Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 3 594 - triés par pertinence
  • Cimetière communal de Vaux-en-Amiénois
    Cimetière communal de Vaux-en-Amiénois Vaux-en-Amiénois - près de la Croisette - isolé - Cadastre : 1936 D 254
    Titre courant :
    Cimetière communal de Vaux-en-Amiénois
    Historique :
    Le cimetière de Vaux-en-Amiénois était jusqu'au 19e siècle installé autour de l'église paroissiale cimetière est transformé en place publique. Le nouvel emplacement se situe entre le village de Vaux-en -Amiénois et le hameau de Frémont. Sa position isolée et l'obligation de payer des droits de concession funéraire fut à son tour fermé en 1852, malgré l'attachement que lui portaient les habitants. Le cimetière tombes anciennes (2e moitié 19e et 1ère moitié 20e siècle), signées par des marbriers amiénois. 14 stèles commémorent le sacrifice des soldats britanniques pendant la première guerre mondiale, essentiellement en novembre et décembre 1916. Par ailleurs, un tombeau familial évoque aussi la mémoire d'un Poilu tombé en
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - près de la Croisette - isolé - Cadastre : 1936 D 254
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Mairie-école de Vaux-en-Amiénois
    Mairie-école de Vaux-en-Amiénois Vaux-en-Amiénois - 3 rue du Flagard - en village - Cadastre : 1936 F 61
    Titre courant :
    Mairie-école de Vaux-en-Amiénois
    Description :
    plus basses en prolongement, couvertes par un toit à longs pans, pignon découvert. L'édifice emploie bâtiment est précédé par une petite cour dont l'entrée est flanquée de deux pavillons en brique, couverts
    Historique :
    commission des travaux publics. Finalement, le chantier échut à l'architecte amiénois Antoine en 1878. Les deux écoles de Vaux et de Frémont furent inaugurées en 1880. petit par le préfet dès 1847, fut remplacé en 1855 par une construction neuve située près du presbytère . Mais cette école était réservée aux garçons. En 1874, la commune envisagea d'édifier une école pour les filles à Vaux, abritant aussi les archives communales et la salle de mairie, et une école mixte à Frémont que ça ferait plus belle figure, et le plan de Duhamel pour l'école de Vaux fut rejeté par la
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - 3 rue du Flagard - en village - Cadastre : 1936 F 61
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Eglise paroissiale Saint-Firmin de Vaux-en-Amiénois
    Eglise paroissiale Saint-Firmin de Vaux-en-Amiénois Vaux-en-Amiénois - en village - Cadastre : 1936 F 25
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Firmin de Vaux-en-Amiénois
    Description :
    un imposant mur pignon en craie à redents de brique. Le chœur, à chevet plat, est construit en craie
    Couvertures :
    toit en pavillon
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier en vis en charpente
    Historique :
    escalier en vis charpenté desservant le clocher, et un curieux système acoustique fait de vases de gouttereaux au 18e siècle, réfection du portail en 1869, de la tribune en 1870 (par Ernest Duhamel, menuisier à Vignacourt), restauration de l'élévation sud en 1875, etc. Le chœur quant à lui se distingue de l'ancien jubé par une clôture en bois à claire-voie (disparue). Comme dans la nef, les larges construite en 1847, en remplacement de celle édifiée en 1819, trop petite et humide.
