillard et un enfant (Saül ), assis sur des manteaux, assistent à la scène. Représentation de ville à l'arrière-plan.
    Description :
    La scène est surmontée de deux arcatures qui soulignent le meneau central de la baie.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 35) : La lapidation de saint Etienne
    Structures :
    jour de réseau 9 oculus de réseau polylobé
  • Verrière (baie 0) : Calvaire
    Verrière (baie 0) : Calvaire Authuille - en village
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Historique :
    . ANSART et D. DARQUET.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
  • Le mobilier de l'église de Frémontiers
    Le mobilier de l'église de Frémontiers Frémontiers - Eglise paroissiale Saint-Pierre
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire (verrières du sanctuaire) : DARQUET / Souvenir de M. L'abbé LESIEUR
    Historique :
    -verrier amiénois Darquet. La statue de saint Benoit-Labre porte la signature du statuaire amiénois Calais. reconstruction de l'église, la vente des "vieux meubles non convenables à l'aménagement de l'église" est autorisée par le préfet en 1816. Une bannière est acquise en 1838. Dans la série V, il est fait mention de l'acquisition d'objets, en 1865 (cf. annexe) et de la réalisation de nouvelles verrières : deux grisailles du chœur et neuf verrières ordinaires avec cordon de couleur pour la nef, en 1897. Les bancs de le nef , exécutés en 1822, portent la signature du menuisier Dubos. Deux verrières portent la signature du peintre
    Référence documentaire :
    Trois statues, photographie noir et blanc, Société des Antiquaires de Picardie (AD Somme ; 14 FI 19
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église de Frémontiers
    Annexe :
    Liste des objets et ornements de l'église de Frémontiers, acquis en 1865 Liste des objets et ornements, acquis en 1865 : deux lanternes de procession dais de couleur conforme aux prescriptions liturgiques pavillons en soie exigés par la liturgie pour le tabernacle bannière de patron de la paroisse pour
    Texte libre :
    ). Inscription et signature : Darquet. Souvenir de M. l'abbé Lesieur. 1896. Quatre statues représentant saint Le mobilier de l'église de Frémontiers comprend un ensemble assez bien conservé. On peut distinguer le mobilier contemporain de sa reconstruction (clôture, autels et stalles, confessionnal, bancs ), complété dans la 2e moitié du 19e siècle (chaire à prêcher, verrières du chœur et de la nef) et au 20e siècle, pour quelques statues de la nef. L'église comprend un autel secondaire dédié à la Vierge (adossé au mur nord de la nef) ; la chapelle des fonts est située à l'extrémité ouest du bas-côté nord . Dans le sanctuaire : Le maître-autel (fig. 4 et 5) est composé d'un autel (maçonnerie de brique et revêtement de marbre blanc veiné), tabernacle et exposition en bois peint et doré, 19 siècle. Deux statues en l'Education de la Vierge (au sud). Une statue en bois polychrome (étudiée) représentant sainte Catherine. Des : autel de la Vierge (fig. 6), surmonté d'une statue en plâtre Immaculée Conception. Statue représentant
    Illustration :
    Vue intérieure de l'église vers le choeur. IVR22_20108000200VA Clôture : détail de la statuette. IVR22_20108010020NUCA Autel de la Vierge (mur nord de la nef). IVR22_20108000244XA Chaire à précher et statue de sainte Catherine (mur nord de la nef). IVR22_20108000221XA Confessionnal (mur sud, entrée de la nef). IVR22_20108000222XA Statuette du Christ enfant (mur sud de la nef, au-dessus de la porte). IVR22_20108000213XA Groupe sculpté : Education de la Vierge (mur sud du choeur). IVR22_20108000219XA Statue de sainte Thérèse de Lisieux (mur nord de la nef, premier pilier). IVR22_20108010010NUCA Statue de sainte Barbe (mur sud de la nef, deuxième pilier). IVR22_20108010011NUCA Crucifix (mur nord de la nef). IVR22_20108000212XA
  • Enclos funéraire de la famille Dournel et Dournel de Bonnival
    Enclos funéraire de la famille Dournel et Dournel de Bonnival Amiens - rue Saint-Maurice 40 plaine I Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    patrimoine funéraire le cimetière de la Madeleine
    Historique :
    baie axiale porte la signature du peintre-verrier Darquet. Amiens, 10 rue Porte-de-Paris. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent . Sallé. Le tombeau en forme de chapelle porte la signature de l'entrepreneur A. Sallé. La verrière de la
    Observation :
    par le peintre-verrier Darquet. Outre la qualité architecturale des monuments, cette concession Cette concession, rehaussée par rapport au niveau de l'allée, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé fixée sur un mur-bahut en calcaire. Elle contient deux tombeaux de famille. Le plus d'acquisition de la concession) pour le notaire M. Daniel Furcy Robert Dournel de la Guittonnière de Bonnival . Le décor sculpté du fronton est d'une très belle qualité. La pose de ce premier monument peut être attribuée à l'entrepreneur Legrand, qui intervient dans la concession en 1852 (autorisations de construction ). Devant cette grande stèle funéraire, un second tombeau en forme de chapelle de style néogothique, signé par l'entrepreneur A. Sallé a été réalisé vers 1909 (autorisations de construction). Ce monument se par le nouveau tombeau. Comme dans d'autres exemples identifiés dans le cimetière de la Madeleine, les
