Filtres
Département
Commune
Objet étudié
Auteur ou personnalité
Attention, ce filtre exclura toutes les illustrations
Période
Attention, ce filtre exclura toutes les illustrations
Type d'enquête
Attention, ce filtre exclura toutes les illustrations
Type des illustrations
Attention, ce filtre exclura tous les dossiers
Auteur des illustrations
Attention, ce filtre exclura tous les dossiers
Couleur des illustrations
Attention, ce filtre exclura tous les dossiers

Résultats de la recherche : "Decaux Paul" 21 résultats

Dossier
Dossier IA62000444 | Réalisé par
maison
Dossier
Dossier IA62000440 | Réalisé par
Maison dite Villa La Linotte
Dossier
Dossier IA62000457 | Réalisé par
Maison à quatre unités d'habitation
Dossier
Dossier IA62000458 | Réalisé par
maison dite chalet Montplaisir
Dossier
Dossier IA62000431 | Réalisé par
kiosque dit auditorium Robert-Dubois
Dossier
Dossier IA62002527 | Réalisé par -
Laget Pierre-Louis (Rédacteur)
Laget Pierre-Louis

Né en 1950 en Algérie. Titulaire d’un doctorat en médecine - thèse soutenue en 1995 : « Histoire et architecture des amphithéâtres d’anatomie et des salles de dissection à Paris sous l’Ancien Régime » -, d’un certificat de médecine tropicale-santé dans le monde, d’une licence de langue et civilisation arabe, enfin d’un D.E.A. d’histoire de l’art soutenu en 1999 : « Histoire des locaux destinés à l’enseignement de l’anatomie dans les institutions parisiennes : de la création de l’École de santé de Paris à la construction du premier institut d’anatomie (1794-1832) ».

Après sa réussite au concours de conservateur du patrimoine en juin 1985, Pierre-Louis Laget a occupé de 1985 à 2017 un poste de chercheur dans le service de l’Inventaire de la Région Nord-Pas-de-Calais (puis Hauts-de-France).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancien sanatorium du camp d'Helfaut, actuellement centre hospitalier de la région de Saint-Omer
Notice d'illustration
IVR31_20096200101XA |
Decaux Paul
Decaux Paul

Paul Decaux est né à Serqueux (Seine-Maritime) le 28 mai 1881. Après des études à Dieppe puis à l'École des Beaux-Arts de Paris où il obtient son diplôme d'architecte, il fait ses premières armes à Valenciennes, chez M. Lemaire. Il devient architecte en chef du département du Pas-de-Calais en décembre 1909 et un an et demi plus tard, architecte ordinaire des monuments historiques.

Au lendemain de la guerre 1914-1918, il prend une part active à la reconstruction des communes du département : bâtiments communaux et monuments historiques (restauration de nombreuses églises dévastées et de la cathédrale d’Arras, palais Saint-Vaast et places d'Arras), mais également reconstruction d’un nombre considérable de maisons particulières. Il est ainsi l’architecte attitré de 14 coopératives de reconstruction (Préfecture du Pas-de-Calais, La reconstitution des régions libérées du Pas de Calais, situation au 1er janvier 1927).Son cabinet arrageois est installé rue d'Amiens à Arras. Il compte de nombreux collaborateurs et s’est souvent associé à Edouard Crevel, architecte installé 11 rue Deperré à Paris. On leur doit la construction d'établissements comme le sanatorium d'Helfaut ou l'École d'agriculture de Tilloy-lès-Mofflaines.

Paul Decaux quitte le poste d'architecte départemental en 1950 et Arras en 1959. Il meurt à Dieppe le 6 septembre 1968. Il a été président du Conseil de l'Ordre des architectes, membre de la Commission départementale des monuments historiques du Pas-de-Calais, et de l'Académie d'Arras.

(source : présentation du fonds Paul Decaux - 45J - Archives départementales du Pas-de-Calais)

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
-
Ancienne maison de commerce Propriété de MM. Lacroix et Debuiche à Arras. Projet de reconstruction : coupes longitudinales et transversales, par Decaux et Crevel architectes, 1923 (AD Pas-de-Calais).
Notice d'illustration
IVR31_20096200126XA |
Decaux Paul
Decaux Paul

Paul Decaux est né à Serqueux (Seine-Maritime) le 28 mai 1881. Après des études à Dieppe puis à l'École des Beaux-Arts de Paris où il obtient son diplôme d'architecte, il fait ses premières armes à Valenciennes, chez M. Lemaire. Il devient architecte en chef du département du Pas-de-Calais en décembre 1909 et un an et demi plus tard, architecte ordinaire des monuments historiques.

