Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 439 - triés par pertinence
  • Tombeau (stèle funéraire) de la famille de l'architecte Henry Antoine [Antoine-Dubois]
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille de l'architecte Henry Antoine [Antoine-Dubois] Amiens - rue Saint-Maurice 161 plaine P Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Titre courant :
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille de l'architecte Henry Antoine [Antoine-Dubois]
    Description :
    21 janvier 1896 / [...] / Mr Louis Henry ANTOINE / ancien architecte / chevalier de la légion Amiens le 22 janvier 1900 / A la mémoire de / Jean-Marie Henry ANTOINE / architecte D. P. L. G  ; 1914 / 1927 ; 1940 ; 1952 ; 1959. Inscription concernant le destinataire : Famille Antoine-Dubois . Epitaphe : [...] / Mr Joseph-Marie ANTOINE / architecte diplômé / né à Amiens le 14 avril 1862 / décédé le / mort pour la France / le 11 novembre 1914 / à Lombaërtzyde (Belgique) / [...] / Georges Nicolas ANTOINE Henri Joseph ANTOINE / ingénieur E. N. A. M. / époux de Claude LEBRUN / 3 novembre 1924 - 19 avril 1952 / Jacques François Charles / Marie-Joseph ANTOINE / architecte / chevalier de la légion d'honneur
    Observation :
    -1896), Louis Henry Antoine (1820-1900), Jean-Marie Henri Antoine (1878-1914), Georges Nicolas Antoine Henry Antoine), elle conserve la mémoire de plusieurs architectes amiénois : Joseph Marie Antoine (1862 Cette stèle monumentale en marbre est le tombeau collectif de la famille Antoine, qui compte plusieurs générations d'architectes. Sans doute réalisée vers 1900 (date du décès du concessionnaire Louis (1852-1940), Jacques François Charles Marie-Joseph Antoine (1888-1959) et de l'ingénieur Yves Henri Joseph Antoine (1924-1952). On peut rapprocher ce tombeau de celui de la famille Prévost-Blondel, dont
    Appellations :
    famille Antoine-Dubois
    Auteur :
    [commanditaire] Antoine Louis Henry
    Historique :
    D'après le registre communal, cette concession est acquise en janvier 1895 par Henry Antoine
  • Eglise paroissiale Saint-Antoine de Montonvillers
    Eglise paroissiale Saint-Antoine de Montonvillers Montonvillers - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1932 A2 108
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Antoine de Montonvillers
    Vocables :
    Saint-Antoine
    Auteur :
    [architecte] Antoine Louis Henry
    Historique :
    façade occidentale et le clocher ont été refaits à la fin du 19e siècle par l'architecte amiénois Antoine
  • Ancienne demeure de l'architecte Henry Brassart et agence Brassart-Mariage
    Ancienne demeure de l'architecte Henry Brassart et agence Brassart-Mariage Ham - rue Vadé - en ville
    Titre courant :
    Ancienne demeure de l'architecte Henry Brassart et agence Brassart-Mariage
    Observation :
    plans de l'architecte Henry Brassart-Mariage, qui y réside plusieurs années, durant la reconstruction de la ville de Ham après la première guerre mondiale. Comme la maison de Louis Faille à Nurlu, elle
    Historique :
    Les matrices cadastrales indiquent que l'architecte Henry Brassart fait construire à cet
  • Imprimerie D. Antoine, puis D. Antoine et M. Arnaud, puis Maulde et Renou
    Imprimerie D. Antoine, puis D. Antoine et M. Arnaud, puis Maulde et Renou Saint-Quentin - Remicourt - 23 à 27 rue de Lunéville - en ville - Cadastre : 2004 AX 723, 724
    Titre courant :
    Imprimerie D. Antoine, puis D. Antoine et M. Arnaud, puis Maulde et Renou
    Annexe :
    Equipement de l'imprimerie D. Antoine en 1910 Machines à imprimer : 1 presse Albert en blanc n°7644 - Antoine.
    Appellations :
    Antoine D.
