Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 41 à 60 sur 458 - triés par pertinence
  • Ancienne usine de traitement des phosphates, dite Société picarde de superphosphates, puis des engrais de Roubaix, puis des engrais Pierre Linet (vestiges)
    Ancienne usine de traitement des phosphates, dite Société picarde de superphosphates, puis des engrais de Roubaix, puis des engrais Pierre Linet (vestiges) Roisel - 10 rue Théodore-Baré - en ville - Cadastre : 1986 AB 195, 196, 198
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Plan, vers 1920 (AD Somme ; établissements classés n° 1935). IVR22_19898000503ZB Plan, vers 1920 (AD Somme ; établissements classés n° 1935). IVR22_19898000504ZB Plan détaillé d'un atelier, vers 1920 (AD Somme ; établissements classés n° 1935
    Référence documentaire :
    Plans, vers 1920 (AD Somme ; établissements classés n° 1935).
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Ensemble de quatre cités ouvrières Saint Frères : cité des Avesnes, cité de Doullens, cité de la Gare et cité Quenot
    Ensemble de quatre cités ouvrières Saint Frères : cité des Avesnes, cité de Doullens, cité de la Gare et cité Quenot Beauval - - 3 à 16 rue de la Gare 3 à 59 route de Doullens 1 à 52 chemin des Avesnes 1 à 14 rue Quenot - en ville - Cadastre : 1989 AA 128 à 147 Cité ouvrière de la Gare (rue de la Gare) 1989 AA 256 à 285 cité ouvrière de Doullens (route de Doullens) 1989 AA 35 à 61 ; 63 à 76 ; 80 à 98 ; 100 à 117 Cité ouvrière des Avesnes (chemin des Avesnes) 1989 AL 19 à 28 et 34 à 43 Cité ouvrière Quenot (rue Quenot)
    Observation :
    Dossier établi en 1986 dans la cadre du recensement du patrimoine industriel de la Somme, enrichi
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Historique :
    Saint Frères dans le département de la Somme pour loger son personnel. A la fermeture de l'usine, les
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série M ; 6 M 71. Beauval, recensement de population, 1906. Beauval (Somme). La cité de Doullens, carte postale, vers 1910 (coll. part.). p. 220. LEFEBVRE, François. Une famille d'industriels dans le département de la Somme de 1857 à la
  • Ancien tissage de toiles et de velours, dit manufacture de velours Cosserat
    Ancien tissage de toiles et de velours, dit manufacture de velours Cosserat Amiens - 200 rue Maberly - en ville - Cadastre : 1985 IY 34 à 38, 45
    Description :
    rivière de Selle qui se jette dans la Somme, dont l'un des bras longe l'usine au nord. L'usine est
    Annexe :
    l'extérieur, la grande roue à aubes, actionnée par un canal de dérivation de la Somme et qui faisait tourner route entre la date de la prise d'Amiens, le 20 mai 1940, et le début de la bataille de la Somme, 5 juin Notice de repérage du patrimoine industriel de la Somme (1988) Historique : Tissage documenté dès , en élévation ordonnancée et ornée, ainsi que les magasins industriels longeant la Somme, les bureaux de la propriété à l'embouchure de la Selle, 1er septembre 1802 (AD Somme ; 3 U 2/690) Vente et changé le lit de la rivière et l'a reculé vers la Somme au nord. Elle contient désormais in journal et
    Hydrographies :
    bras de la); Somme Selle
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Plan détaillé des moulins de M. Morgan, 1775 (AD Somme ; 1 C 1358/57). IVR22_20148005058NUC2A Plan des moulins Boistel, 1806 (AD Somme ; 99 S 355.127) IVR22_20148005059NUC2A , 1852. (AD Somme ; 3 P 1522/2). IVR22_20148005064NUC2A Plan des usines Cosserat et Dupont-Bacqueville, 1872 (AD Somme ; 99 S 377.634/1 d'assurance de MM. DUpont et Froment, 1869 (AD Somme ; 3 E 30396). IVR22_20148005063NUC2A Somme ; M 96855) IVR22_19888000364X Elévation nord des ateliers et magasins industriels donnant sur la Somme. IVR22_19888000520Z Façade sud de l'atelier et des magasins donnant sur la rivière de Somme. IVR22_19888000748X Détail d'élévation d'une travée des ateliers donnant sur la rivière de Somme. IVR22_19888000521Z
