Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 24 446 - triés par pertinence
  • Ancienne ferme Saint Frères
    Ancienne ferme Saint Frères Flixecourt - 30 rue Courbet ancienne route d' Abbeville - en ville - Cadastre : 2012 AD 279-280
    Titre courant :
    Ancienne ferme Saint Frères
    Appellations :
    Saint Frères
    Illustration :
    Plan détaillé de la ferme Saint Frères, 1913 (AD Somme ; 10 Fi 119). IVR22_20138016136NUC2A
    Auteur :
    [maître d'oeuvre] Saint Frères
    Historique :
    En 1878, Jean-Baptiste Saint, qui dirige les usines Saint Frères, décide de faire édifier une ferme Saint Frères. décès de Jean-Baptiste Saint mentionne cette ferme comme étant la propriété de l'entreprise. Il s'agit
    Référence documentaire :
    Ferme de MM. Saint Frères à Flixecourt (Somme), plan détaillé 1/100e, encre sur calque. 19 février AD Somme. Série E ; 3 E 6329. Inventaire après décès de Jean-Baptiste Saint, 23 février 1881. Etude
  • L'ensemble industriel textile Saint Frères
    L'ensemble industriel textile Saint Frères Beauval - en village
    Titre courant :
    L'ensemble industriel textile Saint Frères
    Annexe :
    305 416 1524 3,6 TOTAL 1250 1832 6874 3,75Évolution du parc immobilier Saint Frères entre 1911 et 1936 d'après La Notice des œuvres sociales Saint Frères (extrait de Lefebvre, Une famille d'industriels dans le Extrait de la Monographie de la Maison Saint Frères, 1911, p. 15-17. "Depuis quelques années, la -Corps-Saints 37 37 145 4,2 L’Étoile (Moulins-Bleus) 184 240 930 3,9 Pont-Remy 139 180 716 4 Saint-Ouen département de la Somme de 1857 à la veille de la Seconde Guerre mondiale : Les Saint. t. I. p. 565).
    Appellations :
    Saint Frères
    Illustration :
    Le chemin de fer industriel de Maraucourt, inspiré de celui des usines Saint Frères, lithographie Plan d'ensemble des quatre premières usines (Moulins-Bleus, Flixecourt, Saint-Ouen, Harondel Fronton de l'usine Saint Frère de Flixecourt avec la cité ouvrière de la rue Poiret à l'arrière Longpré-les-Corps-Saints, ancien tissage de jute, en 1988. IVR22_19888000616Z Saint-Ouen, ancienne filature de jute, en 1983. IVR22_20098000141NUCA Saint-Ouen, cité ouvrière Saint-Jules, en 1991. IVR22_19918000044Z
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères [commanditaire] Saint Jean-Baptiste [commanditaire] Saint Charles
    Texte libre :
    de lin. S'appuyant sur une organisation héritée de l'Ancien Régime, les frères Saint font travailler développement de l'industrie jutière française. Aussi les frères Saint lancent en 1845 la fabrication de toile Saint Frères et l'expansion de la vallée de la Nièvre. L'ensemble industriel se déploie dans un premier en nom collectif (SNC) Saint Frères qui comprend toujours les quatre autres fondateurs, avant le chef de la maison Saint Frères. Jules-Abel dirige la maison de Rouen. À la fin des années 1870, la production des usines Saint Frères concerne, outre la toilerie et la sacherie, la bâcherie et la corderie -Corps-Saints. Dans un deuxième temps, l'industrie Saint Frères s'étend en aval de la vallée de la Somme ouvre les portes du patronat textile du Nord. Saint Frères participe à de nombreuses expositions tissages de lin, de chanvre et de jute. En 1917, Saint Frères possède 30 % des broches de jute français , Saint-Ouen et Harondel à partir des années 1870. Dès 1860, Saint Frères organise une caisse de secours
    Localisation :
    Saint-Ouen - en village Longpré-les-Corps-Saints - en village