    Illustration :
    Le site de l'imprimerie Antoine photographié en novembre 1918. A droite, l'usine de broderie Graf Remicourt (rue Louise-Hugues). IVR22_20040200902NUCA
    Auteur :
    [commanditaire] Antoine Désiré
    Historique :
    En 1907, Désiré Antoine, directeur puis propriétaire depuis 1897 de l'ancienne imprimerie J . Le journal allemand "Armee Zeitung" y fut imprimé durant cette période. Désiré Antoine rachète D. Antoine, par Désiré Antoine, Marcel Arnaud et Mme Vandenabeele. Dès 1929, Antoine se retire de la société, entraînant la modification des statuts et de la raison sociale (Ets. Typographiques D. Antoine et anciens ateliers de l'imprimerie Antoine et le logement patronal, ne conservant que les ateliers repris au
    Référence documentaire :
    1908 - Désiré Antoine AC Saint-Quentin. Série F ; 7 F 16 et 17. Conseil des Prudhommes - Listes AD Aisne. Série R ; 15 R 1899. Dommages de guerre. Dossier n°7644 - Désiré Antoine. Ets.Typographiques D. Antoine - Modification des statuts - Novembre 1929 AD Aisne. Série U ; 255 U Ets. Typographiques D. Antoine & M. Arnaud - Modification des statuts - 1929 AD Aisne. Série U Ets. Typographiques D. Antoine & M. Arnaud - Cessions de parts - 1938 AD Aisne. Série U ; 289 U 137 Etablissements typographiques D. Antoine. Papier à en-tête, 20-04-1923 (AD Aisne. Série R ; 15 R 1899. Dossier n° 7644 - Désiré Antoine). ] (AD Aisne. Série R ; 15 R 1899. Dossier n° 7644 - Désiré Antoine). Mr D. Antoine Atelier d'imprimerie - Shéma des emplacements des machines. Plan, encre sur calque , 40 x 25 cm, [1920] (AD Aisne. Série R ; 15 R 1899. Dossier n° 7644 - Désiré Antoine).
  • Cloche, dite Louis-Anne-Aubin
    Cloche, dite Louis-Anne-Aubin Retheuil - Église paroissiale Saint-Aubin rue de l' Église - en village
    Titre courant :
    Cloche, dite Louis-Anne-Aubin
    Appellations :
    Louis-Anne-Aubin
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Antoine Nicolas [fondeur de cloches] Antoine Jean-Baptiste
    Inscriptions & marques :
    & NOMMEE LOUIS ANNE AUBIN PAR LOUIS FRANCOIS HERICART CHEVALIER VICOMTE DE THURY SEIGNEUR DE RETHEUIL & DAME ANNE MARIE LOUISE DE ROSSET SON EPOUSE / LOUIS FELIN CHARPENTIER MARGUILLIER & LOUIS ALBIN FAGUET MAIRE, ETIENNE BLUVET FERMIER / LES ANTOINE FONDEURS.
