Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Plaine P

Dossier IA80005023 réalisé en 2004

Fiche

Œuvres contenues

Appellations plaine P
Parties constituantes non étudiées fontaine
Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

La plaine P s'inscrit dans la deuxième extension du cimetière, votée en 1871 et achevée en 1873.

Le registre communal indique que les concessions adossées au mur ouest sont acquises entre 1867 et 1959, 20 ont été agrandies.

Le plan non daté, réalisé après la dernière extension du cimetière (fig. 1), figure un secteur juif, adossé au mur est, dans lequel n'apparaît qu'une seule concession (cf. P 1000). Toutes les concessions, présentant des alignements réguliers, sont séparées par un intervalle. Une fontaine est visible dans un bosquet d'arbre, au sud-ouest de la plaine.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle

La plaine P, de forme rectangulaire, occupe l'angle nord-est du cimetière et s'étend sur un site de plateau. Desservie par des allées délimitant des îlots de forme irrégulière, elle est séparée de la plaine O, au sud, par un ancien mur de clôture délimitant la première extension du cimetière.

Les concessions sont regroupées le long de l'allée principale et du mur extérieur. Certaines, adossées aux concessions bordant l'allée, sont accessibles par des passages ménagés depuis l'allée.

La plaine est équipée d'une borne fontaine, située dans l'angle sud-ouest.

Plusieurs bosquets d'arbres ponctuent les angles des îlots internes.

Dans le cadre de cette première étape du recensement, qui portait sur les concessions adossées aux murs extérieurs du cimetière, seuls les tombeaux antérieurs à 1950 ont fait l'objet d'un dossier individuel illustré. On signalera la présence de rares enclos funéraires (4/67).

Attribution : trente-six tombeaux sont signés par Alexandre Leroy (P 1000), Emile Lesot (P 110, 110bis, P 130, P 138, P 112 ?), A. Sallé (P 112, P 128, P 156, P 158), A. Gevers (P 114, P 129), Jules Tison (P 116), Lamolet veuve (P 117), T. Lamolet (P 137, P 153, P 157, P 168, P 169, P 170), Bézancourt (P 121), E. Lépinoy (P 122), Delalieux (P 124), J. Lamarre (P 133, P 159), A. Dutry (P 135), Galampoix (P 142, P 145, P 151), M. Sueur (P 146, P 160), A. Mercier (P 162), Rembaux-Slotte (P 165), Gadré (P 149, P 173), Siraut (P 167, P 171), Cavillon (P 166) et par les serruriers Tambini (P 123) et R. Gorbillon (P 165).

Typologie : les tombeaux présentent essentiellement la forme de stèle ; il subsiste cependant un tombeau en forme de croix monumentale (P 118), les vestiges d'un tombeau en forme de colonne (P 1000), cinq tombeaux en forme de niche (P 108, P 152, P 162, P 166, P 170) et deux tombeaux en forme de chapelle (P 165, P 172). On signalera également la présence d'une véranda (P 117) et d'un tombeau de type monument (P 155).

Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1986/06/25
Précisions sur la protection

Les bordures des murs de la plaine P (concessions P 1 à P 173), et la partie contenant les concessions P 301 à P 326 en totalité : inscription par arrêté du 25 juin 1986.

Annexes

  • Plaine P. Monuments repérés.

    - Tombeau de Paul Yvan Lagarde

    Ce tombeau isolé, en pierre de Tournai, dont seule la base est conservée, présente la forme d'un faux enrochement.

    Epitaphe : A / Paul Yvan / LAGARDE / adjudant / au 1er zouaves / de marche / 1888-1914.

    -Tombeau des familles Baey et Avenel (P 1)

    Concession acquise en janvier 1922, par Augustine, Angélique Poulle, veuve Baey, sans profession et par Blanche, Eugénie, Augustine Baey, veuve Avenel, sans profession, domiciliées à Amiens, 42 rue des Jacobins.

