Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 34) : Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 34) : Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons Amiens - Eglise paroissiale Sainte-Anne 63 rue Vulfran-Warmé - en ville
    Inscriptions & marques :
     : ECOUTEZ LA PAROLE DE DIEU POISSONS DE LA MER / ET DES CE JOUR LES FOULES ACCOURURENT / SAINT ANTOINE DE
    Observation :
    représentant saint Louis et la couronne d'épines, la scène est inscrite dans des arcatures cintrées, reprenant événement survenu à Rimini en 1223 (Antoine convainc un hérétique qui ne voulait pas croire en la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie). En 1225, saint Antoine se trouve en France.
    Représentations :
    scène saint Antoine de Padoue prédication rivière poisson homme femme bateau fond de paysage La scène présente saint Antoine de Padoue (à droite de l'image) le regard tourné vers les poissons
    Titre courant :
    Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 34) : Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons
    Annexe :
    Antoine de Padoue St Stanislas Koska St Dominique St Louis de Gonzague Entre les colonnes : boiseries chaise pour l´organiste 4° Dans les nefs latérales Bas-côté de l´Épître en bas Chapelle St Antoine de fonte En dehors de la chapelle (à droite) Statue de St Antoine avec Enfant Jésus assis sur le livre troncs chêne 1 pour recommandations 1 pour offrandes Bas-côté Évangile en bas (vis à vis St Antoine  : grisailles 5° chapelle : chapelle de St Antoine vitraux : 1 fenêtre ; St Pierre et St André Côté de l
  • École primaire de filles de Canaples, puis école primaire de filles et de garçons, devenue école maternelle et école primaire mixte
    École primaire de filles de Canaples, puis école primaire de filles et de garçons, devenue école maternelle et école primaire mixte Canaples - 41 rue Neuve - en village - Cadastre : 1994 AB 54
    Historique :
    les plans établis dès 1861 par Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement de Doullens. Elle L'école de filles a été construite en 1862 par Louis Duchamelle, entrepreneur à Vignacourt, d'après réalisés par Léon Boitelle, entrepreneur à Saint-Ouen, et Louis Damiens, charpentier à Doullens. Le plan
    Référence documentaire :
    , à l'aquarelle et au lavis sur calque par Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Antoine Louis Henry [entrepreneur] Duchamal Louis [entrepreneur] Damiens Louis
    Illustration :
    Façade, plan et coupe par Louis Henry Antoine, 1861 (AD Somme ; 99 O 1022). IVR22_20088015191NUCA Façade par Louis-Henry Antoine, 1861 (AD Somme ; 99 O 1022). IVR22_20088015192NUCA
  • Ancienne minoterie Charles Watelle, puis Danjou et Millot ou Moulins Saint-Martin, puis Grands Moulins de Saint-Quentin
    Ancienne minoterie Charles Watelle, puis Danjou et Millot ou Moulins Saint-Martin, puis Grands Moulins de Saint-Quentin Saint-Quentin - Boulevards - 4 à 12 boulevard Victor-Hugo - en ville - Cadastre : 2004 BD 1, 2, 116, 154
    Historique :
    Léon Crapier puis de Louis Henry. En 1864, Henry Museux procède à des extensions. Dans les années 1870
    Référence documentaire :
    , [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer).
    Auteur :
    [architecte] Arduin Jules Louis [commanditaire] Museux Henry
    Illustration :
    vers 1894 (Musée Antoine Lécuyer). IVR22_20050205875NUCAB
  • Tableau du maître-autel et son cadre : Vierge à l'Enfant avec une sainte martyre
    Tableau du maître-autel et son cadre : Vierge à l'Enfant avec une sainte martyre Montgobert - Église paroissiale Saint-Sulpice, dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite rue de l' Église - en village
    Historique :
    , c'est-à-dire une copie du Saint Louis en prières de Charles Le Brun. L'original de Le Brun - qui a disparu - avait été peint pour la chapelle du château de Villeneuve-le-Roi et représentait donc Louis IX
    Localisation :
    Montgobert - Église paroissiale Saint-Sulpice, dite actuellement Saint-Antoine-l'Ermite rue de l
  • Ancienne filature de coton Dollé, Giraud & Davin, tissage de tulle, retorderie et dentelle mécanique Heathcoat, passementerie Lebée, puis Manufacture de Tresses et Tissus Bernheim Frères
    Ancienne filature de coton Dollé, Giraud & Davin, tissage de tulle, retorderie et dentelle mécanique Heathcoat, passementerie Lebée, puis Manufacture de Tresses et Tissus Bernheim Frères Saint-Quentin - Ville close - 20 rue Vauban 26 à 28 rue Wallon-Montigny rue Felix-Faure - en ville - Cadastre : 1821 D 2327 2004 AL 17, 67
    Référence documentaire :
    John Heathcoat, Anglais. Parcelle D2327 - rue Saint-Louis - Maison, manufacture de tulle AC Saint & Penet (imprimeur). (Musée Antoine Lecuyer ; non coté).