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série J ; 68 J 10. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire AD Somme. Série J ; 68 J 11. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire, exposé GROUSET, Jean-François. 1857-1936. La Nièvre, vallée Saint Frères. Textes et documents sur la Somme LEFEBVRE, François. Saint Frères. Un siècle de textile en Picardie. Amiens : Encrage, 2002. picarde, Saint Frères en Picardie. Corps puces 1994, [Acte de colloque, Saint-Ouen, septembre 1992]. 1930 sur le quotidien des ouvriers Saint Frères. Temporalités 13, juillet 2011. ROUSSEL, Mélanie. Des Saint Frères. Temporalités 13, juillet 2011. 29 p. Monographie de la maison Saint Frères. 1911. SAINT FRÈRES. Monographie de la maison Saint Saint et de Charles Saint. Plan d'ensemble des quatre usines des Moulins Bleus, de Flixecourt, de Saint-Ouen et d'Harondel
  • Demeure d'industriel, dite demeure Saint Frères
    Demeure d'industriel, dite demeure Saint Frères Beauval - 46 route Nationale - en ville - Cadastre : 1989 AD 40-41
    Titre courant :
    Demeure d'industriel, dite demeure Saint Frères
    Annexe :
    Extrait du partage de biens entre MM. Saint Frères devant Me Toupart, notaire à Flixecourt, 4 mai côté sud à la propriété ci-après désignée, d'autre coté à Madame Saint Carpentier, d'un bout à M. Saint bâtiments qui en dépendent ont été construits par les associés sur un terrain acquis de M. Saint Caruel
    Appellations :
    Dite Demeure Saint Frères
    Illustration :
    Plan de la propriété Saint Frères en 1857 (99 O 584). IVR22_20128015494NUCA
    Représentations :
    , initiale de la famille Saint, encadré de feuilles de laurier et de guirlande.
    Historique :
    Le terrain sur lequel est implanté la demeure est acquis par les frères Saint des époux Saint Caruel, le 22 août 1855. En 1864, un partage des biens effectué entre les frères Saint mentionne , surmonté d'un étage, bâtie en pierre de taille [...] par les associés Saint" (cf. annexe). Selon cette
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série E ; 3 E 6272. Partage des biens entre MM. Saint Frères devant Me Toupart, notaire à Plan de la propriété Saint Frères. Détail du plan de la commune, encre sur papier. 1857 (AD Somme
  • Les crèches Saint Frères [dossier thématique]
    Les crèches Saint Frères [dossier thématique] Beauval
    Titre courant :
    Les crèches Saint Frères [dossier thématique]
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Texte libre :
    , sont annexées aux usines Saint Frères. Si ce type d'équipement collectif est présent dans quelques mères de ces tâches durant la journée qui peuvent ainsi travailler à l'usine. La première crèche Saint Frères est créée en avril 1936 à Flixecourt et la dernière à Abbeville en août 1937. Contrairement aux
    Localisation :
    Saint-Ouen
    Référence documentaire :
    AD Somme ; non coté. SAINT FRÈRES. Album photographique des œuvres sociales Saint Frères, 1937. , 1937. In : SAINT FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme ; non coté). Jean-Pierre Jacquart, 1937. In : SAINT FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme . In : SAINT FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme ; non coté). FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme ; non coté). -Pierre Jacquart, 1937. In : SAINT FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme ; non p. 227. LEFEBVRE, François. Saint Frères. Un siècle de textile en Picardie. Amiens : Encrage, 2002. SAINT FRÈRES. L'activité sociale des usines Saint Frères. [Crèche de l'usine d'Harondel, vers 1937], photographie par Jean-Pierre Jacquart, 1937. In : SAINT
  • Ancienne usine textile (filature et tissage de jute) Saint Frères, puis Boussac Saint Frères d'Abbeville (vestiges)
    Ancienne usine textile (filature et tissage de jute) Saint Frères, puis Boussac Saint Frères d'Abbeville (vestiges) Abbeville - 15 rue Jean-Jaurès - en ville - Cadastre : 1982 AL 3, 257 1982 AM 60 à 76 2014 AM 189 à 203
    Titre courant :
    Ancienne usine textile (filature et tissage de jute) Saint Frères, puis Boussac Saint Frères
    Description :
    situées rue Henri-Picquet et rue de la Nouvelle-Cité-Saint.