    Référence documentaire :
    moulins par Sanson Leprince, 1775 (AD Somme ; 1 C 1358). Plan du système des eaux et rivière des moulins de Heren, Vasseur et Boistel, 1806 (AD Somme ; 99 S , géomètre de première classe. 1/1000e. (AD Somme ; 3 P 1522/2). Somme ; M 96855) AD Somme. Série B. 1 B 883 : Acquisition d'une parcelle de pré comprenant trois moulins appartenant AD Somme. Série C : C 135841 : Bail à cens de l'évêque d'Amiens d'une parcelle de terrain à Antoine AD Somme. Série C : C 1973 : Visite de la rivière de Selle par Claude Fournier, maître particulier AD Somme. Série E ; 3 E 27817 : Etude notariale de Me Machart, notaire à Amiens. Vente d'une AD Somme. Série E : 3 E 27832 : Acte de vente des moulins Boistel d'Escauvillers à Madry, devant Me AD Somme. Série E : 3 E 30396 : Vente d'un peignage de laine sis au faubourg de Hem, par Dupont et
  • Ancienne centrale électrique d'Abbeville (vestiges)
    Ancienne centrale électrique d'Abbeville (vestiges) Abbeville - 251 route de Rouen - en ville - Cadastre : 1982 AM 100
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988, a été mis à jour et
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Depuis la rive droite de la Somme, pont-rail de Béthune et atelier de fabrication de la centrale Atelier de fabrication, vue générale depuis la rive droite de la Somme. IVR22_19908001527Z
    Historique :
    l'ancienne promenade du Pâtis, entre la Somme et le principal axe de chemins de fer abbevillois. Construite
  • Ancienne fonderie et usine de construction mécanique Henry Basset, puis Bédu Gondry, Guénin, Ateliers de Saint-Sulpice, puis usine de robinetterie de la COGERO, puis COMAP, puis Griss-SAPAG et actuellement Pentair-SAPAG
    Ancienne fonderie et usine de construction mécanique Henry Basset, puis Bédu Gondry, Guénin, Ateliers de Saint-Sulpice, puis usine de robinetterie de la COGERO, puis COMAP, puis Griss-SAPAG et actuellement Pentair-SAPAG Ham - 10 rue du Marais - en ville - Cadastre : 1985 B 22, 40, 42, 43, 47, 54 à 60, 64, 65
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988 par Benoît
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Emprise du site de la fonderie sur le plan parcellaire de 1826 (AD Somme ; 3 P 2085/3
    Référence documentaire :
    . 1826 (AD Somme ; 3 P 2085/3).
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Anciennes teintureries Fauquelle et Poussart, puis La Rozière et Hévin, devenues usine de teinture et d'apprêts Guénin, puis Frémaux (détruites)
    Anciennes teintureries Fauquelle et Poussart, puis La Rozière et Hévin, devenues usine de teinture et d'apprêts Guénin, puis Frémaux (détruites) Amiens - faubourg Saint-Maurice - rue Octave-Tierce ancienne rue de la citadelle - en ville - Cadastre : 1813 F 296 à 301 1852 F14 86 à 100 1984 BM 144
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1990 par Benoit
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1813 (AD Somme ; 3 P 1162). IVR22_20078012512NUCA Plan de la teinturerie Gaston Guénin, 1901 (AD Somme ; M 81740). IVR22_20038010077NUCA
    Référence documentaire :
    Amiens. Plan cadastral. Section F, dite de Saint-Maurice, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme Plan de l'usine de teinturerie Gaston Guénin. Dessin, 1901 (AD Somme ; M 81740). AD Somme. Série P ; 3 P 21/120. Section F. Quartier Saint-Maurice. Matrices des propriétés bâties AD Somme. Série M ; M 81740. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96715. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96848. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96849. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96852. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96860. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.
