Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ancienne auberge Saint-Antoine et chapelle Sainte-Anne d'Amiens (détruites)
    Ancienne auberge Saint-Antoine et chapelle Sainte-Anne d'Amiens (détruites) Amiens - faubourg de Noyon - rue Jules-Barni - en ville - Cadastre : 1812 O 198-200 1852 B
    Historique :
    1840 donne une représentation de l´église (doc. 3), identique à celle du dessin de Louis Duthoit que demande la célébration des offices divins". Aimé et Louis Duthoit (1874) publient un dessin de l'ancienne auberge Saint-Antoine abritant l'ancienne chapelle Sainte-Anne, sise dans le faubourg de Noyon
    Référence documentaire :
    4e série, pl. 76 Chapelle Sainte-Anne, dans l'ancienne auberge de Saint-Antoine, dessin par Aimé Duthoit, 1833. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 78 Portail, en 1856, dessin par Louis Duthoit, 1856. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le 4e série, pl. 79 Intérieur de l'église en 1863, dessin par Louis Duthoit, 1863. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. tome 4, p. 153 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur éditeur p. XIII DUTHOIT, Aimé et Louis. Le vieil Amiens. Amiens : typographie et lithographie T. Jeunet
    Titre courant :
    Ancienne auberge Saint-Antoine et chapelle Sainte-Anne d'Amiens (détruites)
    Appellations :
    Saint-Antoine
  • Les maisons et les fermes du Val de Nièvre
    Les maisons et les fermes du Val de Nièvre
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry [architecte] Delefortrie Louis Joseph Victor
    Texte libre :
    architectes de premier plan : Charles Demoulins à Canaples (1828) et à Saint-Ouen (1840) ; Louis Henry Antoine
    Illustration :
    Saint-Ouen, maison, 9 rue Philippe-Louis, reconstruite vers 1838. IVR22_20108001535NUCA Saint-Ouen, maison, 3 rue Philippe-Louis, construite vers 1862. IVR22_20108001536NUCA Saint-Ouen, maison, 28 rue Philippe-Louis, 2e moitié du 19e siècle. IVR22_20108001532NUCA
  • L'architecture religieuse du Val de Nièvre
    L'architecture religieuse du Val de Nièvre
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry [architecte] Delefortrie Louis Joseph Victor [architecte] Raquet Louis
    Texte libre :
    famille Saint, ainsi que des presbytères de Flixecourt (1865) et d'Havernas (1881). Louis Henry Antoine , d'après les plans de Louis Raquet, de la façade de l'église de Bettencourt-Saint-Ouen endommagée durant la
    Illustration :
    (flèche, Louis Henry Antoine architecte) IVR22_20118000262XA Louis Raquet architecte, 1929 (façade). IVR22_20098000177XA
  • Statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant (n° 2)
    Statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant (n° 2) Faverolles - Église paroissiale Saint-Pierre rue de l' Église - en village
    Historique :
    Cette statue de Vierge à l'Enfant est réputée provenir de l'ermitage Saint-Antoine, implanté entre aux frais de particuliers par Louis Raoul, sculpteur à Noroy-sur-Ourcq, qui - d'après l'ouvrage de
    Auteur :
    [sculpteur, restaurateur] Raoul Louis
    Origine :
    lieu de provenance ermitage Saint-Antoine Faverolles
  • Les églises, les chapelles et les oratoires (Amiens métropole)
    Les églises, les chapelles et les oratoires (Amiens métropole)
    Texte libre :
    Massenot (Saint-Pierre d'Amiens et Dreuil), Amédée Vigreux (Saint-Honoré d´Amiens), Henry Antoine (Longueau Antoine (Dury), Devillers et Langlois (Sainte-Thérèse), Bernard Bougeault (Saint-Paul d´Amiens
    Illustration :