    Appellations :
    Boussac Saint Frères Saint Frère
    Illustration :
    Plan de l'usine en 1960, dressé par le service Bâtiment Saint Frères (AP). IVR22_19908001611ZB Plan des magasins en 1960, dressé par le service Bâtiment Saint Frères (AP). IVR22_19908001610ZB
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    La filature de jute est construite pour la société Saint Frères entre 1896 (date portée) et 1903
    Référence documentaire :
    [Plan de l'usine], dessin par le service Bâtiment Saint Frères, 1960 (AP). [Plan des magasins], dessin par le service Bâtiment Saint Frères, 1960 (AP). [Album de photographies : vues extérieures et intérieures, machines], IRPI Saint-Frères, 1983, n° 2
  • Ancienne usine textile (filature et tissage de jute) Saint Frères, puis Boussac Saint Frères, à Beauval (vestiges)
    Ancienne usine textile (filature et tissage de jute) Saint Frères, puis Boussac Saint Frères, à Beauval (vestiges) Beauval - 26 rue Armand-Devillers - en ville - Cadastre : 2012 AA 122 à 124
    Titre courant :
    Ancienne usine textile (filature et tissage de jute) Saint Frères, puis Boussac Saint Frères, à
    Appellations :
    Saint Frères Boussac Saint Frères
    Illustration :
    Plan de l'usine Saint Frères, 1960 (AP). IVR22_19908001629ZB Plan de l'usine Saint Frères, 1983 (AP). IVR22_19908001628ZB La nouvelle crèche de l'usine de Beauval, In : Album des oeuvres sociales de Saint-Frères, 1937 Vue générale de l'usine Saint (flanc sud), vers 1900 (Ecomusée du Beauvaisis L'usine Saint et le déchargement de craies phosphatées en gare de Beauval, vers 1900 (Ecomusée du Personnel devant l'entrée de l'usine Saint, vers 1910 (coll. part.) IVR22_20138015686NUC2A Le personnel devant l'usine Saint, vers 1905 (coll. part.). IVR22_20138015687NUC2A La gare et l'usine Saint à l'arrière plan vers 1905 (coll. part.). IVR22_20138015688NUC2A
    Précisions sur la protection :
    Saint Frères à Beauval, derniers vestiges du patrimoine textile Saint Frère à Beauval ; arrêté modifié
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Texte libre :
    La construction de l'usine Saint Frères Alors que Saint Frères possède déjà depuis les années 1860 site Après être passé sous la direction de Boussac Saint Frères en avril 1979, l'usine de Beauval est circulaire, inventé en 1933 par la société Rotatiss et rachetée par Saint Frères, cette innovation est de la famille Saint. En 1897, Charles Saint décide donc de construire une usine importante , comprenant une filature, un tissage de jute et une corderie, plus vaste encore que celle de Saint-Ouen
    Historique :
    Usine de filature et tissage du groupe Saint frères commencée en 1896 à l'initiative de Charles cadre et un magasin coopératif. L'usine a été ensuite reprise par Boussac Saint Frères, puis par Agache Saint, aidé de l'ingénieur Monflier, puis de l'architecte d'entreprise Abel Caron, avec les briques de la briqueterie du Paty. Le village est connu comme centre d'activité d'origine de la famille Saint production en brique reprenaient le vocabulaire commun aux autres usines du groupe, notamment celle de Saint
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série J ; 68 J 11. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire, exposé 99 M 96852. Fabrique de lin et de jute Saint Frères, 1897 AD Somme. Série M ; 99 M 96852. Fabrique de lin et de jute Saint Frères, 1897. AD Somme. Série M ; 99 M 96855. Beauval, filature et tissage de jute Saint Frères, 1900. AD Somme. Série M ; 99 M 96857/1. Beauval, filature et tissage Saint-Frères, 1902. AD Somme. Série M ; 99 M 96859. Beauval, filature de jute Saint-Frères, 1905. 71 W 143. Archives de la direction des dommages de guerre du MRU, Beauval, Saint Frères, 1946-1956 Plan de l'usine Saint Frères de Beauval, 1960 (Archives privées de l'entreprise). Plan de l'usine Saint Frères, 1983 (Archives privées de l'entreprise). Saint Frères", 1937 (coll. part.).