  • Ancienne maison de directeur de la C.N.S.R., puis direction technique de la Générale Sucrière, puis de Saint-Louis Sucre, dite Le Château
    Ancienne maison de directeur de la C.N.S.R., puis direction technique de la Générale Sucrière, puis de Saint-Louis Sucre, dite Le Château Eppeville - 106 rue du Maréchal-Leclerc rue de Nesle - en village - Cadastre : 2001 AA 32, 27 à 29
    Observation :
    Reconstruction dans la Haute-Somme, établi en 2003 par Gilles-Henri Bailly, Stéphanie Caullier et Laurent
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Reconstruction de la Haute-Somme
    Illustration :
    dépendances, Georges Lisch, 7 juin 1921 (AD Somme ; 49 Fi 2). IVR22_20158006135NUCA Plan au sol de la maison de directeur, Georges Lisch, s.d. (AD Somme ; 49 Fi 7 Plan du premier étage de la maison de directeur, Georges Lisch, architecte (AD Somme ; 49 Fi 8 Maison du directeur, façade principale, dessin aquarellé, s.d. (AD Somme ; 40 Fi 9 Maison du directeur de la sucrerie, 1921 (AD Somme ; 49 Fi 62). IVR22_20158005932NUCA Maison du directeur de la sucrerie, avril 1921. (AD Somme ; 49 FI 63). IVR22_20158005930NUCA
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série Fi ; 49 Fi 1-138. Fonds de l'architecte Georges Lisch sur la sucrerie d'Eppeville (Somme). AD Somme. Série R ; 10 R 73. Eppeville. Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies. Dommages de juin 1921 (AD Somme ; 49 Fi 2). Lisch, architecte, [s.d.] (AD Somme ; 49 Fi 7). Plan du premier étage de la maison du directeur de la sucrerie, Georges Lisch, [s.d.] (AD Somme Maison de directeur, façade principale, dessin au crayon, aquarelle et lavis, [s.d.] (AD Somme ; 49 Maison du directeur de la sucrerie, tirage photographique, 1921 (AD Somme ; 49 Fi 62). Maison du directeur de la sucrerie, tirage photographique, 1921 (AD Somme ; 49 FI 63).  : la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies à Eppeville (Somme) 1919-1934. Amiens : Université de
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Ancienne sucrerie de betteraves Carpeza et Cie, puis râperie betteraves de la Société Vermandoise de Sucreries (vestiges)
    Ancienne sucrerie de betteraves Carpeza et Cie, puis râperie betteraves de la Société Vermandoise de Sucreries (vestiges) Hervilly - Montigny - 6-8 rue de Vermand 10 rue de Vermand 22-22 bis rue de Vermand 23 rue de Vermand - en écart - Cadastre : 2018 C 83, 87, 88, 290-292, 314, 348-349 L'ancienne râperie est située au 23 rue de Vermand (C 83) . Les autres adresses correspondent aux logements d'ouvriers qui en dépendaient.
    Observation :
    patrimoine industriel de la Somme, établi en 1990 par Benoît Dufournier a été mis à jour et enrichi par
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Entête de lettre commerciale de l'ancienne sucrerie Carpeza & Cie, en liquidation, 1923. (AD Somme En-tête de lettre commercial de la Société Vermandoise de Sucreries, 1930. (AD Somme ; 10 683
    Historique :
    au début des années 1960. En 1985, lors du repérage du patrimoine industriel de la Somme, l'usine se
    Référence documentaire :
    Hervilly (Somme). Dortoir des ouvriers de la sucrerie. Phot. E. Souillard, Péronne. Carte postale AD Somme. Série R ; 10 R 683. Hervilly. Dossier de dommage de guerre de la Société Vermandoise de Entête de lettre commercial de la Société Vermandoise de Sucreries, 1930. (AD Somme ; 10 R 683).
