Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 35 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens
    Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens Amiens - rue Saint-Maurice 34 plaine H Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Description :
    ] / 1934 ; 1971 ; 1971 ; 1988 ; 1974 Épitaphe : (piédestal, face antérieure) Monsieur Nicolas Antoine
    Auteur :
    [sculpteur] Duthoit Louis Joseph [entrepreneur] Mangot Aimé Louis Pierre [habitant célèbre] Dargent Nicolas Antoine Charles
    Titre courant :
    Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens
    Annexe :
    . Charles- / Nicolas-Antoine DARGENT, / décédé le 21 mai 1823, / âgé de 67 ans et demi. / Maire de la ville / Louis-Fidèle GRANDSIRE, / décédé à Paris, le 5 mars 1838, âgé de 31 ans." Ce dernier, petit-neveu de M
  • Ancien cimetière communal d'Amiens, dit Saint-Roch (détruit)
    Ancien cimetière communal d'Amiens, dit Saint-Roch (détruit) Amiens - quartier Saint-Roch - isolé - Cadastre : 1813 EE 72
    Historique :
    Antoine Bernard, en 1812. Selon P. Roy (1983), le cimetière Saint-Roch est ouvert le 27 fructidor an II
    Référence documentaire :
    , Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. p. xij-xiij DUTHOIT, Aimé et Louis. Le vieil Amiens. Amiens : typographie et lithographie T. Jeunet
    Auteur :
    [sculpteur] Bernard Antoine
    Texte libre :
    calvaire et d'un Christ en croix, attribué au sculpteur Antoine Bernard. Son emplacement, pourtant situé
    Illustration :
    Cimetière Saint-Roch, calvaire, dessin par Aimé Duthoit, vers 1825. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le
  • Ancienne minoterie Charles Watelle, puis Danjou et Millot ou Moulins Saint-Martin, puis Grands Moulins de Saint-Quentin
    Ancienne minoterie Charles Watelle, puis Danjou et Millot ou Moulins Saint-Martin, puis Grands Moulins de Saint-Quentin Saint-Quentin - Boulevards - 4 à 12 boulevard Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 2004 BD 1, 2, 116, 154
    Historique :
    Léon Crapier puis de Louis Henry. En 1864, Henry Museux procède à des extensions. Dans les années 1870
    Référence documentaire :
    , [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer).
    Auteur :
    [architecte] Arduin Jules Louis [commanditaire] Museux Henry
    Illustration :
    vers 1894 (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050205875NUCAB
  • Ancienne buerie d'Isle, filature de coton Samuel Joly et fils, dite Filature Rouge, puis filature et tissage de coton, puis raffinerie de sucre (détruit)
    Ancienne buerie d'Isle, filature de coton Samuel Joly et fils, dite Filature Rouge, puis filature et tissage de coton, puis raffinerie de sucre (détruit) Saint-Quentin - faubourg d' Isle - rue du Général-Leclerc avenue Léo-Lagrange - en ville - Cadastre : 1821 C 436 2004 BR 61, 63, 64, 65, 66, 68, 116, 127
    Historique :
    En 1808, Pierre-Louis-Samuel Joly de Bammeville (maire de Saint-Quentin) et Louis-Jean-Samuel Joly Louis-Jean-Samuel Joly, Victor Joly-Duboscq, reprend la Filature Rouge. En 1825, il crée un tissage
    Référence documentaire :
    (copiste)]. (Musée Antoine Lecuyer). . (dessinateur) ; Gomart Charles (copie). (Musée Antoine Lécuyer). Charles (copie). (Musée Antoine Lécuyer). ] [vers 1860]. (Musée Antoine Lécuyer). p. 349 MOLEON, Jean-Gabriel-Victor de ; LENORMAND, Louis-Sébastien. Description des expositions des
    Auteur :
    [commanditaire] Joly de Bammeville Pierre Louis Samuel [commanditaire] Joly Louis Jean Samuel
    Annexe :
    , créancier de Louis-Jean-Samuel Joly l'aîné, et Victor Joly, Alexandre-Victor-Samuel Joly, Louis-Jean-Samuel sieur Victor Joly et dame Virginie Dubosq, son épouse, et pour l'autre moitié à M. Louis-Jean-Samuel