    Historique :
    les Antoine, date et patronyme lisibles sur la robe de l'instrument. Les Antoine sont une dynastie de , Pommiers, Ambleny, toutes fondues en 1785. À cette époque, le nom "les Antoine" associe Joseph Antoine (1716-1785) et ses deux fils : Nicolas Antoine (1747-1823) et Jean-Baptiste Antoine (1761-1840), tous fondeurs. Toutefois, après le décès de Joseph Antoine, survenu le 19 août 1785 à Ambleny où il s'était rendu pour la fonte des trois cloches de l'église, la signature "les Antoine" se rapporte uniquement aux siècle, ou s'il s'agit de l'unique survivante d'un trio fondu par les Antoine en 1790 et dont les deux eu pour parrain et marraine Louis-François Héricart de Thury (1740-1808), seigneur de Retheuil, et son épouse, Anne-Marie-Louise de Rosset, mentionnés tous deux sur l'instrument. Le battant d'origine
  • Tombeau (chapelle) de Louise Mahout
    Tombeau (chapelle) de Louise Mahout Amiens - rue Saint-Maurice 108 plaine N Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Titre courant :
    Tombeau (chapelle) de Louise Mahout
    Observation :
    d'acquisition de la concession et de l'unique inhumation) pour Louise Mahout. On signalera également les trois
    Appellations :
    Louise Mahout
    Représentations :
    saint Antoine de Padoue portant l'Enfant Jésus et tenant dans sa main un lys, à gauche, et le Christ du
  • Châsse de saint Théodore et de saint Antoine
    Châsse de saint Théodore et de saint Antoine Beauvais - cathédrale Saint-Pierre - en ville
    Titre courant :
    Châsse de saint Théodore et de saint Antoine
    Appellations :
    de saint Antoine
    Historique :
    Cette châsse, qui contient les chefs de saint Théodore et de saint Antoine, est datable du 17e
    Référence documentaire :
    p. 27 PIHAN, Louis (abbé). Beauvais, sa cathédrale, ses principaux monuments. Beauvais : H. Trézel
  • Ancienne auberge Saint-Antoine et chapelle Sainte-Anne d'Amiens (détruites)
    Ancienne auberge Saint-Antoine et chapelle Sainte-Anne d'Amiens (détruites) Amiens - faubourg de Noyon - rue Jules-Barni - en ville - Cadastre : 1812 O 198-200 1852 B
    Titre courant :
    Ancienne auberge Saint-Antoine et chapelle Sainte-Anne d'Amiens (détruites)
    Appellations :
    Saint-Antoine
    Historique :
    1840 donne une représentation de l´église (doc. 3), identique à celle du dessin de Louis Duthoit que demande la célébration des offices divins". Aimé et Louis Duthoit (1874) publient un dessin de l'ancienne auberge Saint-Antoine abritant l'ancienne chapelle Sainte-Anne, sise dans le faubourg de Noyon
    Référence documentaire :
    4e série, pl. 76 Chapelle Sainte-Anne, dans l'ancienne auberge de Saint-Antoine, dessin par Aimé Duthoit, 1833. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 78 Portail, en 1856, dessin par Louis Duthoit, 1856. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le 4e série, pl. 79 Intérieur de l'église en 1863, dessin par Louis Duthoit, 1863. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. tome 4, p. 153 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur éditeur p. XIII DUTHOIT, Aimé et Louis. Le vieil Amiens. Amiens : typographie et lithographie T. Jeunet
  • Ancienne chapelle Saint-Antoine, puis chapelle Saint-Lambert de Ville-le-Marclet
    Ancienne chapelle Saint-Antoine, puis chapelle Saint-Lambert de Ville-le-Marclet Ville-le-Marclet - 12 rue du 8-mai-1945 ancienne rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 1834 C 234 1999 AL 63
    Titre courant :
    Ancienne chapelle Saint-Antoine, puis chapelle Saint-Lambert de Ville-le-Marclet
    Vocables :
    Saint-Antoine
    Illustration :
    Vue de l'ancienne chapelle Saint-Antoine par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle (In : Aimé et Louis Duthoit..., 1979). IVR22_20108000040NUCA
    Historique :
    La carte de Cassini figure à cet emplacement une chapelle dédiée à Saint-Antoine. Les états de section conservés aux archives départementales indiquent qu'elle appartient à Louis Deschamps
    Référence documentaire :
    pl. 173 Ville-le-Marclet. Ancienne chapelle Saint-Antoine, dessin à la plume par Louis Duthoit , milieu du 19e siècle. In : Aimé et Louis Duthoit. Quelques cantons de Picardie, Amiens : CRDP, 1979.
  • Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens
    Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens Amiens - rue Saint-Maurice 34 plaine H Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Titre courant :
    Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens
    Description :
    ] / 1934 ; 1971 ; 1971 ; 1988 ; 1974 Épitaphe : (piédestal, face antérieure) Monsieur Nicolas Antoine
    Annexe :
    . Charles- / Nicolas-Antoine DARGENT, / décédé le 21 mai 1823, / âgé de 67 ans et demi. / Maire de la ville / Louis-Fidèle GRANDSIRE, / décédé à Paris, le 5 mars 1838, âgé de 31 ans." Ce dernier, petit-neveu de M
    Auteur :
    [sculpteur] Duthoit Louis Joseph [entrepreneur] Mangot Aimé Louis Pierre [habitant célèbre] Dargent Nicolas Antoine Charles
  • Dalle funéraire de Louis du Barail (n° 4)
    Dalle funéraire de Louis du Barail (n° 4) Villers-Hélon - Église paroissiale Saint-Martin rue de l' Église - en village
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Louis du Barail (n° 4)
    Description :
    La dalle funéraire de Louis du Barail a été réalisée à l'image de celle de son épouse, Françoise
    Appellations :
    de Louis du Barail
    Illustration :
    Détail de la partie supérieure : armoiries de Louis Le Prévost du Barail. IVR22_19950202838X
    Historique :
    Louis du Barail (ou Le Prévot du Barail), seigneur de Villers-Hélon, est décédé en ce lieu le 26
    Référence documentaire :
    Eglise de Villers-Hélon [dalle funéraire de Louis du Barail], dessin au crayon et à l'encre, par p. 59-63. CHAUVENET, Antoine-Maurice de. Histoire des seigneurs & châtelains de Villers-Hélon
  • Couteau à trancher, dit "couteau de Saint Louis"
    Couteau à trancher, dit "couteau de Saint Louis" Longpont - Ancienne abbaye de Cisterciens Notre-Dame, actuellement église paroissiale Saint-Sébastien place de l' Abbaye - en village
    Titre courant :
    Couteau à trancher, dit "couteau de Saint Louis"
    Appellations :
    couteau de Saint Louis
    Historique :
    Soissons, coupa les viandes et servit le roi Saint Louis au cours du festin qui suivit la dédicace de pour 5 F, son gendre, Jean Antoine Paul Massot, puis le gendre de ce dernier, François Étienne Augustin
    Référence documentaire :
    Françoise, jusqu'en l'année 1703. Paris : Guillyn, Libraire ; Compiègne : Louis Bertrand, Libraire-Imprimeur CRÉPIN, André. L'inscription anglaise du "couteau de Saint Louis" conservé à Longpont, Aisne Notice 18, p. 204-205. [Exposition. Paris, Conciergerie. 2014-2015]. Saint Louis : exposition
  • Dalle funéraire de Louis-Jacques-Charles du Barail (n° 5)
    Dalle funéraire de Louis-Jacques-Charles du Barail (n° 5) Villers-Hélon - Église paroissiale Saint-Martin rue de l' Église - en village
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Louis-Jacques-Charles du Barail (n° 5)
    Description :
    La dalle funéraire de Louis-Jacques-Charles du Barail, réalisée dans un seul bloc de calcaire blanc
    Appellations :
    de Louis-Jacques-Charles du Barail
    Inscriptions & marques :
    Transcription de l'épitaphe, partiellement complétée par un relevé : CY [GIT / MESSIRE LOUIS
    Historique :
    Louis-Jacques-Charles du Barail (ou Le Prévost du Barail), seigneur de Villers-Hélon, est décédé en
    Référence documentaire :
    p. 65-71. CHAUVENET, Antoine-Maurice de. Histoire des seigneurs & châtelains de Villers-Hélon
  • Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 34) : Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 34) : Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons Amiens - Eglise paroissiale Sainte-Anne 63 rue Vulfran-Warmé - en ville
    Titre courant :
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 34) : Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons
    Annexe :
    Antoine de Padoue St Stanislas Koska St Dominique St Louis de Gonzague Entre les colonnes : boiseries chaise pour l´organiste 4° Dans les nefs latérales Bas-côté de l´Épître en bas Chapelle St Antoine de fonte En dehors de la chapelle (à droite) Statue de St Antoine avec Enfant Jésus assis sur le livre troncs chêne 1 pour recommandations 1 pour offrandes Bas-côté Évangile en bas (vis à vis St Antoine  : grisailles 5° chapelle : chapelle de St Antoine vitraux : 1 fenêtre ; St Pierre et St André Côté de l
    Observation :
    représentant saint Louis et la couronne d'épines, la scène est inscrite dans des arcatures cintrées, reprenant événement survenu à Rimini en 1223 (Antoine convainc un hérétique qui ne voulait pas croire en la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie). En 1225, saint Antoine se trouve en France.