    Amiens. Eglise paroissiale Saint-Martin (Louis Henry Antoine architecte). IVR22_20038000217VA Amiens. Eglise Saint-Roch (Louis Henry Antoine architecte). IVR22_20038000220VA Amiens (Petit Saint-Jean). Chapelle Saint-Jean-Baptiste (Louis Henri Antoine architecte Amiens. Eglise Sainte-Anne (Victor Louis Delefortrie et fils architecte). IVR22_20058000332PA Glisy. Eglise paroissiale Saint-Léger (Victor Louis Delefortrie et fils architecte Saleux. Eglise paroissiale Saint-Fuscien (Victor Louis Delefortrie et fils architecte Poulainville. Eglise paroissiale Saint-Pierre (Victor Louis Delfortrie et fils architecte
  • Horloge à carillon d'Etienne Musique
    Horloge à carillon d'Etienne Musique Beauvais - cathédrale Saint-Pierre - en ville
    Historique :
    1708 par le sieur David, horloger ; en 1774 par Henry Feuillet, puis en 1782-1783. Elle fut à nouveau
    Référence documentaire :
    p. 59 PIHAN, Louis (abbé). Beauvais, sa cathédrale, ses principaux monuments. Beauvais : H. Trézel
    États conservations :
    L’œuvre a été restaurée par un horloger nommé David en 1708 et par Henry Feuillet en 1774. Elle fut
  • L'ancienne collégiale royale, puis église paroissiale, actuellement basilique Saint-Quentin
    L'ancienne collégiale royale, puis église paroissiale, actuellement basilique Saint-Quentin Saint-Quentin - place de la Basilique - en ville
    Historique :
    présence du roi Louis IX et d´une assistance prestigieuse. L´édification du grand transept est amorcée dès accueillir en 1400 les autels de Saint-Julien et de Saint-Antoine, récemment fondés. À cette date, la reconstruit de 1477 à 1487, grâce aux libéralités du roi Louis XI, sous la direction du maître-maçon et nécessaires aux chanoines, appauvris par les guerres mais encouragés par les libéralités répétées de Louis XIV
    Référence documentaire :
    COLLIETTE, Louis-Paul. Mémoires pour servir à l'histoire ecclésiastique, civile et militaire de la PEITAVY, chanoine Jean-Antoine. Mémoire sur la Ville et les Environs de St-Quentin. Saint-Quentin
    Auteur :
    [donateur] Louis XI [donateur] Louis XIV
    Illustration :
    Vue de la chapelle absidiale Saint-Louis. IVR22_20090200191VA
  • Ancien manoir du Coq-Vert à Logny-lès-Aubenton
    Ancien manoir du Coq-Vert à Logny-lès-Aubenton Logny-lès-Aubenton - le Coq-Vert - chemin rural d' Aubenton à Logny-les-Aubenton - en écart - Cadastre : 1990 ZE 11
    Historique :
    , appartenant à Louis-Joseph de Bourbon Condé à Jean-Nicolas Paille laboureur demeurant au Coq Vert ". Au cours
    Annexe :
    Brunswick et à Monseigneur Henry Louis de Bourbon Prince de Condé au village de Logny : énumération des ). AD Aisne. Série E ; E 76/104 : Bail de la ferme de Logny-lès-Aubenton appartenant à Louis-Joseph de
  • Les usines de céramique dans l'arrondissement de Compiègne
    Les usines de céramique dans l'arrondissement de Compiègne
    Référence documentaire :
    p. 156. GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton d'Attichy GRAVES, Louis. Précis p. 247. GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Compiègne GRAVES, Louis. Précis p. 99. GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton d'Estrées-Saint-Denis GRAVES, Louis. Précis p. 90. GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Guiscard GRAVES, Louis. Précis p. 121. GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Ressons-sur-Matz, arrondissement de
    Annexe :
    Compiègne, 1850, p. 247). - Tuilerie Dutemple (1834). Etablissement créé par François Louis Nicolas Dutemple ). - Briqueterie Véron. Usine céramique située Petit-Margny, chauffée à la houille, et exploitée par Louis Victor Revelot, puis par son fils Jean-Louis Revelot. En 1833, la tuilerie emploie de manière saisonnière (en été lieu-dit La Surquette par Louis Eugène Thirial (?) propriétaire demeurant à Compiègne. L´établissement est repris en 1857 par Louis Victor Saint-Jost, briquetier à Rucourt (commune de Longueuil-Sainte Bouraine (1911) : Four à briques construit pour Louis Bouraine, domicilié à Compiègne, soumis à l´impôt à , 1840, p. 156). VENETTE - Briqueterie Pete (1860). Briqueterie fondée par Louis Eustache Pete et plâtre exploité en 1827 par de Jean-Louis Dor (AD Oise ; Mp2447). - Four à plâtre Langlet. (932, rue des à plâtre Carluy (lieu-dit La ruelle Lefèvre) mentionné en 1882 comme étant la propriété d´Antoine . (Graves, Précis statistique sur le canton de Ressons-sur-Matz, 1838, p. 120). - Four à chaux Louis Joseph