    Illustration :
    de Vauban et l'Etang d'Isle (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050206215NUCAB Raffinerie en 1840 (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050206222NUCAB Becquerel). (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050206224NUCAB ). (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050206225NUCAB
  • Plaine A
    Plaine A Amiens - rue Saint-Maurice Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Observation :
    sculpteurs : Antoine (A 61), Antoine G. et fils (architecte ; A 78), Antoine Henry (A 61), Bellette (A 1 E
    Annexe :
    janvier 1849, par Jean Louis Duchenne et Marie Rose Catlain, son épouse, domiciliés à Amiens, rue des le corps / de Jean-Louis / DUCHENNE / charpentier en bateaux / Né le 14 octobre 1814 / décédé le 22 -Louis / DUCHENNE / époux de Rose CATLAIN / constructeur de bateaux / décédé le 3 juillet 1866 / âgé de en juin 1846 par Marie Louise Lozé veuve Leclercq, domiciliée à Amiens, 8 rue de la Barette, et ses enfants Joseph Fabius Leclercq et Marie Louise Angélique Leclercq, domiciliés à Amiens. La sépulture de M par Louis Marie Amédée Corblet (fils), entrepreneur de transport, domicilié à Amiens, 73 Grande rue de (déposé), dont les épitaphes et les dates de décès sont connues par une source familiale. Epitaphe : Louis / - / Monsieur Louis Paul HEURTAUX / ancien négociant / ancien administrateur de la Caisse d'Epargne / ancien (stèle funéraire) Roux de Gandil (A63) Concession acquise en novembre 1856 par Louis Augustin François ). Enclos funéraire Lendormy (A74) Concession acquise en avril 1841 par Louise Thérèse Joséphine et Pauline
    Illustration :
    Tombeau (chapelle) de la famille Codevelle, Georges Antoine architecte, vers 1906
  • Plaine I
    Plaine I Amiens - rue Saint-Maurice Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Observation :
    la plaine I : Louis Thuiller et Jean-Baptiste Maisant. Monuments signalés dans le rapport de
    Auteur :
    [architecte communal] Vigreux Louis Victor Amédée
    Annexe :
     : Concession acquise en mars 1843 par Charles François Heren et Marie Louise Florine Heurtaux, domiciliés à , domicilié à Salouël (80). I 8 : Concession Hubert-Cailleaux acquise en septembre 1845 par Jean Louis Germain Boudinier et Eléonore Cailleaux, son épouse, domiciliés à Amiens, rue Saint-Fuscien et par Antoine acquise en juillet 1849 par Geneviève Louise Massiette veuve Dugarin, domiciliée à Amiens, Petite rue des ) Concession acquise en juillet 1831 par Antoine Joseph Girardin, avocat, domicilié à Amiens, rue Saint-Denis
    Illustration :
    Monument sépulcral du scientifique Louis Thuillier. IVR22_20078000965NUCA
  • Ensemble du maître-autel (degré d'autel, plate-forme d'autel, autel, gradin d'autel)
    Ensemble du maître-autel (degré d'autel, plate-forme d'autel, autel, gradin d'autel) Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Historique :
    en grande pompe en août 1771, par Monseigneur Charles-Antoine de La Roche-Aymon, archevêque de Reims en 1807 par le sculpteur soissonnais Pierre Benoît Noailles, puis dorés par le peintre-doreur Louis
    Référence documentaire :
    Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie). p. 263. PÉCHENARD, Monseigneur Pierre-Louis. La grande guerre. Le Martyre de Soissons (Août 1914
    Auteur :
    [doreur] Gramet Louis
  • Plaine D
    Plaine D Amiens - rue Saint-Maurice Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Observation :
    des entrepreneurs, marbriers, architectes ou sculpteurs : H. Antoine (architecte ; D 1), A. Barbier (D
    Annexe :