    La stèle porte la signature de l'entrepreneur Lamolet.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle à croix monumentale également en pierre de Tournai, signée Lamolet, sans doute réalisée vers 1922 (date d´acquisition de la concession).

    - Tombeau (stèle funéraire) Lépinoy-Ladent (P 9)

    Concession acquise en février 1877 par Pierre, François Lépinoy, maréchal-ferrant, domicilié à Amiens, 14 rue de Noyon.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en calcaire, contient une stèle à entablement et fronton à volutes en calcaire, sans doute réalisée vers 1877 (date d’acquisition de la concession et de la première inhumation).

    - Tombeau (stèle funéraire) Devérité-Maisant (P 12)

    Concession acquise en juin 1877, par David Devérité, rentier, domicilié à Amiens, 107 Grande-Rue-Saint-Maurice. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur A. Sallé a effectué des travaux en 1906.

    Cette concession, délimitée par une grille en fer forgé et fonte, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire (déposé) en calcaire, sans doute réalisée vers 1877 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation) puis remaniée en 1906 par l´entrepreneur A. Sallé (autorisation de construction).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Mille (P 19)

    Concession acquise en mai 1878 par Joseph, Athanase Mille, négociant, domicilié à Amiens, 25 rue de Metz.

    Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fonte à portillon antérieur central (disparu). Elle contient une stèle architecturée à volutes et à pilastres cannelés en calcaire, érigée en 1878 (date d'acquisition de la concession et de l'unique inhumation).

    -Tombeau (stèle funéraire) Lerre-Tissot (P 22)

    Concession acquise en juin 1878, par Louise Tissot, veuve Lerre, rentière, domiciliée à Amiens, 26 rue Porte-de-Paris.La stèle porte la signature de l'entrepreneur Lamolet Fils.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle de forme ogivale également en pierre de Tournai, signée Lamolet Fils et sans doute réalisée vers 1878 (date d´acquisition de la concession et de la dernière inhumation).

    -Tombeau (stèle funéraire) de la famille Détample-Carillier (P 27)

    Concession acquise en octobre 1878, par Clément Détample, entrepreneur de peinture, domicilié à Amiens, 17 rue de Condé.

    Cette concession, délimitée par une grille antérieure en fonte, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en calcaire, probablement élevée vers 1878 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation).

    -Tombeau Louchet-Monvillers (P 34)

    Concession acquise en juillet 1879, par Louis, Joseph, Achille Louchet, épicier, domicilié à Amiens, 6 rue de la Hotoie. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l´entrepreneur Roblot-Guilbert a réalisé le monument funéraire en 1880.

    Cette concession, délimitée par une grille antérieure en fonte moulée, contient une stèle cintrée en calcaire, sans doute réalisée vers 1879 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation).

    - Enclos funéraire Martin-Dewailly (P 36)

    Concession acquise et agrandie en octobre 1879, par Charlemagne Martin, marchand de charbon, domicilié à Amiens, 79 rue Saint-Jacques.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte ouvragée, contient deux monuments : une stèle en pierre de Tournai, sans doute réalisée vers 1879 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation) et une colonne funéraire, en marbre blanc et calcaire, tombeau individuel probablement élevé en 1911 (date de l´unique décès mentionné).

    Epitaphe (stèle) : Marcel DELASALLE / comptable retraité au chemin de fer du Nord / époux MARTIN / né le 15 décembre 1843 / décédé le 6 août 1890 / dans sa 47e année. / Regretté de sa famille et de ses amis / Paul DELASALLE / chauffeur au chemin de fer du Nord / né le 3 novembre 1867 / décédé le 26 février 1892 / dans sa 25e année / Regretté de sa famille / de ses amis et de ses camarades / Charlemagne Louis MARTIN / négociant en charbon / chevalier de la Légion d'Honneur / époux de Rose DEWAILLY / né le 16 août 1820 / décédé le 28 avril 1903.