    Référence documentaire :
    AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions. BM Amiens. Série M ; 2 M 18/2. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1849-1859). BM Amiens. Série M ; 2 M 18/10. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1907
    Représentations :
    Ce décor sculpté en demi-relief est en pierre calcaire et orne le tympan de la façade antérieure du tombeau-chapelle de la famille Dournel de Bonnival. La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées et fronton de la stèle, initialement surmonté d'un élément, est sculpté d'un sablier ailé encadré par deux flambeaux à demi-renversés sur un fond de feuilles de lierre. Les crochets du fronton du tombeau-chapelle forme de fleur de lys. Les pilastres d'angles sont également gravés de feuilles d'acanthe et les colonnettes encadrant la porte et les baies ogivales sont coiffées de chapiteaux à crochets feuillagés. Le tympan est sculpté des armoiries de la famille Dournel de Bonnival. La porte en fonte ouvragée est agrémentée de fleurs. A l'intérieur, la dalle de pavage est gravée d'un décor géométrique et le vitrail représente le visage d'un saint (?). Les colonnes du faux-autel sont coiffées de chapiteaux à crochets feuillagés et la partie supérieure est sculptée d'une croix perlée. Le tympan est sculpté des armoiries de la
    Description :
    central, fixée sur une bordure en calcaire, qui s'appuie à gauche sur la clôture de la concession voisine . Le sol est recouvert de dalles en pierre de Tournai (recouvertes par la végétation). La dalle fermant l'entrée du caveau est également en pierre de Tournai. La concession contient deux monuments. Au fond s'élève une stèle à entablement et fronton triangulaire en calcaire, agrémentée de trois tables en marbre noir. Au centre de la concession se dresse un tombeau en forme de chapelle de style néogothique en calcaire. La façade antérieure présente un pignon découvert à crochets ouvragés et orné de pinacles permettent l'écoulement des eaux de pluies. L'édicule est fermé par une porte à deux battants en fonte ouvragée, encadrée par une paire de colonnettes. Les angles de la façade antérieure sont rythmés par des pilastres ouvragés et le tympan représente les armoiries de la famille. Les façades latérales sont percées d'une fenêtre ogivale encadrée par deux colonnettes (le vitrail est déposé à l'intérieur de l'édicule
    Auteur :
    [maître verrier] Darquet atelier de peintres verriers [entrepreneur] Sallé entreprise de monuments funèbres
    Typologies :
    tombeau en forme de chapelle à parvis enclos
    Localisation :
    Amiens - rue Saint-Maurice 40 plaine I Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non
    Titre courant :
    Enclos funéraire de la famille Dournel et Dournel de Bonnival
    Appellations :
    famille Dournel et Dournel de Bonnival
    Illustration :
    Verrière représentant ? (Darquet, peintre verrier). IVR22_20078001044NUCA Tombeau en forme de chapelle, depuis le côté gauche. IVR22_20078001046NUCA Tombeau en forme de chapelle, depuis le côté droit. IVR22_20078001028NUCA Tombeau en forme de chapelle : vue intérieure. IVR22_20078001029NUCA Tombeau en forme de chapelle : signature de l'entrepreneur A. Sallé. IVR22_20078001030NUCA Tombeau en forme de chapelle : vue de détail sur les armoiries de la famille Dournel de Bonnival Détail du décor ornant le portillon de clôture. IVR22_20078001033NUCA
  • Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Sainte-Vierge à Fort-Mahon-Plage
    Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Sainte-Vierge à Fort-Mahon-Plage Fort-Mahon-Plage - avenue de la Plage - en ville - Cadastre : 1991 XE 291, 292
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Département de la Somme
    Cadre de l'étude :
    patrimoine de la villégiature la Côte picarde
    Historique :
    années 1950. Les vitraux du choeur sont signés D. Darquet, peintre verrier à Amiens, et les murs sont A l'emplacement de l'église actuelle se trouvait la chapelle Sainte-Marie, petite construction composée d'un corps de bâtiment principal en rez-de-chaussée couvert de tuiles, et placé longitudinalement à l'avenue de la Plage. A l'origine, cette chapelle était une petite maison, transformée par en retour sur la façade antérieure. A l'extrémité de la construction, une petite construction ronde était couverte d'un toit conique. L'intérieur de l'édifice présentait un lambris de couvrement en berceau. Après l'érection de la commune de Fort-Mahon-Plage, en 1922, l'architecte Henri Philippe Société Civile Immobilière de Fort-Mahon-Plage. Cependant, le porche et le clocher n'ont pas été réalisés , probablement faute de financements. La cloche est bénie le 28 juillet 1933 et un porche est construit dans les décorés par A. Bourgeois, installé à Paris, datés de 1938.