    Auteur :
    [architecte] Arduin Jules Louis
    Annexe :
    -Abraham Davin et son épouse Marie-Louise-Sophie-Adélaïde Desfersne, qui ont vendu à John Heathcoat le 13
    Illustration :
    Affiche : mise en vente de la Fabrique des Anglais, 1867 (Musée Antoine Lécuyer
  • Ancienne usine de petite métallurgie (fabrique de limes) Mauroy, puis usine de construction mécanique, dite Ateliers de construction de Creil, puis Daydé-Pillé, actuellement pépinière d'entreprises
    Ancienne usine de petite métallurgie (fabrique de limes) Mauroy, puis usine de construction mécanique, dite Ateliers de construction de Creil, puis Daydé-Pillé, actuellement pépinière d'entreprises Creil - quartier de Gournay-les-Usines - 7, 9, 10 rue des Usines rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : AC 229, 230, 290, 291, 292 AD 81, 178, 179
    Historique :
    s'échappent par une cheminée de 25 mètres de haut. Le site est repris deux ans plus tard par Louis Lebrun et vapeur. En 1886 Louis Lebrun forme avec Henri Daydé et Auguste Pillé une société en nom collectif sous la (fabrication de ponts-militaires Henry). Sa superficie totale est de 37500 m² dont 14000 m² couverts. De
    Auteur :
    [commanditaire] Lebrun Louis
  • Verrière figurée (verrière hagiographique) : histoire de saint Quentin (baie 41)
    Verrière figurée (verrière hagiographique) : histoire de saint Quentin (baie 41) Saint-Quentin - Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin - en ville
    Historique :
    En 1974, Madame Marie-Angèle Lefèvre, veuve Antoine Plas, décède. Elle lègue ses biens à la ville 16e siècles. Penchant pour une évocation de saint Louis qui assista à la consécration du choeur
    Représentations :
    scène Louis IX visite officielle magistrat figure Louis IX équestre au galop de profil couronne armure la couronne d'épines fleur de lys compagnons, en présence de saint Louis en 1257. A gauche, le roi debout et de trois-quarts, portant la représentation du roi saint Louis en armure, sur un cheval lancé au galop, Il tient dans ses bras la Couronne
    Illustration :
    Détail de la lancette gauche : saint Louis est accueilli par les échevins de Saint-Quentin Oculus quadrilobé : saint Louis rapporte la Couronne d'épines. IVR22_20090201010NUCA
  • Ancienne maladrerie puis cimetière communal d'Amiens, dit cimetière de la Madeleine
    Ancienne maladrerie puis cimetière communal d'Amiens, dit cimetière de la Madeleine Amiens - rue Saint-Maurice - en ville - Cadastre : 1813 F 187 à 188bis 2003 IZ 37, 39
    Historique :
    dentelles", bien appartenant à la ville d'Amiens et loué par adjudication du 28 mars 1728 à feu Louis Joly
    Référence documentaire :
    tome 3, p. 168, tome 4, p. 169 GOZE, Antoine. Histoire des rues d'Amiens. Amiens : Alfred Caron
    Auteur :
    [architecte communal] Vigreux Louis Victor Amédée
  • Ancien tissage de coton et de laine Basquin, puis Vincent, usine de cycles Motobécane, bonneterie Le Textile Delcer
    Ancien tissage de coton et de laine Basquin, puis Vincent, usine de cycles Motobécane, bonneterie Le Textile Delcer Saint-Quentin - 5 rue de La Fère 10 chemin de Neuville 1 à 15 rue Ribaudois - en ville - Cadastre : 2004 BY 8, 9, 10, 12, 13, 14, 15, 372, 373, 374, 375, 377, 378, 379, 407, 413, 417, 418
    Historique :
    -Bertaux, Henry et Paul Vincent, sous la raison sociale Basquin-Bertaux et fils. Les frères Vincent mondiale, est en grande partie reconstruite pour Henry Vincent en 1921, sous la direction de l'architecte
    Référence documentaire :
    , [1894], par Schneider (dessinateur), H. Rollet (graveur). (Musée Antoine Lécuyer). Reconstruction du tissage de Monsieur Henry Vincent - 209 rue de La Fère à St-Quentin - Disposition Habitation de Monsieur Henry Vincent à St-Quentin - Coupe - Façade vers cour de l'usine. Plan Habitation de Monsieur Henry Vincent à St-Quentin - Rez-de-chaussée - Etage. Plan, tirage, 1 : 50 Monsieur Henry Vincent à St-Quentin - Habitations ouvrières - Façade. Plan, tirage, 1 : 50, 129 x Monsieur Henry Vincent à St-Quentin - Habitations ouvrières - [Rez-de-chaussée]. Plan, tirage, 1 Monsieur Henry Vincent à St-Quentin - Habitations ouvrières - Etage. Plan, tirage, 1 : 50, 103 x 33  : 200, 62 x 70 cm, 21-01-1938, par Brassart Henry (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de