    -Tombeau (stèle funéraire) de la famille Bailly-Renard (P 41)

    Concession acquise en octobre 1879, par Anne, Pauline Renard, veuve Bailly, marchande de fer, domiciliée à Amiens, 57 rue de la Hotoie.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte, contient une stèle cintrée en calcaire, probablement élevée vers 1879 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation).

    - Enclos funéraire de la famille Robillard-Allart (P 42)

    Concession acquise en octobre 1879, par Sulpice Robillard, rentier, domicilié à Amiens, rue du Chemin-Vert. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l´entrepreneur Coënen a réalisé le monument funéraire - un tombeau en granite belge, agrémenté d'une table en marbre blanc - en 1880 et d'autres indiquent que cette même année, l'entrepreneur Sallé-Veuve Cordier a réalisé des travaux.

    Cette concession, délimitée par deux poteaux antérieurs en pierre de Tournai, contient deux monuments juxtaposés. La stèle d'applique en pierre de Tournai, posée en 1880 par l'entrepreneur de monuments funèbres Coënen (autorisation de construction), est précédée d'une sorte de sarcophage en granite à jardinière antérieure, sans doute été réalisé vers 1953 (date de la dernière inhumation).

    - Tombeau Leroux (vestiges) (P 44)

    Concession acquise en novembre 1879, par Louis, Jean-Baptiste, Ernest Leroux, menuisier, domicilié à Amiens, 12 rue Saint-Jacques.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte, contient une stèle en calcaire difficilement identifiable, sans doute réalisée entre 1859 et 1903 (dates de la première et de la dernière inhumations), probablement vers 1879 (date d´acquisition de la concession).

    - Tombeau (stèle funéraire) Lanier-Lemaire (P 46)

    Concession acquise en avril 1880 par Joseph Lanier, ajusteur-mécanicien, domicilié à Amiens, 11 rue des Soeurs-Grises. Le portillon de clôture porte la signature du serrurier Hugot-Degez.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte signée par le serrurier Hugot-Degez, contient une stèle néogothique en calcaire, sans doute réalisée entre 1864 et 1880 (dates de la première inhumation et de l’acquisition de la concession).

    - Enclos funéraire des familles Dupont-Delahaye et Daucourt (P 54)

    Concession acquise en mars 1881 par François Dupont et madame Dupont-Delahaye, domiciliés à Amiens, rue Laurendeau.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte ouvragée, contient deux monuments : une colonne funéraire en marbre probablement élevée entre 1878 et 1880 (dates portées) et une stèle d'applique en pierre de Tournai sans doute réalisée entre 1891 et 1907 (dates portées).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Démelin-Dupré (P 55)

    Concession acquise en avril 1881 par Auguste, Emile Démelin, avoué, domicilié à Senlis (60).

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle épaulée en pierre de Tournai, probablement élevée vers 1881 (date d’acquisition de la concession et de la première inhumation).

    -Tombeau des familles Demailly-Leson et Demailly-Dumont (P 62)

    Concession acquise en avril 1882, par Auguste, Alfred Demailly, fabricant de cuirs, domicilié à Amiens, 62 rue Haute-des-Tanneurs.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en pierre de Tournai sans doute réalisée vers 1882 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation).

    -Tombeau (stèle funéraire) Mille-Choquet (P 65)

    Concession acquise en décembre 1882, par Marie, Rose Choquet, veuve Mille, rentière, domiciliée à Amiens, 4 place de la Tuerie. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le maçon Magniez, domicilié 32 rue du Général Barbu, a réalisé les soubassements de maçonnerie de la sépulture en 1907.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en calcaire, sans doute réalisée entre 1880 et 1892 (dates des première et dernière inhumations) et les soubassements de maçonnerie ont été restaurés en 1907 par le maçon Magniez (autorisations de construction).