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - en village - Cadastre : 1936 F 25
    Couvrements :
    fausse voûte en berceau brisé
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Chapelle Saint-Pierre de Frémont à Vaux-en-Amiénois
    Chapelle Saint-Pierre de Frémont à Vaux-en-Amiénois Vaux-en-Amiénois - Frémont - en écart - Cadastre : 1936 D 417
    Titre courant :
    Chapelle Saint-Pierre de Frémont à Vaux-en-Amiénois
    Historique :
    en 1802), dans le style du 18e siècle. Sa façade a été refaite en style néo-gothique dans la deuxième
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - Frémont - en écart - Cadastre : 1936 D 417
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Firmin de Vaux-en-Amiénois
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Firmin de Vaux-en-Amiénois Vaux-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saint-Firmin - en village
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Firmin de Vaux-en-Amiénois
    Annexe :
    pied : « DON DE Mme BRANDICOURT-FOUQUET A L'EGLISE DE VAUX ». 2 petits chandeliers en étain (sacristie pavement dans le chœur et l'abside, 19e siècle. Tribune, bois, 19e siècle. Avec escalier d'accès en vis verrières en « grisaille riche » ornementale, avec des médaillons figurés, peut-être dues à Haussaire, comme Thérèse d'Avila ? Baies 3 et 4 (choeur) : ensemble de deux verrières en « grisaille riche », avec un médaillon, exécutées par Haussaire en 1900 (signature baie 3 : « Lille. Haussaire. 1900 »). Baie 3 : le verrières en « grisaille riche » avec médaillon central, 1901. Baie 5 : le médaillon porte les initiales représente saint Jean-Baptiste en buste. Inscription : « Souvenir des familles C.R. et C.V. 1904 », et en remploi : balustre au départ de l'escalier, balustre formant le pied de la cuve. Clôture de chœur en fonte, 19e siècle (déposée sur la tribune). Confessionnal, bois, 19e siècle, à l'entrée de la nef ). Lustre en métal doré, en forme de bouquet fleuri, 19e siècle (à l'entrée du chœur). Grand lustre en métal
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saint-Firmin - en village
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Le canton de Villers-Bocage : le territoire de la commune de Vaux-en-Amiénois
    Le canton de Villers-Bocage : le territoire de la commune de Vaux-en-Amiénois Vaux-en-Amiénois
    Titre courant :
    Le canton de Villers-Bocage : le territoire de la commune de Vaux-en-Amiénois
    Historique :
    Vaux-en-Amiénois doit son nom au vallon dans le creux duquel s'abrite le village, déjà connu sous l'appellation de Vallis (en latin) ou Vals (forme française) dès le 12e siècle. Selon la tradition, saint Firmin forte emprise sur Vaux depuis le Moyen Age : il y avait notamment une grange dimière (déjà disparue au sur le terroir de Vaux : Frémont.
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois
  • Oratoire de Sains-en-Amiénois
    Oratoire de Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - rue de la Vierge ancienne rue Notre-Dame Becquerelle - en village - Cadastre : non cadastré
    Toit :
    zinc en couverture
    Titre courant :
    Oratoire de Sains-en-Amiénois
    Description :
    Édicule en brique de plan carré à niche cintrée, coiffé d'un toit en bâtière couvert en zinc.
    Historique :
    l'écorce d'un tilleul devant laquelle s'arrêtait la procession mariale du 15 août. Le pilier actuel, en briques, est élevé en ex-voto par un chasseur du village, qui blessa accidentellement son voisin.
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - rue de la Vierge ancienne rue Notre-Dame Becquerelle - en village - Cadastre
    Référence documentaire :
    p. 200 GUERVILLE, André. Chapelles et oratoires en pays de Somme. Abbeville : F. Paillart éditeur
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Cimetière communal de Sains-en-Amiénois
    Cimetière communal de Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - rue des Cauriers - en village - Cadastre : 2003 AB 11
    Titre courant :
    Cimetière communal de Sains-en-Amiénois
    Description :
    clôture métallique, en bordure de la rue. Elle est desservie par trois accès, deux piétons (rue des disposées les croix en béton. Un monument aux morts récent commémore l'équipage du bombardier français dont les aviateurs ont été tués en 1940 au-dessus de Sains. Deux enclos funéraires (étudiés) et dix-sept
    Illustration :
    Plan schématique du cimetière de Sains-en-Amiénois. IVR22_20078010668NUCA Plan du cimetière en 1861 (AD Somme ; 99 O 3351). IVR22_20058010482NUCA Vestiges d'une stèle funéraire réalisée par l'entrepreneur amiénois Martin, 3e quart 19e siècle Stèle à croix en fonte, vers 1907. IVR22_20078010017NUCA
    Historique :
    Documents figurés : Un plan réalisé en 1861 (doc. 1) pour établir le zonage des concessions donne départementales (série O) indiquent que la création du nouveau cimetière est votée en 1849. Les terrains sont acquis en 1851, date de construction de la clôture. La translation de l'ancien cimetière a lieu en 1857 . Les tarifs des concessions reportées sur un plan réalisé à cette occasion (doc. 1), sont fixés en 1861 . Le règlement du cimetière est rédigé en 1864. Le cimetière est agrandi en 1892 et en 1899.
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - rue des Cauriers - en village - Cadastre : 2003 AB 11
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série O ; 99 O 3351. Sains-en-Amiénois. Administration communale (avant 1869). AD Somme. Série O ; 99 O 3353. Sains-en-Amiénois. Administration communale (1870-1939).