  • Anciennes cités ouvrières Saint Frères à Abbeville
    Anciennes cités ouvrières Saint Frères à Abbeville Abbeville - rue Henri-Picquet rue de la Nouvelle-Cité-Saint - en ville - Cadastre : 2016 AL 189-202 2016 AM 60-71, 76
    Titre courant :
    Anciennes cités ouvrières Saint Frères à Abbeville
    Description :
    -Cité-Saint. Ces maisons, à étage de comble, présentent un pignon sur rue, sont construites en brique et de la Nouvelle-Cité-Saint desservait durant la première moitié du 20e siècle les voies ferrées et
    Illustration :
    Logements ouvriers de la rue Nouvelle-Cité-Saint, façades des n° 19, 21 et 23 Logements ouvriers de la rue Nouvelle-Cité-Saint. IVR22_20168000292NUC2AQ Logements ouvriers de la rue Nouvelle-Cité-Saint. IVR22_20168000293NUC2A
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    Frères située faubourg Rouvroy à Abbeville, de la cité Saint-Jacques à Saint-Ouen et de la cité de la rue Ensemble de maisons mitoyennes, édifiées rues Henri-Piquet et de la Nouvelle-Cité-Saint au début du 20e siècle (analyse stylistique), par l'entreprise Saint Frère pour les ouvriers de l'usine textile ensemble de logements fut probablement contemporaine de celles des maisons ouvrières de la corderie Saint
    Localisation :
    Abbeville - rue Henri-Picquet rue de la Nouvelle-Cité-Saint - en ville - Cadastre : 2016 AL 189
  • Les magasins coopératifs, dits Prévoyances Saint Frères
    Les magasins coopératifs, dits Prévoyances Saint Frères
    Titre courant :
    Les magasins coopératifs, dits Prévoyances Saint Frères
    Illustration :
    La prévoyance des Moulins-Bleus à L'Etoile [vers 1935] (Album des oeuvres sociales Saint Frères
    Texte libre :
    Historique Entre 1894 et 1911, la société Saint Frères fait construire huit magasins coopératifs est le seul en usage au sein de la société Saint Frères. Dans les autres villages alentour, d'autres Berteaucourt, les ouvriers Saint Frères auraient réclamé un équipement similaire, selon un document émanant de société Saint Frères à contourner cet obstacle pour créer à son tour de nouveaux magasins coopératifs magasins coopératifs d'initiative socialiste voient le jour, comme Le Foyer de la Ménagère implanté à Saint -Léger-les-Domart en 1904 ou le Foyer du Peuple à Saint-Ouen en 1908. A Flixecourt, Saint-Ouen ou construites dans les communes de Flixecourt, Saint-Ouen, Berteaucourt (Harondel), Pont-Rémy, Abbeville
    Référence documentaire :
    p. 169-171. LEFEBVRE, François. Saint Frères. Un siècle de textile en Picardie. Amiens : Encrage la veille de la Seconde Guerre mondiale : Les Saint. Approche d'une mentalité patronale. Lille
  • Ancienne cité des ingénieurs Saint Frères à Flixecourt
    Ancienne cité des ingénieurs Saint Frères à Flixecourt Flixecourt - 55-65 rue Pierre-Legrand - en ville - Cadastre : 2012 AL 13-24
    Titre courant :
    Ancienne cité des ingénieurs Saint Frères à Flixecourt
    Description :
    voie existante, qui mène à la commune de L'Étoile, face au domaine du château Saint, sans toutefois que
    Observation :
    Ensemble de logements destinés aux cadres de l'entreprise Saint Frères, construit en 1947 ou 1948
    Appellations :
    des ingénieurs Saint Frères
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    Selon la tradition orale, l'entreprise Saint Frères aurait fait construire cet ensemble de six
  • Anciens logements de cadre Saint Frères à Saint-Ouen
    Anciens logements de cadre Saint Frères à Saint-Ouen Saint-Ouen - 88-90 rue de la République - en village - Cadastre : 2012 AB 191-192
    Titre courant :
    Anciens logements de cadre Saint Frères à Saint-Ouen
    Appellations :
    Saint Frères
    Illustration :
    Sortie du personnel de l'usine de Saint-Ouen, vers 1905 (coll. part.). IVR22_20138016014NUC2A
    Auteur :
    [promoteur] Saint Frères
    Historique :
    l'entreprise Saint Frères déclare la construction de deux maisons achevées en 1887 et imposées en 1890.