    ). Tombeau de la famille Sangnier-Hiver (D44bis) Concession acquise en juin 1905, par Maurice Marie Louis -Capron (D54) Concession acquise en juillet 1842, par Louis Léonor Carpentier et Euphrosine Capron, son ) Mathon-Picard (D71) Concession acquise en janvier 1844, par Jean Louis Mathon, greffier, domicilié à suppléant de Justice de Paix, monsieur Jean Louis Mathon. Epitaphe : Jean Louis / MATHON / ancien greffier (stèle funéraire) Champernaud-Masson (D 80) Concession acquise en mars 1898, par Jean-Louis Champernaud famille Porchez-Mercier (D98A) Concession acquise en février 1899, par Antoine Porchez, employé de , faubourg Saint-Maurice. D 84 : Concession acquise en juin 1842, par Louis Bellet (père), maître-serrurier 1832, par Alexandre Pierre Louis Jonslin, propriétaire, domicilié à Amiens. D 100 : Concession , faubourg Saint-Maurice, rue de l'Eglise. D 101 : Concession acquise en décembre 1843, par Louise Barbier
    Illustration :
    Colonne funéraire de Mathieu Joseph de Lanselles, Henry Antoine architecte, 1848
  • Couvent de Bénédictines, dit de Moreaucourt, filature, puis école et bibliothèque municipale d'Amiens
    Couvent de Bénédictines, dit de Moreaucourt, filature, puis école et bibliothèque municipale d'Amiens Amiens - 50 rue de la République - en ville - Cadastre : 2003 VE 4, 5
    Référence documentaire :
    du XIXe siècle. Paris : Louis Colas, 1825-1850. depuis le commencement du XIXe siècle. Paris : Louis Colas, 1825-1850. tome 4, p. 102-105 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron imprimeur
    Auteur :
    [architecte] Leullier Louis Bernard Honoré
  • Enclos funéraire de la famille de Morgan de Belloy
    Enclos funéraire de la famille de Morgan de Belloy Amiens - rue Saint-Maurice 110 plaine G Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Description :
    -Baptiste-Joseph-Rose / Baron DE MORGAN DE BELLOY / chevalier de Saint-Louis / officier de l'ordre royal de -Louis / maire d'Amiens de 1770 à 1779, né le 29 août 1722 / + le 8 mai 1797 / [...]. Épitaphe (stèle -sur-Somme / le 11 septembre 1884 / [...] / Thomas Antoine Adrien Baron DE MORGAN FRONDEVILLE / ancien
    Auteur :
    [entrepreneur] Mangot Aimé Louis Pierre [sculpteur] Duthoit Louis
    Annexe :
    , / Chevalier de Saint-Louis, / Officier de la Légion d'Honneur, / ancien maire de la ville d'Amiens / ancien
  • Ensemble des huit cloches de la cathédrale, dites : Marie-Henriette-Amérique-France-Victoire, Julie-Paule-Simone, Gervaise, Protaise, Crépine, Crépinienne, Sixtine et Juliette
    Ensemble des huit cloches de la cathédrale, dites : Marie-Henriette-Amérique-France-Victoire, Julie-Paule-Simone, Gervaise, Protaise, Crépine, Crépinienne, Sixtine et Juliette Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Inscriptions & marques :
    et pour marraine / Madame / Catherine Mignot / épouse de Monsieur Louis Joseph Capitain de Clacy . GERVAISE : Je m’appelle JEANNE-LOUISE-MADELEINE-EUGÉNIE-GERVAISE. J’ai eu pour parrain : Jean Delaby m’appelle JULIETTE-MARIE-LOUISE-JOSÈPHE-ANNA-CRÉPINIENNE. J’ai eu pour parrain : André Thirard, et pour Marie-Louise Brouilliaud. Je donne la note mi. Je pèse 1050 kg. SIXTINE : Je m’appelle HENRIETTE : Jean-Louis-Octave Mignot, et pour marraine : Anne-Marie-Marcelle Mignot, Comtesse de Beaumont. J’ai été
    Historique :
    Saint-Léger en 1754. L’une des cloches provenant de Bucy est refondue par Jean-Baptiste Antoine, de Soissons et de Laon ; je me nomme Octave Margueritte, par M. Octave Gabriel Henry de Ségur sous-préfet de Baptiste Antoine à Neuilly Saint Front. Cette multitude de provenances empêchant un accord parfait des
    Référence documentaire :
    Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie).