    -Tombeau (stèle funéraire) des familles Duez et Bogny (P 66)

    Concession acquise en avril 1883, par Apollinaire Duez, opticien, domicilié à Amiens, 42 rue des Trois-Cailloux.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle architecturée en pierre de Tournai, sans doute réalisée vers 1883 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation).

    -Tombeau (stèle funéraire) de la famille Malot-Féron (P 68)

    Concession acquise en juillet 1883, par Clovis Malot, marchand-tailleur, domicilié à Amiens, 33 rue Saint-Germain.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle à entablement et fronton en chapeau de gendarme, en pierre de Tournai et marbre blanc, sans doute réalisée vers 1883 (date d´acquisition de la concession et de l´un des décès).

    On signalera le remarquable décor sculpté et sa finesse d´exécution (Christ en croix et pleureuse).

    - Enclos funéraire Tutois-Lenglet (P 70)

    Concession fut acquise en octobre 1883, par Pierre, François Tutois, débitant, domicilié à Amiens, 25 rue au Lin.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle néogothique en pierre de Tournai sans doute réalisée vers 1883 (date d’acquisition de la concession et de la première inhumation). La stèle-épitaphe en marbre a probablement été déposée au pied du tombeau entre 1913 et 1944 (dates d'inhumations portées).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Bernaux-Dupetit (P 71)

    Concession acquise en janvier 1884, par Albert Bernaux, représentant de commerce, domicilié à Amiens, 18 rue Lemattre.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en calcaire, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en calcaire, probablement élevée vers 1874 (date de la première inhumation et analyse stylistique).

    - Tombeau (stèle funéraire) Fouquerelle-Devauchelle (P 73)

    Concession acquise en mai 1884 par Amédée Fouquerelle, rentier, domicilié à Amiens, 25 rue Damis.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en pierre de Tournai signée J. Lamarre et sans doute réalisée vers 1884 (date d’acquisition de la concession et de l’une des inhumations).

    - Tombeau (stèle funéraire) Hubault (P 74)

    Concession fut acquise en juin 1884, par Désiré, Jean-Baptiste Hubaut, domicilié à Amiens, Barrière du Gayant.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle néogothique en pierre de Tournai difficilement lisible, sans doute réalisée vers 1884 (date d’acquisition de la concession).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Moitié-Magnier (P 77)

    Concession acquise en décembre 1884, par Hortense Magnier, veuve Moitié, rentière, domiciliée à Amiens, 15 rue Condé. Le portillon de la clôture porte la plaque du serrurier Tambini et la stèle porte la signature de l'entrepreneur Delalieux.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte signée par le serrurier Tambini, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en pierre de Tournai signée Delalieux et posée vers 1884, date d’acquisition de la concession et du décès de Narcisse Charles Moitié, négociant en grains.

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Morel-Jovelet (P 81)

    Concession acquise en septembre 1890, par Armand Morel, serrurier, domicilié à Amiens, 3 rue du Boucaque. La stèle porte la signature de l'entrepreneur Tattegrain-Lamolet.

    Cette concession est délimitée par une grille en fer forgé ouvragée, qui pourrait être attribuée au serrurier Armand Morel, acquéreur de la concession. Elle contient une stèle à entablement et fronton à volutes en pierre de Tournai signée par l'entrepreneur Tattegrain-Lamolet, peut-être réalisée vers 1890 (date d'acquisition de la concession).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Choquet-Lemirre (P 83)

    Concession acquise en décembre 1885, par Julie, Léonide Lemirre, veuve Choquet, rentière, domiciliée à Amiens, 57 rue Saint-Louis.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai, contient une stèle à fronton triangulaire en pierre de Tournai sans doute réalisée vers 1885 (date d’acquisition de la concession et de la première inhumation).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Bezancourt-Flament (P 84)

    Concession acquise en janvier 1887, par Henri Bezancourt, employé de commerce, domicilié à Amiens, 123 route de Paris.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en pierre de Tournai sans doute réalisée entre 1864 et 1887 (dates de la première inhumation et de l'acquisition de la concession).