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Malterie brasserie Peronnaise, puis brasserie de Clerck
    Malterie brasserie Peronnaise, puis brasserie de Clerck Péronne - 42 rue Georges Clémenceau 17 rue Saint-Sauveur - en ville - Cadastre : 2016 AC 160
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988 par Benoît
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Plan et coupe, par R. Poirier, vers 1925 (AD Somme ; établissements classés n° 137
    Référence documentaire :
    Propriété de Messieurs Devos et Jodin, place Saint-Sauveur. Péronne (Somme). Plan d'ensemble de la propriété, dessin par R. Poirier, [vers 1925] (AD Somme ; établissements classés n° 137).
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Ancienne sucrerie de betteraves de Monchy-Lagache, puis râperie de betteraves de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (C.N.S.R.), devenue usine de matières plastiques Mitry
    Ancienne sucrerie de betteraves de Monchy-Lagache, puis râperie de betteraves de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (C.N.S.R.), devenue usine de matières plastiques Mitry Monchy-Lagache - 4-6 rue de Douvieux - en village - Cadastre : 2015 E 255, 474-476, 518
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988 par Benoît
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Picardie historique et pittoresque. Monchy-Lagache (Somme). Vue générale sud-est. Carte postale
    Référence documentaire :
    Picardie historique et pittoresque. Monchy-Lagache (Somme). Vue générale sud-est, début 20e siècle . Picardie historique et pittoresque. Monchy-Lagache (Somme). Vue générale sud-est, carte postale, début 20e La Picardie illustrée. Monchy-Lagache (Somme). Vue générale (coté sud). Carte postale. P. Dupré guerre mondiale : la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies à Eppeville (Somme) 1919-1934. Amiens
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Ancienne demeure d'industriel, dite château Primet à Pont-Sainte-Maxence
    Ancienne demeure d'industriel, dite château Primet à Pont-Sainte-Maxence Pont-Sainte-Maxence - rue Philippe-de-Beaumanoir rue Saint-Amand - en ville - Cadastre : AH 301
    Description :
    -chaussée surélevé et deux étage carrés et sommé d'un toit en terrasse, le second (colonnade en rez-de
  • Ancienne usine de teinturerie et d'apprêts Fertel, puis Hagimont, puis Doulet, puis Fremaux (détruite)
    Ancienne usine de teinturerie et d'apprêts Fertel, puis Hagimont, puis Doulet, puis Fremaux (détruite) Amiens - faubourg Saint-Maurice - rue Octave-Tierce ancienne rue de la Citadelle - en ville - Cadastre : 1813 F 287 à 289 1852 F14 117 à 122 1984 BM 140, 142, 164, 165
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1985 par Benoit
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1813 (AD Somme ; 3 P 1162). IVR22_20078012512NUCA L'usine Hagimont, sur un en-tête de papier à lettres de 1898 (AD Somme ; M 96854 Plan de l'usine F. Hagimont en 1901 (AD Somme ; M 81740). IVR22_20038000084NUCA
    Référence documentaire :
    Amiens. Plan cadastral. Section F, dite de Saint-Maurice, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme (AD Somme ; M 96854). Plan de l'usine de teinturerie F. Hagimont, dessin, 1901 (AD Somme ; M 81740). AD Somme. Série M ; M 81740. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96860. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96848. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série P ; 3 P 21/120. Section F. Quartier Saint-Maurice. Matrices des propriétés bâties
  • Ancienne huilerie Gruet et Cie, puis Lefrant ; devenue usine de caoutchouc et dérivés factices Jules Lefrant, puis Lefrant Dargaud et Cie, puis Lefrant-Rubco S.A.
    Ancienne huilerie Gruet et Cie, puis Lefrant ; devenue usine de caoutchouc et dérivés factices Jules Lefrant, puis Lefrant Dargaud et Cie, puis Lefrant-Rubco S.A. Muille-Villette - 64 rue de Paris - en village - Cadastre : 2015 AC 11 et 37
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988 par Benoît
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    En-tête figuré (AD Somme ; M 96854). IVR22_19888000386ZB
    Référence documentaire :
    AD somme. Série R ; 10 R 974 : Muille-Villette. Dossiers de dommages de guerre des particuliers, de Entête de lettre commerciale figurée de la société J. Lefrant (AD Somme ; 99 M 96854).