    Localisation :
    Saint-Ouen - 88-90 rue de la République - en village - Cadastre : 2012 AB 191-192
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série P ; 3 P 711/9. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties. Saint-Ouen (Somme) - Rue de l'usine, carte postale, [vers 1905] (coll. part.).
  • Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Guillaume
    Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Guillaume Flixecourt - 1 à 40 rue Léon-Henocque - en ville - Cadastre : 2012 AK 249 à 278, 281 à 289, 365 à 368
    Titre courant :
    Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Guillaume
    Description :
    La cité Saint-Guillaume est composée de quarante logements implantés sur rue, de part et d'autre
    Observation :
    Flixecourt, à l'initiative de l'entreprise Saint Frères. Les parentés avec les autres cités ouvrières , construites vers 1885-1890 par Abel Caron, ingénieur en charge des constructions de l'entreprise Saint Frères des cités Saint Frères par une implantation de part et d'autre d'une voie initialement en impasse et non sur un seul côté de la voie, comme c'est le cas de plusieurs cités saint Frères, de Flixecourt, de Construite vers 1892 et 1893, la cité Saint-Guillaume est l'une des premières cités construites à Saint-Ouen ou de L'Etoile, par exemple. Ce dossier de repérage du patrimoine industriel établi en 1991
    Appellations :
    Saint Frères cité Saint-Guillaume
    Illustration :
    Plan masse de la cité Saint-Guillaume, détail du projet d'adduction d'eau de la cité Guillaume Vue de la rive sud de la cité Saint-Guillaume, en 1991. IVR22_19918000260Z
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    par les Saint Frères, sont imposées comme constructions neuves en 1895 (numéros pairs) et 1896 -Guillaume sont habitées par les familles d'ouvriers et d'employés des usines Saint Frères. A cette date, la Saint Frères. (numéros impairs). Le recensement de population de 1909 indique que les 40 maisons de la cité Saint
    Référence documentaire :
    Projet d'adduction d'eau de la cité Guillaume. Saint Frères, tirage au bleu, 1/1250e, 1907 (AD
  • Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Saint-Ouen
    Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Saint-Ouen Saint-Ouen - rue Jean-Jaurès - en village - Cadastre : 1984 AB 190
    Titre courant :
    Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Saint-Ouen
    Description :
    L'édifice est situé entre l'ancienne voie ferrée et la corderie Saint Frères qui se développe à Saint-Jean, Saint-Pierre ou Saint-Jules et Saint-André. Le bâtiment n'a cependant pas été adapté à
    Observation :
    type construits pour la société Saint Frères en 1910 pour le personnel de l'entreprise. L'ensemble des Ce magasin coopératif, dit Prévoyance de Saint-Ouen, appartient à la série de bâtiments du même
    Auteur :
    [commanditaire, promoteur] Saint Frères
    Historique :
    Saint Frères sont imposés, en 1914, pour la construction d'un magasin de vente. L'édifice porte la date
    Localisation :
    Saint-Ouen - rue Jean-Jaurès - en village - Cadastre : 1984 AB 190
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série P ; 3 P 711/10. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties.
  • Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Flixecourt
    Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Flixecourt Flixecourt - 2 rue Roger-Godard - en ville - Cadastre : 1984 AL 122
    Titre courant :
    Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Flixecourt
    Observation :
    pour la société Saint Frères en 1910 par l'architecte Anatole Bienaimé. L'établissement de Flixecourt construite à l'emplacement de l'ancienne gare Saint Frères, construite en 1867 et abandonnée au début du 20e siècle. Le même type d'établissement, qui était réservé au personnel de l'entreprise de jute Saint Frères , a été construit à Saint-Ouen, Harondel (détruit), Pont-Rémy et Beauval. Ce dossier de repérage du
    Illustration :
    Plan de l'ancienne gare Saint Frères de Flixecourt, fin 19e siècle (AD Somme ; 99 O 1807
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    pour la société Saint Frères par l'architecte Anatole Bienaimé. Le montant estimatif des travaux pour la fin de cette même année. La prévoyance de Flixecourt est inaugurée par Pierre Saint en janvier
    Référence documentaire :
    [Plan des gares de Flixecourt et de l'usine Saint Frères, fin 19e siècle]. Détail. Dessin à l'encre p. 168-171 LEFEBVRE, François. Saint Frères. Un siècle de textile en Picardie. Amiens : Encrage veille de la Seconde Guerre mondiale : Les Saint. Approche d'une mentalité patronale. Lille : Atelier
  • Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Maurice
    Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Maurice Flixecourt - La Cartonnerie - 2 à 118 rue Georges-Outrebon 1 à 105 rue Marius-Sire - en ville - Cadastre :
    Titre courant :
    Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Maurice
    Appellations :
    Saint Frères cité Saint-Maurice
    Illustration :
    Plan des moulins rachetés par Saint Frères, avec indication du bras de décharge à combler, 1896 (AD Logement de contremaître à l'entrée de la cité ouvrière Saint-Maurice. IVR22_20138000562NUC2A
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Texte libre :
    hydraulique de carton d'emballage, avant d'être vendue, le 3 mai 1881, à Saint Frères (acte passé devant Me Des moulins à blé et à huile à la cartonnerie Avant d'être occupé par une cité ouvrière Saint Frères, le site est marqué par la présence de deux moulins hydrauliques implantés sur les rives de la (moulin à blé) et Pierre Sainte (moulin à huile) en 1727. Au milieu du 18e siècle, le moulin à huile est Saint-Maurice. La construction de la cité ouvrière Les maisons qui constituent la cité Saint-Maurice imposables en 1900 et 1901 en tant d'habitations à bon marché. En 1909, la cité Saint-Maurice compte 112
    Historique :
    la conception des logements à Abel Caron, ingénieur de l'entreprise Saint Frères. Les matrices cadastrales indiquent que les maisons de la cité Saint-Maurice sont imposées comme population de 1909 indique que la cité Saint-Maurice compte 112 maisons et 599 habitants. On peut attribuer
    Référence documentaire :
    Moulins de la veuve Thuillier au profit de Saint Frères, pétitionnaire, encre sur calque, 1896 (AD AD Somme. Série P ; 3 P 711/9. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties. AD Somme. Série P ; 3 P 711/10. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties.
  • Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Gaston
    Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Gaston Flixecourt - 1 à 39 rue Ernest-Daussy - en ville - Cadastre :
    Titre courant :
    Cité ouvrière Saint Frères à Flixecourt, dite cité Saint-Gaston
    Appellations :
    Saint Frères cité Saint-Gaston
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la cité ouvrière Saint-Gaston. IVR22_20138000521NUC2A Vue d'ensemble de la cité ouvrière Saint-Gaston. IVR22_20138000522NUC2A Façade sur rue de trois logements de la cité Saint-Gaston. IVR22_20138000524NUC2A Venelle de séparation entre deux groupes de logements de la cité Saint-Gaston
    Auteur :
    [commanditaire, propriétaire] Saint Frères
    Historique :
    Cité ouvrière Saint Frères construite en 1909 et desservie en eau en 1910. Cette datation est maisons ouvrières, dénommé cité Saint-Gaston, qu'elle a fait construire à proximité de la station de
  • Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Beauval
    Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Beauval Beauval - - 61 rue Armand-Devillers - en ville - Cadastre : 1989 AA 318 à 326
    Titre courant :
    Ancien magasin coopératif Saint Frères, dit Prévoyance de Beauval
    Description :
    Le magasin coopératif est situé pratiquement en face de l'entrée de l'usine Saint Frères. Il
    Observation :
    de Flixecourt, Harondel, Pont-Remy et Saint-Ouen, écoles primaires de Berteaucourt-les-Dames, Saint -Léger-lès-Domart (filles et garçons), Saint-Ouen (filles et garçons) et Ville-le-Marclet, mairie , cimetière et presbytère de Beauval, poste de Saint-Ouen, "château" de Canaples et deux demeures
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    pour la société Saint Frères en 1910 par l'architecte Anatole Bienaimé. Le montant estimatif des travaux est de 125000 francs. Le magasin, réservé au personnel de l'usine Saint Frères était exploité en , Berteaucourt (Harondel), Saint-Ouen, Doullens, Pont-Rémy.