Au lendemain de la guerre 1914-1918, il prend une part active à la reconstruction des communes du département : bâtiments communaux et monuments historiques (restauration de nombreuses églises dévastées et de la cathédrale d’Arras, palais Saint-Vaast et places d'Arras), mais également reconstruction d’un nombre considérable de maisons particulières. Il est ainsi l’architecte attitré de 14 coopératives de reconstruction (Préfecture du Pas-de-Calais, La reconstitution des régions libérées du Pas de Calais, situation au 1er janvier 1927).Son cabinet arrageois est installé rue d'Amiens à Arras. Il compte de nombreux collaborateurs et s’est souvent associé à Edouard Crevel, architecte installé 11 rue Deperré à Paris. On leur doit la construction d'établissements comme le sanatorium d'Helfaut ou l'École d'agriculture de Tilloy-lès-Mofflaines.

Paul Decaux quitte le poste d'architecte départemental en 1950 et Arras en 1959. Il meurt à Dieppe le 6 septembre 1968. Il a été président du Conseil de l'Ordre des architectes, membre de la Commission départementale des monuments historiques du Pas-de-Calais, et de l'Académie d'Arras.

(source : présentation du fonds Paul Decaux - 45J - Archives départementales du Pas-de-Calais)

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
-
Ancienne maison de commerce Propriété de MM. Lacroix et Debuiche à Arras. Projet de reconstruction : détail du magasin, par Decaux et Crevel architectes, 1923 (AD Pas-de-Calais).
Dossier
Dossier IA62005175 | Réalisé par
Girard Karine (Rédacteur)
Girard Karine

Chercheuse de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancien Hôtel Sheffield, propriété de M. Debras, puis coopérative agricole (vestiges)
Dossier
Dossier IA62005191 | Réalisé par
Girard Karine (Rédacteur)
Girard Karine

Chercheuse de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancienne ferme, propriété de M. Jean Peugniez, puis maison
Dossier
Dossier IA62005153 | Réalisé par
Girard Karine (Rédacteur)
Girard Karine

Chercheuse de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison à boutique, ancienne propriété de Mme Legay-Carpentier
Dossier
Dossier IA62005199 | Réalisé par
Girard Karine (Rédacteur)
Girard Karine

Chercheuse de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Ancienne brasserie et logement patronal de M. Jean Peugniez, actuellement immeuble à logements
Dossier
Dossier IA62005144 | Réalisé par
Girard Karine (Rédacteur)
Girard Karine

Chercheuse de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Villa, ancienne propriété de Mme Legay-Carpentier appelée Chalet Legay
Dossier
Dossier IA62005162 | Réalisé par
Girard Karine (Rédacteur)
Girard Karine

Chercheuse de l'Inventaire général du Patrimoine culturel, Région Hauts-de-France.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Caserne Sainte-Anne, puis caserne de gendarmerie, puis immeuble à logements
Dossier
Dossier IA62001310 | Réalisé par -
Laget Pierre-Louis (Rédacteur)
Laget Pierre-Louis

Né en 1950 en Algérie. Titulaire d’un doctorat en médecine - thèse soutenue en 1995 : « Histoire et architecture des amphithéâtres d’anatomie et des salles de dissection à Paris sous l’Ancien Régime » -, d’un certificat de médecine tropicale-santé dans le monde, d’une licence de langue et civilisation arabe, enfin d’un D.E.A. d’histoire de l’art soutenu en 1999 : « Histoire des locaux destinés à l’enseignement de l’anatomie dans les institutions parisiennes : de la création de l’École de santé de Paris à la construction du premier institut d’anatomie (1794-1832) ».

Après sa réussite au concours de conservateur du patrimoine en juin 1985, Pierre-Louis Laget a occupé de 1985 à 2017 un poste de chercheur dans le service de l’Inventaire de la Région Nord-Pas-de-Calais (puis Hauts-de-France).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Eglise paroissiale Saint-Laurent