  • Eglise paroissiale et ancien cimetière Saint-Jacques d'Amiens
    Eglise paroissiale et ancien cimetière Saint-Jacques d'Amiens Amiens - faubourg Saint-Jacques - rue Saint-Jacques - en ville - Cadastre : 1813 NN 233 à 235 1852 J 1974 VB 21
    Historique :
    Cauchemont. Selon Aimé et Louis Duthoit (1874), l'église Saint-Jacques, initialement élevée hors les murs
    Référence documentaire :
    4e série, pl. 9 Portail de l'église Saint-Jacques, dessin par Louis Duthoit, 1826. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 12 Vue prise de la rue Gresset, dessin par Louis Duthoit, 1826. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 13 Porte principale, dessin par Aimé Duthoit, 1835. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Louis. Le Vieil Amiens, 1874. 4e série, pl. 11 Extrémité du bas-côté gauche, dessin, vers 1836. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le 4e série, pl. 10 Plan de l'église, dessin, vers 1836. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens , 1855 vers. In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874. . In DUTHOIT, Aimé et Louis. Le Vieil Amiens, 1874.
    Auteur :
    [entrepreneur] Tattegrain-Delabarthe Louis Honoré [architecte communal] Vigreux Louis Victor Amédée
    Illustration :
    Portail de l'église Saint-Jacques, dessin par Louis Duthoit, 1826. IVR22_20038010027NUCA
  • L'ancien château de Noroy-sur-Ourcq (détruit)
    L'ancien château de Noroy-sur-Ourcq (détruit) Noroy-sur-Ourcq - 41, 43 rue Principale - en village - Cadastre : 1835 B1 109 à 124 1987 B2 130, 132 à 136, 384, 385
    Historique :
    seigneurie - fragmentée par des successions - ont été réunies par Louise Renée Pulchérie Gauné de Cazeau Chamilly, premier valet de chambre du roi Louis XVI, qui va accompagner le souverain à la prison du Temple . Quand, devenue veuve de Louis Aymon de Pernon (administrateur général des Loteries), elle revend la . Après cette date, le domaine passe dans les mains de Louis-Alexandre Yvon (parfois nommé d'Yvon
    Référence documentaire :
    : Jean-Louis Bro ; juin-juillet 1786). (notaire : Henry Agasse ; octobre-décembre 1823).
    Auteur :
    [propriétaire, commanditaire] Yvon ou Yvon (d') Louis-Alexandre
  • Clôture du sanctuaire
    Clôture du sanctuaire Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Historique :
    piliers et corniches attenants. Enfin, le 24 avril 1807, un traité est passé entre la fabrique et Louis
    Référence documentaire :
    Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie).