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Croix monumentale à Sains-en-Amiénois
    Croix monumentale à Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - place de la Ville - en village
    Titre courant :
    Croix monumentale à Sains-en-Amiénois
    Description :
    Croix en fer forgé ; base de plan carré à amortissements d'angle ; emmarchement de plan carré à
    Observation :
    Cette croix de chemin en fer forgé, érigée en 1872 constitue le seul exemple daté de ce modèle.
    Représentations :
    Christ en croix
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - place de la Ville - en village
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Croix monumentale à Sains-en-Amiénois
    Croix monumentale à Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - rue de la Chaussée - en village
    Titre courant :
    Croix monumentale à Sains-en-Amiénois
    Description :
    Croix en fer forgé ; base de plan carré ; emmarchement de plan carré à deux degrés.
    Observation :
    Cette croix de chemin en fer forgé peut avoir été réalisée dans le 3e quart du 19e siècle (analyse
    Représentations :
    Christ en croix
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - rue de la Chaussée - en village
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Croix du cimetière de Sains-en-Amiénois
    Croix du cimetière de Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - Cimetière rue des Cauriers - en village
    Titre courant :
    Croix du cimetière de Sains-en-Amiénois
    Description :
    La croix en fonte est fixée sur une haute base en calcaire. Les ornements en fer sont partiellement / Lucien CAZIER 1919-1998 / que la semence jetée en terre / porte beaucoup de fruits.
    Observation :
    Cette croix de cimetière en fonte peut être datée du milieu du 19e siècle, par comparaison avec les
    Représentations :
    Christ en croix
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - Cimetière rue des Cauriers - en village
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Ancienne gare de Vaux-Andigny
    Ancienne gare de Vaux-Andigny Vaux-Andigny - 10 rue de la Gare - en village - Cadastre : 1987 AC 124, 125
    Titre courant :
    Ancienne gare de Vaux-Andigny
    Historique :
    Gare située sur la ligne de Busigny à Hirson, mise en exploitation en 1885 (d'après travaux historiques). Détruite pendant la guerre de 1914, 1918, la gare a été reconstruite en 1921 (elle porte la date ). Cette voie n'étant plus en activité, la gare sert aujourd'hui de maison.
    Localisation :
    Vaux-Andigny - 10 rue de la Gare - en village - Cadastre : 1987 AC 124, 125
  • Le cimetière de Vaux-sur-Somme
    Le cimetière de Vaux-sur-Somme Vaux-sur-Somme - Cadastre : 1827 C 335
    Titre courant :
    Le cimetière de Vaux-sur-Somme
    Description :
    . Typologie des tombeaux : stèle funéraire, cippe, tombeau en forme de chapelle.
    Observation :
    Implanté à distance du village, avant le milieu du 18e siècle, le cimetière de Vaux-sur-Somme est
    Illustration :
    Le cimetière de Vaux-sur-Somme. Plan cadastral, section C, 1827 (AD Somme ; 3 P 1766/4
    Localisation :
    Vaux-sur-Somme - Cadastre : 1827 C 335
    Référence documentaire :
    Vaux-sur-Somme. Plan cadastral, section C, 1827 (AD Somme ; 3 P 1766/4).