    Texte libre :
    que la commune de Conchy-les-Pots comptait plus de cent potiers au 17e siècle. Louis Graves y rappelle
  • Ensemble des monuments funéraires et commémoratifs de la cathédrale
    Ensemble des monuments funéraires et commémoratifs de la cathédrale Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Observation :
    les deux orantes, classées en 1903, et les deux dalles commémoratives produites par l'atelier de Louis
    Référence documentaire :
    : 4 J 2 (copie des "Mémoires pour servir à l'histoire de Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre p. 6-8. LEDOUBLE, chanoine Louis-Ferdinand. Soissons. La chapelle de la cathédrale où l'on voit la
  • La ville de Flixecourt
    La ville de Flixecourt Flixecourt
    Référence documentaire :
    p. 149 DUTHOIT, Aimé et Louis. Quelques cantons de Picardie. Amiens : CRDP, 1979. p. 291. GOZE, Antoine. Le canton de Picquigny. In Le cabinet historique de l'Artois et de la Pl. 149. Flixecourt. Ancien château. Dessin à la plume par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle, in "Aimé et Louis Duthoit. Quelques cantons de Picardie", Amiens, CRDP, 1979.
    Texte libre :
    . Cet ensemble castral, dont l'état médiéval est ignoré, aurait été reconstruit en 1598 par Louis de la
    Illustration :
    Vue de l'ancien château par Louis Duthoit, milieu du 19e siècle (In : Aimé et Louis Duthoit
  • Les usines agroalimentaires (moulins à blé, moulins à huile, féculerie, sucrerie de betteraves, distilleries d'alcool, féculeries, brasseries) dans l'arrondissement de Compiègne
    Les usines agroalimentaires (moulins à blé, moulins à huile, féculerie, sucrerie de betteraves, distilleries d'alcool, féculeries, brasseries) dans l'arrondissement de Compiègne
    Référence documentaire :
    p. 84-85. DUQUESNAY, Louis. Le livre vivant de Compiègne au début du 20e siècle (Cahier de la Sauvegarde du Vieux Compiègne, 1981) DUQUESNAY, Louis. Le livre vivant de Compiègne au début du 20e siècle p. 157 GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton d'Attichy GRAVES, Louis. Précis statistique p. 96 GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Guiscard GRAVES, Louis. Précis GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Compiègne GRAVES, Louis. Précis statistique sur p. 112, 113 GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Ribécourt GRAVES, Louis. Précis p. 107 GRAVES, Louis. Précis statistique sur le canton de Lassigny GRAVES, Louis. Précis
    Annexe :
    CHEVRIERES - Féculerie Lefebvre (rue Parmentier), le 5 août 1854, Louis Jean-Baptiste Lefèvre, féculier à Compiègne ; et Adonis Louis Eugène Crappier, domicilié à Chevrières En 1900 (arrêté préfectoral du 15 terrain à côté duquel le propriétaire venait de faire l´acquisition d´une maison appartenant à Louis en 1887 (33 ouvertures). Elle devient la propriété de Bénonie Xavier Fixon, puis d´Antoine Achille . Le moulin passe ensuite à Jean-Louis Constant Chenneval, mécanicien à Compiègne, puis à Henri André fondé par Louis Bernard Dorchy, mentionné par imposition de construction neuve (5 ouvertures) en 1869 d´Achille Derich. Le moulin est vendu ensuite à Olivier Louis Charles Robert de Walst Serrant
  • Ancien presbytère, école puis mairie d'Any-Martin-Rieux, actuellement maison
    Ancien presbytère, école puis mairie d'Any-Martin-Rieux, actuellement maison Any-Martin-Rieux - 3 et 5 rue des Fontaines - en village - Cadastre : 1986 ZC 14 à 15