    Illustration :
    Antoine Lécuyer). IVR22_20050206348NUCAB
  • Ensemble des verrières de la cathédrale
    Ensemble des verrières de la cathédrale Soissons - Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais place Cardinal-Binet - en ville
    Historique :
    Saint-Remi qui pulvérise la plupart des fenêtres de la ville. Louis Dumanceau-Duroché (ou Durocher teintés dans la masse. Le vitrier et peintre soissonnais Louis Gramet est alors désigné pour réparer la la dépense et à une restriction des allocations promises, le devis de Louis Duroché est réduit au de Louis Mazetier (scènes de la vie de la Vierge), qui sont installées sous la grande rose restaurée
    Référence documentaire :
    Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie). papier par Louis Dumanceau-Duroché (?), architecte du département de l'Aisne, [1815] (A Evêché Soissons Françoise, jusqu'en l'année 1703. Paris : Guillyn, Libraire ; Compiègne : Louis Bertrand, Libraire-Imprimeur p. 33-41, 260-261. GRODECKI, Louis, BRISAC, Catherine. Le vitrail gothique au XIIIe siècle GRODECKI, Louis. Fragments de vitraux de Soissons à Washington. Bulletin monumental, t. CXVII, 1959 GRODECKI, Louis. Les vitraux soissonnais du Louvre, du musée Marmottan et des collections p. 85, 131, 191, 263, 345-346. PÉCHENARD, Monseigneur Pierre-Louis. La grande guerre. Le Martyre de p. 62-68. POQUET, abbé Alexandre, DARAS, abbé Louis-Nicolas. Notice historique et archéologique de
    Auteur :
    [vitrier, restaurateur] Gramet Louis [cartonnier] Mazetier Louis
  • Ancien tissage de toiles et de velours, dit manufacture de velours Cosserat
    Ancien tissage de toiles et de velours, dit manufacture de velours Cosserat Amiens - 200 rue Maberly - en ville - Cadastre : 1985 IY 34 à 38, 45
    Référence documentaire :
    Faubourg de Hem, l’usine de MM. Dupont et Cosserat, Aimé et/ou Louis Duthoit. 1855, encre sur Vue aérienne d’Amiens depuis le sud, 1865. Détail de l'usine Cosserat, par Louis Duthoit (1807 AD Somme. Série C : C 135841 : Bail à cens de l'évêque d'Amiens d'une parcelle de terrain à Antoine propriété de Louis Biberel et Lecornu, à embouchure de la Selle par MM.Hervillez et Boistel d'Escauvillers DUBOIS. Pierre. Les industries amiénoises de la laine et du coton sous le règne de Louis XV
    Texte libre :
    Montières est en effet louée par l'évêché à Antoine Boistel, marchand mercier, qui est autorisé à construire
    Illustration :
    Faubourg de Hem, usines de MM. Dupont et Cosserat, par Aimé et/ou Louis Duthoit, 1855 (Musée de Hem, l’usine de MM. Dupont et Cosserat, Aimé et/ou Louis Duthoit. 1855, encre sur papier calque collé
  • Ensemble de huit verrières abstraites (baies 101 à 108)
    Ensemble de huit verrières abstraites (baies 101 à 108) Saint-Quentin - Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin - en ville
    Historique :
    Madame Marie-Angèle Lefèvre, veuve Antoine Plas, décède en 1974. Elle lègue ses biens à la ville de
    Description :
    . Au-dessus de la chapelle Saint-Louis, les verrières 103 et 107 sont formées chacune de quatre
  • Le bourg d'Athies
    Le bourg d'Athies Athies
    Historique :
    partir de 1851, les propriétaires de la sucrerie occupent des fonctions municipales. Louis-Auguste Théry , lui succède Henry Théry (1854-1926), maire de 1879 à 1925, dont la fille épouse Henri Denis de Senneville-Brare (dont elle est veuve de guerre en 1914), puis Louis Nouguier (1873-1928), interprète dans ), la femme de Louis Nouguier, est maire d'Athies de 1945 à 1953, enfin Jean-Louis Nouguier (1921-2013
    Texte libre :
    ), dans une vaste propriété au nord du village. Il en confie la direction à son fils Louis (maire d’Athies
  • Château de Vauchelles-lès-Domart
    Château de Vauchelles-lès-Domart Vauchelles-lès-Domart - rue Guilbert - en village - Cadastre : 1832 B1 124 à 133 1984 B 75 à 78, 81
    Historique :
    Antoine de Blottefière, chevalier, gouverneur de la ville et du château de Doullens, acquiert en . Saisi sous la Révolution, le domaine de Vauchelles est restitué en 1815 à Louis Joseph Henri, marquis du Sauzay, ancien colonel et chevalier de Saint-Louis, époux d'Hortense des Essarts. En 1842, il passe à
1