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Le mobilier de l'église Saints Fuscien, Victoric et Gentien de Sains-en-Amiénois
    Le mobilier de l'église Saints Fuscien, Victoric et Gentien de Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saints Fuscien, Victoric et Gentien rue des Verts-Cerisiers rue de la Chaussée - en village
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église Saints Fuscien, Victoric et Gentien de Sains-en-Amiénois
    Annexe :
    et Gentien, 18e siècle, ISMH 1985 (fig. 15). Crucifix (statue, demi-nature, bois) : Christ en croix , baptisent et guérissent les malades. Inscription concernant l´iconographie : SECUNDUM SCRIPTURAS / EN . Pilier (angle nord-ouest du choeur) Dalle funéraire en calcaire, épitaphe gravée, 7e siècle, ISMH 1985 1985 (fig. 14). Inscription concernant l´iconographie : St Lupicin curé / de Sains en l´an 555 ). Inscription concernant l´iconographie : St Honoré évê[que] / d´Amiens en l´an 555. Châsses en bois doré , 14e siècle, Cl. MH 1928 (fig. 8). Mur nord Tableau (huile sur toile) : Christ en croix, partiellement ). Confessionnal, chêne, 19e siècle. Tribune Chemin de croix en plâtre, fin 19e siècle. Statues (plâtre, petite ) : Christ en croix, 18e siècle, ISMH 1985 (fig. 9). Deux témoignages des nécropoles sont conservés dans l DESTOMBES (s. d.). Nef à droite en arrivant : Statue : Saint François-Xavier Peinture : Saint Lupicin, 18e bourses d´or Christ en croix Statue : Saint Eloi Statue : Saint Roch Statue : Saint Joseph Christ en croix
    Illustration :
    Tableau (fragment) : Christ en croix (envoi de l'Etat). IVR22_20078012043NUCA
    Texte libre :
    Gentien, plate-tombe en pierre de Tournai de la fin du 12e siècle ou du début du 13e siècle, est contemporaines du premier sanctuaire de Sains. A cette époque, en effet, les églises ont une fonction funéraire trouvait dans le bas-côté nord (fig. 15). Les statues en bois, actuellement disposées dans le bas-côté ´Enfant présente toutes les caractéristiques stylistiques du début du 14e siècle, en particulier le fort déhanchement. Les deux châsses en bois doré du 18e siècle (fig. 13 et 14) proviennent de l´ancienne abbaye de la tribune). Messio dessine également le chandelier (fig. 19) exécuté par Alexandre Gervoise en 1864 l´évolution des dévotions, comme les sujets des autres verrières détruites en 1940 qui pas souffert des dommages de la Première Guerre mondiale, l´église est cependant restaurée en 1924 ´entrepreneur amiénois Thomas Alban. La dernière campagne de restauration est réalisée après les dommages causés pendant la Seconde Guerre mondiale. De nouvelles verrières sont exécutées par le peintre-verrier amiénois
    Historique :
    Velasquez, représentant le Christ en croix, par Mme Leriverend-Rossignol, en 1864. Les sources conservés sont acquis auprès de la maison Ernest Waquant, en 1891 (chasuble de velours rouge, deux dalmatiques , chape de célébrant et chape de chantre, huméral et voile pour épitre). En 1895 sont réalisés des travaux de vitrerie et l´installation de supports de statue. Enfin en 1898 a lieu une nouvelle acquisition d en 1948 (baie 1) et en 1951 (baies 3) ; la verrière du maître-autel et trois verrières du mur sud (baies 2, 4 et 6) en 1953. Elles remplacent des verrières à personnage représentant sainte Espérance -Dame de Lourdes et les saints martyrs (chevet). Le cadran solaire du mur sud est restauré en 1959 Lupicin curé / de Sains en l´an 555. Inscription concernant l´iconographie (tableau) : St Honoré évê[que ] / d´Amiens en l´an 555. Travaux historiques : L´ouvrage consacré aux sanctuaires de la Vierge (1891 statue de la Vierge à l´Enfant en grès, provenant de l´abbaye de Selincourt, était alors disposée dans la
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saints Fuscien, Victoric et Gentien rue des Verts -Cerisiers rue de la Chaussée - en village
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série V ; 5V 1344. Sains-en-Amiénois. Comptes de fabrique (1894-1906). AD Somme. Série W ; 1272 W 282. Sains-en-Amiénois. Canton de Boves. Sains, dessin, par Louis Duthoit. In En voyage avec Aimé et Louis Duthoit. Amiens
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Eglise paroissiale et ancien cimetière Saints-Fuscien, Victoric et Gentien de Sains-en-Amiénois
    Eglise paroissiale et ancien cimetière Saints-Fuscien, Victoric et Gentien de Sains-en-Amiénois Sains-en-Amiénois - en village
    Titre courant :
    Eglise paroissiale et ancien cimetière Saints-Fuscien, Victoric et Gentien de Sains-en-Amiénois
    Description :