    Historique :
    ». La « dite maison et héritage et grange icelle tenant d´une lisière à Antoine Hébert, d´autre à la et d'une couronne accompagnée de 3 boules avec l'inscription pour l'un " Henry Marlière 1857 ", pour
    Annexe :
    ., 1888 (AD Aisne ; 8 br 1590). CHARPENTIER, Henry-Fernand. Notice sur les Seigneuries d´Housseau et
  • Ancien cimetière Saint-Denis d'Amiens, devenu place Saint-Denis et jardin public dit square Saint-Denis, puis place et square René-Goblet
    Ancien cimetière Saint-Denis d'Amiens, devenu place Saint-Denis et jardin public dit square Saint-Denis, puis place et square René-Goblet Amiens - place René-Goblet - en ville - Cadastre : 1813 NN 839 à 843
    Historique :
    de mission, érigée en 1825 à Louis Duthoit.
    Référence documentaire :
    Louis. Le Vieil Amiens, 1874. : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. -Cailloux, dessin par Aimé Duthoit, 1822. In : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 32 Porte du grand cloître, dessin par Aimé Duthoit, 1824. In : DUTHOIT, Aimé et Louis et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 36 Ecce Homo, par Blasset, dessin par Aimé Duthoit, 1825. In : DUTHOIT, Aimé et Louis : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. . In : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. et Louis. Le Vieil Amiens, 1874.
    Texte libre :
    mission (1825), attribuée à Louis Duthoit. Au lotissement, réalisé sur les côtés est et sud de la place
  • Ancien évêché de Soissons
    Ancien évêché de Soissons Soissons - rue des Chaperons-Rouges rue des Minimes rue des Déportés-et-des-Fusillés rue de l' Évêché - en ville - Cadastre : 1846 C1 673 à 685, 687, 688, 697 2014 AM 120 à 125, 161
    Historique :
    Louis. Une construction à un étage, abritant le réfectoire et le logement de ce chapitre, voisinait donc "galerie basse". Afin de recevoir dignement en 1722 Louis XV sur le chemin et au retour de son sacre, Mgr réfectoire au chapitre de la chapelle Saint-Louis est détruit, comme le mentionne la légende de l’aquarelle
    Référence documentaire :
    pour servir à l'histoire de Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie). Vue de l'ancien logement et du réfectoire du chapitre de St Louis réuni au Séminaire l'an 1670 Particuliers ; Indiqués au Plan par les Lettres Alphabétiques, dessin à l'encre aquarellé, par Louis Duroché
    Illustration :
    l'architecte Louis Duroché (A. Evêché Soissons : P Soissons-Cathédrale, 3 D plans). IVR22_20020200541XA
  • Ancienne abbaye (de chanoines réguliers de saint Augustin puis de génovéfains) Saint-Barthélemy à Noyon, pensionnat des sœurs de saint Thomas de Villeneuve (détruite)
    Ancienne abbaye (de chanoines réguliers de saint Augustin puis de génovéfains) Saint-Barthélemy à Noyon, pensionnat des sœurs de saint Thomas de Villeneuve (détruite) Noyon - place Saint-Barthélémy - en ville - Cadastre : 1831 H 948 1974 AM 216
    Texte libre :
    la fin du règne de Louis XV (Moët). Sa situation topographique près du rempart en fit une proie Paris. Vendue le 19 novembre 1793 au sieur Louis Marie Mouton (qui la revendit deux ans plus tard au révolutionnaire puis, en 1796, de collège municipal, que dirigeait Nicolas Henry avec soixante élèves. L´ouverture
  • L'architecture funéraire dans les communes étudiées d'Amiens métropole
    L'architecture funéraire dans les communes étudiées d'Amiens métropole
    Référence documentaire :
    Vignette d'un billet de faire-part de la mort de Louis Firmin Bernard Trouvain, rentier, décédé en ). Vignette d'un billet de faire-part de la mort de Louis Firmin Bernard Trouvain, rentier, décédé en 1806 à DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. . In : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874.