    Inscriptions & marques :
     : ECOUTEZ LA PAROLE DE DIEU POISSONS DE LA MER / ET DES CE JOUR LES FOULES ACCOURURENT / SAINT ANTOINE DE
    Représentations :
    scène saint Antoine de Padoue prédication rivière poisson homme femme bateau fond de paysage La scène présente saint Antoine de Padoue (à droite de l'image) le regard tourné vers les poissons
  • Ancienne usine de construction mécanique Théodore Schreiber, puis Victor Daix, usine de chaudronnerie Henry Mariolle, usine de construction mécanique Emile Boubiéla
    Ancienne usine de construction mécanique Théodore Schreiber, puis Victor Daix, usine de chaudronnerie Henry Mariolle, usine de construction mécanique Emile Boubiéla Saint-Quentin - port Gayant - 20 bis à 20 ter boulevard Léon-Blum 76 à 78 rue des Patriotes 27, 33 à 35 bis rue Dachery 115 rue Voltaire - en ville - Cadastre : 2004 BC 138, 185, 289, 290, 292, 293, 296, 297
    Titre courant :
    chaudronnerie Henry Mariolle, usine de construction mécanique Emile Boubiéla
    Appellations :
    Mariolle Henry
    Illustration :
    Nouveau plan de Saint-Quentin monumental et industriel : les ateliers vers 1894 (Musée Antoine
    Auteur :
    [architecte] Arduin Jules Louis
    Historique :
    ateliers sont alors acquis par Henry Mariolle, constructeur mécanicien à Saint-Quentin (rue Jacques-Lescot ), pour y installer ses ateliers de chaudronnerie. En 1911, Henry Mariolle regroupe tous ses ateliers au proximité, rue Dachery, rompt son association avec Deverly et s'installe sur ce site qu'il achète à Henry
    Référence documentaire :
    , [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer).
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sulpice de Montgobert, dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sulpice de Montgobert, dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite Montgobert - Église paroissiale Saint-Sulpice, dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite rue de l' Église - en village
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sulpice de Montgobert, dite actuellement Saint-Antoine
    Annexe :
    de Montgobert dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite LISTE DES ŒUVRES ÉLÉMENTS D'ARCHITECTURE de la partie supérieure subsistent de la toile originale qui était une copie du « Saint Louis en Cambacérès. Sous l'autel est inhumée la princesse Bathilde Bonaparte, morte en 1861, femme de Louis-Joseph
    Localisation :
    Montgobert - Église paroissiale Saint-Sulpice, dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite rue de l
  • Plaque funéraire de Luce-Louise Longvilliers de Poincy de Bénévent (n° 2)
    Plaque funéraire de Luce-Louise Longvilliers de Poincy de Bénévent (n° 2) Villers-Hélon - Église paroissiale Saint-Martin rue de l' Église - en village
    Titre courant :
    Plaque funéraire de Luce-Louise Longvilliers de Poincy de Bénévent (n° 2)
    Appellations :
    de Luce-Louise Longvilliers de Poincy de Bénévent
    Inscriptions & marques :
    DE MESSIRE ANTOINE / LEPELLETIER CHEVALIER, CH[EVALI]ER DE L'ORDRE / ROYAL ET MILITAIRE DE ST LOUIS Transcription de l'épitaphe : CI GÎT / DAME LUCE LOUISE LONVILLIERS DE POINCY / DE BÉNÉVENT, ÉPOUSE
    Historique :
    La chapelle du collatéral nord de l'église abrite encore la plaque funéraire de Luce-Louise Longvilliers de Poincy de Bénévent, épouse d'Antoine Le Pelletier, seigneur et vicomte de Villers-Hélon. Cette
  • Ancien presbytère, devenu poste