    L´édifice, orienté à l´est, est implanté en coeur de parcelle, en bordure de la route nef, plus longue et plus large que le bas-côté nord. L´église est construite en calcaire, appareillé en pierre de taille, sur solins de briques avec contreforts en calcaire (chevet, mur sud) et en briques (murs nord et sud) et présente de nombreuses reprises de maçonnerie en briques et en calcaire. Le chevet est percé de deux fenêtres (fig. 6), l´une cintrée (sacristie), l´autre en arc brisé, postérieure (sanctuaire). Le mur sud de la nef est percé de quatre fenêtres (fig. 5), deux cintrées (choeur) et deux en fenêtres, deux cintrées à l´ouest (fig.7), la troisième en arc brisé (postérieure), ouverte à côté d´une clôture en fer forgé, ménageant un accès au tombeau des saints martyrs qui en occupe le centre. Le sanctuaire est matérialisé par un emmarchement et fermé par une clôture en fer forgé. Le chevet est à angles emmarchement moins important que celui du choeur et fermée par une clôture en lambris. On signalera enfin une
    Annexe :
    spectacle qui trouble leurs regards. En effet, les animaux peuvent librement fouiller parmi les ossements
    Texte libre :
    L´emplacement sur lequel s´élève l´église de Sains-en-Amiénois est un des plus anciens des sites Pruvost, Philippe et Grellet, de 1923 à 1925 (sol en granito réalisé par l´entrepreneur amiénois Alban effectuées en 1864 par l´abbé Messio, comprenait une nef flanquée de deux pièces annexes à l´extrémité est cette église, dont celui des saints martyrs, en pierre de Tournai (6e siècle) et une épitaphe en avoir été élevée au sud du sanctuaire primitif, dans l´axe du tombeau des saints martyrs qui en occupait consacrée en 1511 par l'évêque Nicolas de Lagrenée, comme l´indiquent les inscriptions (repeintes) disposées ´édifice nécessite d´importantes réparations, dont témoignent notamment les contreforts en briques et les reprises de maçonnerie en briques du clocher. C´est cependant sous l´égide de l´abbé Messio que sont réalisés les travaux les plus importants, en particulier le déplacement de la porte sud de la nef et l ´ouverture de la porte nord, en 1864, succédant à la suppression du cimetière et à l´abaissement du niveau du
    Historique :
    l´architecte Jean Guidée en 1944 (doc. 4). Sources : Les sources conservées aux Archives et de Saint-Fuscien, soumis à l´avis du conseil des bâtiments civils et adopté en 1817. Il donne une (série O) mentionnent des travaux effectués en 1830 par l´entrepreneur Vindré et la vente de matériaux provenant de l´église, en 1839, date de la réfection de la toiture (Coquerelle couvreur). De nouveaux travaux sont effectués en 1854 : réparation de la toiture du clocher, renfort en brique des murs du la sainteté du lieu » (DCM 9/7/1854). En 1863, on abaisse le niveau du sol de l´ancien cimetière et on procède au dégagement de la base des murs. En 1864, le doyen demande l´autorisation de déplacer la clocher est restauré en 1872 (Valtide Baillet entrepreneur), puis consolidé en 1875 et en 1912. L´église est restaurée après la Première Guerre mondiale, sous la direction des architectes amiénois Pruvost , Philippe et Grellet, en 1923 (toiture de l´église), en 1925 (porche, Alban Thomas, entrepreneur à Amiens
    Localisation :
    Sains-en-Amiénois - en village
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série O ; 99 O 3351. Sains-en-Amiénois. Administration communale (avant 1869). AD Somme. Série V ; 5V 1344. Sains-en-Amiénois. Comptes de fabrique (1894-1906). AD Somme. Série W ; 1272 W 282. Sains-en-Amiénois. Sains-en-Amiénois. Plan cadastral, section I [avant 1809] (DGI). Église de Sains-en-Amiénois. Plan, élévations et coupe, plan d'exécution par Jean Guidée architecte pl. 49, 50, 51 Canton de Boves. Sains, dessin, par Louis Duthoit. In En voyage avec Aimé et Louis
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Croix : Christ en croix (n° 2)
    Croix : Christ en croix (n° 2) Vaux-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saint-Firmin - en village
    Titre courant :
    Croix : Christ en croix (n° 2)
    Description :
    Le Christ est en bois décapé et bruni, avec quelques éléments métalliques : le haut du bras droit
    État de conservation :
    du corps. On note en outre un important manque sur la tête du Christ, et un trou rond dans le flanc
    Origine :
    Picardie, 80, Vaux-en-Amiénois, chapelle de Frémont
    Représentations :
    Christ en croix
    Matériaux :
    bois en plusieurs éléments taillé
    Historique :
    Ce Christ en croix du 19e siècle provient de la chapelle de Frémont, écart de Vaux-en-Amiénois.