    - Tombeau (stèle funéraire) de la famille Prévost-Cadière (P 85)

    Concession acquise en avril 1887, par Emilie, Célina Cadière, veuve Prévost-Cadière, loueuse en garnis, domiciliée à Amiens, 19 Port d'Aval. Le portillon porte la signature du serrurier Tourniquet-Paris.

    Cette concession, délimitée par une grille en fonte ouvragée signée par le serrurier Tourniquet Paris, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en pierre de Tournai sans doute réalisée vers 1887 (date d’acquisition de la concession et de l’une des inhumations).

    - Tombeau (stèle funéraire) Réthoré (P 92)

    Concession acquise en mai 1884, par Marceline Réthoré, propriétaire, domiciliée à Croix, (59).

    Cette concession, délimitée par des poteaux en calcaire, contient les vestiges d'une stèle en pierre de Tournai, probablement élevée entre 1862 et 1884 (dates de la première inhumation et de l´acquisition de la concession).

    -Tombeau (stèle funéraire) Sueur-De Roussen (P 99)

    Concession acquise en mars 1880, par Louis, Joseph, Napoléon Sueur, représentant de commerce, domicilié à Amiens, 78 boulevard Fontaine. La stèle porte la signature de l'entrepreneur J. Lamarre.

    Cette concession, délimitée par des poteaux en pierre de Tournai et par un portillon antérieur en fonte et fer forgé, contient une stèle à entablement et fronton triangulaire en calcaire assez abîmée, signée J. Lamarre, probablement élevée entre 1875 (date de la première inhumation) et 1880 (date d´acquisition de la concession).

    - Tombeau (stèle funéraire) Briscul-Desailly et Forbras-Desailly (P 112)

    Concession acquise en juillet 1885 par Armand Briscul, propriétaire. D'après une note marginale, au revers de la fiche de concession, le monument aurait été réalisé par l'entrepreneur Lesot.

    Cette stèle en pierre de Tournai, dont la base est signée A. Sallé, subsiste à l'état de vestiges.

    Tombeau (stèle funéraire) de la famille Wattebled-Féret (P 117)

    Concession acquise en août 1881 par Ernest Charles Wattebled, tailleur d'habits. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le caveau est construit en 1881 par l'entrepreneur de monuments funèbres Veuve Lamolet. La stèle est signée Veuve Lamolet.

    Cette stèle, signé Veuve Lamolet, a sans doute été réalisé vers 1890, comme le suggère la calligraphie des inscriptions. Le caveau a été construit en 1881 par l'entrepreneur de monuments funèbres Veuve Lamolet. Comme dans l'enclos funéraire des familles Lemaire-Malivoir et Carnoy (O 152), une véranda est placée au devant de la stèle, qui illustre une utilisation tardive du modèle, comme le tombeau de la famille Lefèvre-Sagny (S 785).

    C´est actuellement une des deux seules réalisations attribuables à Lamolet Veuve, avec le tombeau contemporain de la famille Seabrok-Briggs (S 2006).

    - Tombeau (croix funéraire) des familles Farcy et Guichard-Farcy (P 118)

    Concession acquise en juillet 1867 par Ermance Eugénie Farcy, qui l’agrandit en août 1881, date à laquelle elle exerce la profession de couturière.

    Ce tombeau en forme de croix monumentale ne comporte aucune inscription qui constituerait un élément de datation. Il a pu être réalisé vers 1881 (date d'agrandissement de la concession), illustrant un type traditionnel dans la région, généralement polychrome.

    -Tombeau (stèle funéraire) de la famille Lombard-Dacheux (P136)

    Concession acquise en février 1887 par Victor Lombard, négociant.

    Cette stèle monumentale en pierre de Tournai, difficilement lisible, peut avoir été réalisée entre 1887 (date d´acquisition de la concession et de la première inhumation) et 1909 (date de la dernière inhumation).