    Ancien presbytère, devenu poste Saint-Léger-lès-Domart - 17 rue Anatole-Jovelet - en village - Cadastre : 2007 AC 164
    Observation :
    Autres réalisations de Louis Henry Antoine dans le Val de Nièvre : écoles primaires de Beauval
    Illustration :
    Plan de situation de la place publique par Louis Henry Antoine, 1866 (AD Somme ; 99 O 3385 Plan du rez-de-chaussée par Louis Henry Antoine, 1866 (AD Somme ; 99 O 3385). IVR22_20088015047NUCA Plan du premier étage par Louis Henry Antoine, 1866 (AD Somme ; 99 O 3385). IVR22_20088015048NUCA Coupe transversale par Louis Henry Antoine, 1866 (AD Somme ; 99 O 3385). IVR22_20088015049NUCA Façade par Louis Henry Antoine, 1866 (AD Somme ; 99 O 3385). IVR22_20088015050NUCA
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry
    Historique :
    confie sa réalisation à Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement de Doullens. L'emplacement
    Référence documentaire :
    Construction du presbytère, dessin à l'encre et au lavis sur calque par Louis Henry Antoine Construction du presbytère, dessin à l'encre et au lavis sur papier par Louis Henry Antoine
  • Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 38) : Saint Louis rapportant la couronne d'épines
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 38) : Saint Louis rapportant la couronne d'épines Amiens - Eglise paroissiale Sainte-Anne 63 rue Vulfran-Warmé - en ville
    Titre courant :
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 38) : Saint Louis rapportant la couronne d'épines
    Observation :
    représentant saint Antoine de Padoue, la scène est inscrite dans des arcatures cintrées, reprenant la ici par le personnage du premier plan, et le retour de la croisade à laquelle participe saint Louis
    Inscriptions & marques :
     : EN L´AN 1254 RETOUR DE TERRE SAINTE / DE LA COURONNE D´EPINES REPRISE AUX INFIDELES / SAINT LOUIS ROI
    Représentations :
    scène saint Louis couronne soldat évêque moine fond de paysage tente La scène représente saint Louis, debout sous un dais (à droite de l'image) et tenant un coussin sur
  • Ancienne école primaire de filles, actuelle école primaire mixte de Berteaucourt-les-Dames, dite école Léonard-de Vinci
    Ancienne école primaire de filles, actuelle école primaire mixte de Berteaucourt-les-Dames, dite école Léonard-de Vinci Berteaucourt-les-Dames - 41 rue Eugène-Letocart - en village - Cadastre : 2007 AD 66
    Observation :
    Autres réalisations de Louis Henry Antoine dans le Val de Nièvre : écoles primaires de Beauval
    Illustration :
    Plan d'ensemble par Louis Henry Antoine, 1892 (AD Somme ; 99 O 680). IVR22_20088015023NUCA Façade par Louis Henry Antoine, 1892 (AD Somme ; 99 O 680). IVR22_20088015024NUCA Elévation sur rue par Louis Henry Antoine, 1892 (AD Somme ; 99 O 680). IVR22_20088015025NUCA Plan du 1er étage par Louis Henry Antoine, 1892 (AD Somme ; 99 O 680). IVR22_20088015026NUCA
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry
    Historique :
    Berteaucourt s'adresse à nouveau à Louis Henry Antoine, architecte de Doullens, pour dresser les plans d'une l'entrepreneur Mercier de Vignacourt, sur les plans de Louis Henry Antoine, architecte à Amiens. Il s'agit d'un l'architecte de l'arrondissement Louis Henry Antoine. Mais le projet est ajourné jusqu'en 1890. A l'époque, la
    Référence documentaire :
    Henry Antoine, architecte de l'arrondissement d'Abbeville, 5 avril 1892 (AD Somme ; 99 O 680). Projet de construction de l'école des filles, dessin à l'encre et au lavis sur calque par Louis
1 2 3 4 22 Suivant