    Auteur :
    [peintre, doreur] Gramet Louis
  • Tombeau (stèle funéraire) de la famille Duroselle
    Tombeau (stèle funéraire) de la famille Duroselle Amiens - rue Saint-Maurice 11 plaine F Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    D'après le registre communal, cette concession fut acquise en septembre 1832, par Henry Louis
    Description :
    / décédé à Amiens, le 29 septembre 1904 / dans sa 50ème année / - / Pierre Louis DUROSELLE / négociant , Juge consulaire / décédé le 26 7bre 1840 / âgé de 83 ans et 9 mois / - / Louis DUROSELLLE, leur Fils
  • Ancienne fonderie et grillage de tissu Vacarie, fonderie Grare-Carrois, puis Havequez et Cie, puis Mariolle-Pinguet, magasin coopérative La Fraternelle de Saint-Quentin
    Ancienne fonderie et grillage de tissu Vacarie, fonderie Grare-Carrois, puis Havequez et Cie, puis Mariolle-Pinguet, magasin coopérative La Fraternelle de Saint-Quentin Saint-Quentin - Ville close - 12 avenue Faidherbe 13 rue Jacques-Lescot - en ville - Cadastre : 1821 D 2357, 2358 2004 AM 497, 515, 516
    Historique :
    -Lescot. En 1913, l'usine est déplacée au sud de la ville, route de La Fère, sous la direction de Henry
    Référence documentaire :
    1908-1927 - Henry Mariolle - Né en 1860 - En exerce à Saint-Quentin depuis 1893 AC Saint-Quentin Louis Lefèvre - Case 3234 AC Saint-Quentin. Non coté. Matrices cadastrales - 3e série - 1911/1926 , [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer).
    Illustration :
    établissements Mariolle vers 1894 (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050205872NUCAB
  • Ensemble de l'aménagement du chœur
    Ensemble de l'aménagement du chœur Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Référence documentaire :
    Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie). LUGUET, Henry. La construction du "Jubé" de la Cathédrale en 1663. Mémoires de la Fédération des p. 13-35. PÉCHEUR, abbé Louis-Victor. Mémoire sur le Jubé de la Cathédrale de Soissons, à
  • Tombeau (colonne funéraire) de la famille Lemort
    Tombeau (colonne funéraire) de la famille Lemort Amiens - rue Saint-Maurice 84 plaine F Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1828, par Henry Nicolas et Jean Louis Lemort, domiciliés à Amiens, et agrandie en octobre 1846, par André Lemort, Amédée Lemort et
    Observation :
    1846, date d'agrandissement de la concession ou du décès du maître teinturier Jean-Louis Lemort, en
    Description :
     ; 1915. Épitaphe (tablette droite, calligraphié) : Jean-Louis / LEMORT / propriétaire en cette ville
    Annexe :
    -lui ce qu´était M. Jean-Louis LEMORT, maître-teinturier, il vous répondra : « Ce fut l´ami et l´appui
  • Ancienne maladrerie puis cimetière communal d'Amiens, dit cimetière de la Madeleine
    Ancienne maladrerie puis cimetière communal d'Amiens, dit cimetière de la Madeleine Amiens - rue Saint-Maurice - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Historique :
    dentelles", bien appartenant à la ville d'Amiens et loué par adjudication du 28 mars 1728 à feu Louis Joly
    Référence documentaire :
    tome 3, p. 168, tome 4, p. 169 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron
    Auteur :
    [architecte communal] Vigreux Louis Victor Amédée
  • Plaine G
    Plaine G Amiens - rue Saint-Maurice Cimetière de la Madeleine - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Annexe :
    , veuve d´Antoine. Creton, domiciliée à Amiens et par Pierre, Louis Desjardins, domicilié à Amiens, rue et par Louis Adrien Antoine Loriot, maître-menuisier, domicilié à Amiens, 31 rue de la République. La première tombe que nous rencontrons après la précédente est celle de M. Louis-César-Alexandre BEAUSSE [G22 ], ancien officier supérieur de cavalerie, officier de la Légion-d´Honneur et chevalier de St-Louis inhumations). Tombeau (stèle funéraire) Perrier (G48) Concession acquise en août 1868 par Louis Léon, Fidel inhumation mentionnée). Enclos funéraire Mille (G56) Concession acquise en janvier 1844 par Marc Antoine ) Concession acquise en février 1850 par Louis Cyprien Ogez et Céline Marie Anne Chantal Gorlier, son épouse ) Concession acquise en novembre 1839 par Antoine, père Liébault, domicilié à Amiens, 2 rue Saint-Germain. Les ) Concession acquise en mars 1828 par François, Amable Dubois, Amable, Pierre Galhaut, Louis, Auguste, Clément ), probablement vers 1853 pour Emile Louis Charles Hémart, ancien négociant décédé cette même année. Epitaphe