    -Tombeau (stèle funéraire) de la famille Duvauchel (P142)

    Concession acquise en octobre 1887 par Côme Constant Duvauchel, cafetier, domicilié place du Marché-de-Lanselle.

    Cette stèle monumentale, signée Galampoix, a sans doute été réalisée vers 1887, date d'acquisition de la concession et de la première inhumation, ce que confirme la calligraphie des épitaphes.

    - Tombeau (niche) de la famille Roussel (P 152)

    Concession est acquise en 1888 par Casimir Roussel, couvreur-plafonneur, domicilié rue de la Voirie.

    Ce tombeau-niche en pierre de Tournai a sans doute été réalisé vers 1888 (date de la première inhumation). Il illustre une typologie en vogue entre 1880 et 1914, dont on trouve de nombreux exemples dans les cimetières urbains d'Amiens. On signalera l'épitaphe conservant la mémoire de Casimir Roussel, maître couvreur, mort en 1893. Dans l’état actuel de la concession, l’abondance de la végétation ne permet pas de photographier ce tombeau.

    -Tombeau (stèle funéraire) de la famille Joly-Terlicoq (P154)

    Concession acquise en juin 1889 par Julien Joly, mercier, domicilié rue des Vergeaux.

    Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le caveau est construit en 1906.

    Cette stèle funéraire en pierre de Tournai a été réalisé vers 1906 (date de la construction du caveau). Identique au tombeau de la famille Sené-Loriole (S 762), il illustre une variante stylisée de la stèle néogothique, ici surmontée d´une croix.

    -Tombeau (sarcophage) de la famille Ledru (P 305)

    Concession fut acquise en octobre 1896, par Arthur Ledru, domicilié à Paris.

    Cette concession, conservant sa clôture, contient un tombeau en forme de sarcophage en pierre de Tournai (socle) et granite rose poli (sarcophage), sans doute réalisé vers 1896 (date d´acquisition de la concession et de l´une des inhumations). Un remaniement a peut-être eu lieu au cours de la 2e moitié du 20e siècle.

    -Tombeau de la famille Jazets-Carbonnier (P 600A)

    Concession fut acquise en novembre 1907, par Emile Achille Jazets, industriel et Angèle Charlotte Eugénie Carbonnier, sans profession, son épouse, domiciliés à Amiens, 19 rue Saint-Martin. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Hérouard a réalisé des travaux en 1908. La stèle porte la signature de l'entrepreneur Cloquier.

    Cette concession contient une stèle contemporaine en granite gris poli sans doute réalisée par l´entrepreneur Cloquier de Saint-Acheul (signature), en remplacement du monument d´origine, élevé vers 1935 (date du décès).

    -Tombeau de la famille Legrand (P 613)

    Concession acquise en juillet 1919, par madame veuve Legrand, née Bougon Anaïs Julie, sans profession, domiciliée à Amiens, 1 rue Caudron.

    Cette concession, conservant sa clôture, contient une stèle à croix en granite gris poli, sans doute réalisée par l'entrepreneur Dessein, domicilié à Albert, vers 1955 (date de la dernière inhumation mentionnée).

  • Plaine P. Tombeaux détruits documentés.

    Deux tombeaux postérieurs à 1950 (limite chronologique de l'étude), remplacent des tombeaux plus anciens : celui des familles Hévin et Rémy (P 150) et celui de la famille Buignet-Boyeldieu (P 140). Ce dernier s'élève dans une concession acquise en juillet 1887, et signale la profession de Fernand Bourgeois (1884-1970), professeur de violon honoraire au conservatoire d'Amiens.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 277. Amiens. Cimetières 1870-1939.

Documents figurés
  • Plan général du cimetière de la Madeleine, section dite plaine P, feuille non numérotée, s. d. (AC Amiens).

    AC Amiens
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.