    Texte libre :
    , membre de l'Académie d'Amiens, et du magistrat Jean-Louis Ballue. Le décor Les effigies réapparaissent -1858), Alexandre Dutry père et fils, Louis Dermone et son gendre Louis Moriamé, Léopold Delalieux Delalieux, Louis Dermonne, J. Tison (qui succède à Bernard Coënen). Ces marbriers forment des artisans
    Illustration :
    Faire-part de décès de Louis Firmin Bernard Trouvain, mort en 1806 (BM Amiens Louis. Le Vieil Amiens, 1874. IVR22_20048010844NUCA et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. IVR22_20048010845NUCA Colonne funéraire de J.-P. Bizet, dessin par Aimé Duthoit, 1826. In : DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Tombeau d'Adrien Fauga, fondateur de la fédération socialiste de la Somme, 1907. Louis Le Clabart Tombeau (niche), vers 1910. Georges Antoine et fils (architectes). Albert Roze (sculpteur). Amiens Tombeau (oratoire), vers 1916. Louis Douillet (architecte). Amiens, Vieux Saint-Acheul Stèle et sarcophage, vers 1930. Louis Cordemans (entrepreneur bruxellois). Vers-sur-Selles
  • Les cimetières des communes étudiées de la communauté d'agglomération d'Amiens métropole
    Les cimetières des communes étudiées de la communauté d'agglomération d'Amiens métropole
    Référence documentaire :
    tome 4, p. 25 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur éditeur
    Annexe :
    -Cloud, le 6 Décembre 1843. LOUIS-PHILIPPE, ROI DES FRANÇAIS, à tous présents et à venir, SALUT. Sur le la présente ordonnance. Signé LOUIS-PHILIPPE Par le Roi, le Ministre secrétaire d’État au
  • Ancienne ferme du Soudet
    Ancienne ferme du Soudet Pernois - le Soudet - 814 rue de la Fontaine - en écart - Cadastre : 1832 232-234 1984 AE 99, 235, 251
    Historique :
    -Antoine Brasseur, cultivateur à Bélettre. La cour est désormais entourée de bâtiments sur les quatre côtés appartient après la Première Guerre mondiale à Louis Joseph Duhamel-Joly, serrurier. La grange fermant la
  • L'architecture religieuse et hospitalière de la commune de Noyon
    L'architecture religieuse et hospitalière de la commune de Noyon Noyon
    Annexe :
    chapelles dédiées à saint Pierre et à saint Antoine et une chapelle des fonts, dans le bas-côté longeant la
    Texte libre :
    moins de cinq hôpitaux et une maladrerie, sans compter l´hôpital Saint-Antoine attesté seulement par Le et l´emplacement loué à Louis Gorlain, à charge pour lui de rebâtir l´hôpital dans un délai d´un an