    Observation :
    Bien que non spécifique à l'architecture de villégiature, la construction de cette église a un lien chapelle a été remplacée. Cette église est aussi le symbole de l'autonomie religieuse de la paroisse, suite à la création de la commune en 1922. Enfin, de par sa position géographique, cet édifice marque le centre religieux de la commune, plus proche de la station balnéaire que de l'ancien quartier. La qualité
    Description :
    Edifice non orienté, de plan en croix latine, construit en brique et béton, partiellement recouvert peints de couleur bleue, sont couverts d'une voûte en berceau. La tribune, ouverte sur la nef par un
    Auteur :
    [peintre-verrier] Darquet atelier de peintres verriers
    Localisation :
    Fort-Mahon-Plage - avenue de la Plage - en ville - Cadastre : 1991 XE 291, 292
    Titre courant :
    Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Sainte-Vierge à Fort-Mahon-Plage
    Vocables :
    Assomption-de-la-Sainte-Vierge
    Couvrements :
    voûte de type complexe
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis l'avenue de la Plage. IVR22_20038000502VA Vue de la nef, vers le choeur. IVR22_20048000076VA Vue d'ensemble de la nef et des bas-côtés. IVR22_20048000077VA
  • Tombeau (chapelle) de la famille Robillard-Varlet
    Tombeau (chapelle) de la famille Robillard-Varlet Fransu - rue du Bon-Blé - en village - Cadastre : 1983 D 191, 192, 193
    Copyrights :
    (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Val-de-Nièvre patrimoine funéraire Val-de-Nièvre
    Historique :
    Ducroquet est l'auteur de la porte. Les trois verrières ont été réalisées en 1922 par le maître verrier Le tombeau de la famille Robillard-Varlet-Longuet, qui est la sépulture la plus importante du cimetière de Fransu, a été érigé en 1921 par le maçon Delarace, de Domart-en-Ponthieu. Le serrurier amiénois amiénois Darquet.
    Observation :
    Première Guerre mondiale. Il se signale par la présence de verrières exécutés par l'atelier amiénois S'il constitue le seul tombeau monumental du cimetière de Fransu, le tombeau de la famille Robillard-Varlet est un exemple tardif d'une typologie, encore prisée par les élites au lendemain de la Darquet et représentant une Vierge à l'Enfant et saint Joseph mais surtout, un portrait d'Irma Robillard témoigne également de l'aire d'influence des entrepreneurs amiénois.
    Référence documentaire :
    Archives privées. Erection et décor du tombeau de la famille Robillard-Varlet, 1921-1922.
    Représentations :
    Les verrières des deux baies latérales rectangulaires sont ornées des figures de la Sainte Famille dans un cadre d'architecture : Vierge à l'Enfant à droite et saint Joseph à la fleur de lys à gauche . La verrière de la baie axiale, en forme de médaillon, est un portait en buste d'après photographie d'Irma Robillard, décédée en 1901 à l'âge de vingt ans.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le tombeau, construit en calcaire appareillé en pierre de taille, présente la forme d'une chapelle
    Auteur :
    [maître verrier] Darquet atelier de peintres verriers [serrurier] Ducroquet entreprise de serrurerie
    Typologies :
    tombeau en forme de chapelle
    Titre courant :
    Tombeau (chapelle) de la famille Robillard-Varlet
    Appellations :
    de la famille Robillard-Varlet
    Illustration :
    Verrière : Saint Joseph à la fleur de lys. IVR22_20108002092NUCA
1 2 3 4 24 Suivant