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saint-Firmin - en village
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours de Vaux-Andigny
    Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours de Vaux-Andigny Vaux-Andigny - rue des Deux-Patry chemin rural dit du Cateau - en village - Cadastre : 1986 AB parcelle non cadastrée
    Titre courant :
    Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours de Vaux-Andigny
    Représentations :
    et couronne végétale en fonte, support : porte de la chapelle
    Localisation :
    Vaux-Andigny - rue des Deux-Patry chemin rural dit du Cateau - en village - Cadastre : 1986 AB
    Couvrements :
    fausse voûte en berceau fausse voûte en cul-de-four
  • Ecole primaire de Vaux-Andigny (ancienne école primaire de filles)
    Ecole primaire de Vaux-Andigny (ancienne école primaire de filles) Vaux-Andigny - 3 rue du Général-Catroux - en village - Cadastre : 1990 AH 120
    Toit :
    ardoise matériau synthétique en couverture
    Titre courant :
    Ecole primaire de Vaux-Andigny (ancienne école primaire de filles)
    Description :
    Bâtiment supplémentaire nord couvert d'une terrasse. Abri couvert d'un toit à pignon couvert en
    Illustration :
    Commune de Vaux-Andigny. Construction d'une école enfantine et de filles. Elévations sur rue , Désiré Leroy architecte, 1902 (AD Aisne ; AC, Vaux-Andigny : 4 M 3). IVR22_19920200121XAB Commune de Vaux-Andigny. Construction d'une école enfantine et de filles. Elévations sur la cour , Désiré Leroy architecte, 1902 (AD Aisne ; AC, Vaux-Andigny : 4 M 3). IVR22_19920200120XAB Commune de Vaux-Andigny. Construction d'une école enfantine et de filles. Coupes, Désiré Leroy architecte, 1902 (AD Aisne ; Vaux-Andigny : 4 M 3). IVR22_19920200122XAB
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier tournant à retours avec jour en charpente suspendu
    Historique :
    Ecole de filles construite en 1904 1905 sur les plans de l'architecte Désiré Leroy (d'après les
    Localisation :
    Vaux-Andigny - 3 rue du Général-Catroux - en village - Cadastre : 1990 AH 120
    Référence documentaire :
    Commune de Vaux-Andigny. Construction d'une école enfantine et de filles. [Elévations sur la cour ], Désiré Leroy architecte, 1902 (AD Aisne ; Vaux-Andigny : 4 M 3). Commune de Vaux-Andigny. Construction d'une école enfantine et de filles. [Elévations sur rue ], Désiré Leroy architecte, 1902 (AD Aisne ; Vaux-Andigny : 4 M 3). Commune de Vaux-Andigny. Construction d'une école enfantine et de filles. [Coupes], Désiré Leroy architecte, 1902 (AD Aisne ; Vaux-Andigny : 4 M 3).
  • Croix : Christ en croix (n° 1)
    Croix : Christ en croix (n° 1) Vaux-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saint-Firmin - en village
    Titre courant :
    Croix : Christ en croix (n° 1)
    Représentations :
    Christ en croix
    Matériaux :
    bois en plusieurs éléments taillé peint polychrome
    Historique :
    Ce Christ en croix est installé à l'entrée du choeur, à l'aplomb des deux piliers portant les armes du chapitre d'Amiens. C'est là que se trouvait le jubé avant sa destruction par ordre du chapitre en 1696. Il peut donc s'agir du Christ en croix qui devait surmonter le jubé détruit. Par son style, la
    Localisation :
    Vaux-en-Amiénois - Eglise paroissiale Saint-Firmin - en village
    Aires d'études :
    Grand Amiénois
  • Mairie de Vaux-Andigny (ancienne mairie et école primaire de garçons)
    Mairie de Vaux-Andigny (ancienne mairie et école primaire de garçons) Vaux-Andigny - 1 place du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 1987 AC 247
    Titre courant :
    Mairie de Vaux-Andigny (ancienne mairie et école primaire de garçons)
    Illustration :
    Vue du monument aux morts, installé en 1920 par le marbrier Dubray. IVR22_19920201287Z
    Représentations :
    laurier, drapeau, casque, faisceau de licteurs, support : monument aux morts ; sujet : garde-corps en
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier tournant à retours avec jour en charpente suspendu
    Historique :
    été achevée en 1875 (la façade porte la date). Le bâtiment a été restauré après la guerre de 1914 , 1918. En 1920 a été inauguré le monument aux morts, oeuvre du marbrier Dubray (nom et date fournis par
    Localisation :
    Vaux-Andigny - 1 place du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 1987 AC 247