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme
  • Ancien atelier de réparation, puis usine de cornets à glace Torino
    Ancien atelier de réparation, puis usine de cornets à glace Torino Amiens - faubourg de Noyon - 60 rue Rohaut - en ville - Cadastre : 1852 B (27) 203 à 206 1985 DX 137
    Observation :
    Dossier établi en 1986 dans la cadre du recensement du patrimoine industriel de la Somme, enrichi
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série P ; 3 P 21/31. Etat des sections. Section B. AD Somme. Série P ; 3 P 21/51. Amiens. Matrices des propriétés bâties (1911). Section B.
  • Ancien tissage Cosserat père, puis Ponche-Bellet, Baril et Larozière, devenu tissage Cocquel, tissage Cocquel-Dauphin-Le Chevalier et Cie, actuellement école technique
    Ancien tissage Cosserat père, puis Ponche-Bellet, Baril et Larozière, devenu tissage Cocquel, tissage Cocquel-Dauphin-Le Chevalier et Cie, actuellement école technique Amiens - Ville Haute - 2 ancienne Petite-Rue des Augustins, actuelle rue Cardon - en ville - Cadastre : 1985 AH 94
    Observation :
    Dossier établi en 1986 dans la cadre du recensement du patrimoine industriel de la Somme, enrichi
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série M ; M 95 721. Etat des établissements industriels atteints par l'article 1er de la AD Somme. Série M ; M 95 721. Nomenclature des manufactures, usines et ateliers qui doivent être AD Somme. Série M ; M 95 721. Etat nominatif des fabricants et industriels de la ville d'Amiens AD Somme. Série M ; M 96853. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96855. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96857. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.
  • Ancienne filature Cornet, devenue usine de teinturerie Pia, puis Joseph-Bertrand, puis Otto-Petersen, puis usine de confection Gilles
    Ancienne filature Cornet, devenue usine de teinturerie Pia, puis Joseph-Bertrand, puis Otto-Petersen, puis usine de confection Gilles Amiens - Ville Basse - 2 rue des Archers - en ville - Cadastre : 1984 AD 314, 315, 321, 322, 324, 331
    Observation :
    Dossier établi en 1986 dans la cadre du recensement du patrimoine industriel de la Somme, enrichi
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série M ; M 81740. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 95 721. Etat des établissements industriels atteints par l'article 1er de la AD Somme. Série M ; M 95 721. Nomenclature des manufactures, usines et ateliers qui doivent être AD Somme. Série M ; M 95 721. Etat nominatif des fabricants et industriels de la ville d'Amiens AD Somme. Série M ; M 96851. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur.
  • Ancien tissage de coton, dit Tissages de Picardie (détruit)
    Ancien tissage de coton, dit Tissages de Picardie (détruit) Amiens - faubourg de Noyon - 166 rue Riolan 187 rue Jules-Barni - en ville - Cadastre : 1852 B (10) 69 à 73 1985 CX 189
    Observation :
    Dossier établi en 1986 dans la cadre du recensement du patrimoine industriel de la Somme, enrichi
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série P ; 3 P 21/31. Etat des sections. Section B. AD Somme. Série P ; 3 P 21/47. Amiens. Matrices des propriétés bâties (1882). Section B. AD Somme. Série P ; 3 P 21/51. Amiens. Matrices des propriétés bâties (1911). Section B.
  • Anciens établissements Mouret (teinturerie et tissage) et Dupetit, devenue usine de teinturerie et d'apprêts Dupetit, Cocquel & Dupetit, puis Doulet (détruite)
    Anciens établissements Mouret (teinturerie et tissage) et Dupetit, devenue usine de teinturerie et d'apprêts Dupetit, Cocquel & Dupetit, puis Doulet (détruite) Amiens - faubourg Saint-Maurice - rue Octave-Tierce ancienne rue de la Citadelle - en ville - Cadastre : 1813 F 290 à 295 1852 F14 101 à 115 1984 BM 143
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1985 par Benoit
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1813 (AD Somme). IVR22_20078012512NUCA Plan de la teinturerie Cocquel et Dupetit, 1903 (AD Somme ; M 81740). IVR22_20038010078NUCA
    Référence documentaire :
    Amiens. Plan cadastral. Section F, dite de Saint-Maurice, dessin, Grevin géomètre, 1813 (AD Somme Plan de la teinturerie Cocquel et Dupetit, dessin, 14 mars 1903 (AD Somme ; M 81740). AD Somme. Série M ; M 96848. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96852. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série M ; M 96860. Déclarations et autorisations d'appareils à vapeur. AD Somme. Série P ; 3 P 21/120. Section F. Quartier Saint-Maurice. Matrices des propriétés bâties
  • Ancienne usine de teinturerie et d'apprêts Villeminot Rondeau et Cie, puis Blais Villeminot Rondeau B.V.R. (détruite)
    Ancienne usine de teinturerie et d'apprêts Villeminot Rondeau et Cie, puis Blais Villeminot Rondeau B.V.R. (détruite) Corbie - la Neuville-les-Corbie - 2 boulevard Blais-Mousseron - en écart - Cadastre : 1978 R 210
    Observation :
    Ce dossier de recensement du patrimoine industriel de la Somme, établi en 1988 par Benoît
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Illustration :
    l'entreprise B.V.R., 1/2000e. [1945] (AD Somme ; 1254 W 154). IVR32_20168006424NUCA
    Référence documentaire :
    l'entreprise B.V.R., dessin au 1/2000e, [1945] (AD Somme ; 1254 W 154).
  • Foyer des travailleurs saisonniers, dit Hôtel de la fabrique de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (C.N.S.R.)
    Foyer des travailleurs saisonniers, dit Hôtel de la fabrique de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies (C.N.S.R.) Eppeville - rue du Maréchal Leclerc - en village - Cadastre : 2015 E
    Illustration :
    dépendances, Georges Lisch, 7 juin 1921 (AD Somme ; 49 Fi 2). IVR22_20158006142NUCA Projet pour le bâtiment des cuisines du réféctoire de la sucrerie, Georges Lisch, [1920] (AD Somme Fondations du bâtiment de réfectoire de la sucrerie, 9 juillet 1920 (AD Somme ; 49 Fi 29 Les fondations du réfectoire et des cuisines de la sucrerie, 22 juillet 1920 (AD Somme ; 49 Fi 30 Somme ; 49 Fi 35). IVR22_20158006153NUCA Construction du soubassement du réfectoire de la sucrerie, 11 août 1920 (AD Somme ; 10 Fi 34 La cantine et la cuisine de la sucrerie, vues depuis les maisons ouvrières, 11 mars 1921 (AD Somme La cantine et les cuisines en cours de construction, 11 mars 1921 (AD Somme ; 49 Fi 47 Vue de la cantine de la sucrerie en cours de construction, 30 mars 1921 (AD Somme ; 40 Fi 51 La cantine et les cuisines de la sucreries achévées, 22 avril 1921 (AD Somme ; 49 Fi 52
    Historique :
    de l'agence d'architecture (AD Somme ; 49 J) indiquent que le chantier a été entamé en juillet 1920
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série R ; 10 R 73. Eppeville. Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies. Dommages de juin 1921 (AD Somme ; 49 Fi 2). lavis, Georges Lisch, architecte, [1920] (AD Somme ; 49 Fi 6). Fondations du bâtiment de réfectoire, tirage photographique noir et blanc, 9 juillet 1920 (AD Somme Les fondations de la cantine et des cuisines de la sucrerie, 22 juillet 1920 (AD Somme ; 49 Fi 30). 1921 (AD Somme ; 49 Fi 47). août 1920 (AD Somme ; 10 Fi 34). noir et blanc, 11 mars 1921 (AD Somme ; 49 Fi 48). 1921 (AD Somme ; 49 Fi 51). 1921 (AD Somme ; 49 Fi 52).
    Aires d'études :
    Santerre Haute-Somme