  • Ancienne maison de directeur de l'usine Saint Frères des Moulins-Bleus, puis garderie d'enfants, dite crèche Saint Frères des Moulins-Bleus
    Ancienne maison de directeur de l'usine Saint Frères des Moulins-Bleus, puis garderie d'enfants, dite crèche Saint Frères des Moulins-Bleus L'Étoile - Moulins-Bleus (les) - rue des Moulins-Bleus - en village - Cadastre : 2012 AM 119
    Titre courant :
    Ancienne maison de directeur de l'usine Saint Frères des Moulins-Bleus, puis garderie d'enfants , dite crèche Saint Frères des Moulins-Bleus
    Appellations :
    Saint Frères Crèche Saint Frères des Moulins-Bleus
    Auteur :
    [promoteur, commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    Bien que l'immeuble soit traditionnellement associé à la crèche Saint Frères, qui y fut abritée à 19e siècle pour la société Saint Frères, sans doute dans la continuité de la cité ouvrière. Lors du
    Référence documentaire :
    AD Somme ; non coté. SAINT FRÈRES. Album photographique des œuvres sociales Saint Frères, 1937. p. 227. LEFEBVRE, François. Saint Frères. Un siècle de textile en Picardie. Amiens : Encrage, 2002. [Façade extérieure principale de la crèche des Moulins-Bleus]. In : SAINT FRÈRES. Album photographique des œuvres sociales Saint Frères, 1937. [Façade extérieure principale de la crèche des Moulins -Bleus], photographie par Jean-Pierre Jacquart, 1937. In : SAINT FRERES. Album des œuvres sociales Saint Frères, 1937 (AD Somme ; non coté).
  • Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-André
    Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-André Saint-Ouen - la Rigole - rue Pasteur rue Docteur-Jean-Martin ancienne rue Saint-Jacques - en village - Cadastre : 1832 A 137, 139 à 141, 143, 159 1984 AC
    Titre courant :
    Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-André
    Observation :
    La cité ouvrière Saint-André, construite à proximité de l'usine Saint Frères dans le prolongement régionaliste inhabituel dans les cités Saint Frères, est attribués à des maçons italiens, qui lui auraient valu
    Appellations :
    Cité Saint-André
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    construction de 89 maisons, déclarées comme constructions neuves par l'entreprise Saint Frères. Un premier signalées oubliées, ce qui donnerait un total de 107 maisons pour la cité Saint-André. Entre les deux
    Localisation :
    Saint-Ouen - la Rigole - rue Pasteur rue Docteur-Jean-Martin ancienne rue Saint-Jacques - en
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série P ; 3 P 711/4. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties et non bâties. AD Somme. Série P ; 3 P 711/10. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties. AD Somme. Série P ; 3 P 711/9. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties. Saint-Ouen (Somme). Rue Brunehaut, carte postale, Photo Damervalle, vers 1920 (coll. part.).
  • Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-Jean
    Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-Jean Saint-Ouen - la Bassure-du-Moulin - rue Jean-Jaurès rue Général-de-Gaulle - en village - Cadastre : 1832 A 468, 474 1984 AD
    Titre courant :
    Cité ouvrière Saint Frères à Saint-Ouen, dite cité Saint-Jean
    Description :
    La cité ouvrière se compose de 35 logements sur la commune de Saint-Ouen et de 30 logements sur la commune de Saint-Léger-lès-Domart, alignées sur rue avec une petite cour, remise et jardin en fond de bloc de 5 maisons (Saint-Ouen) et trois blocs de 10 maisons (Saint-Léger). Au sud de la rue, 10 maisons
    Observation :
    La construction des premiers logements de la cité Saint-Jean, à l'initiative de Jean-Baptiste Saint , en 1873, est contemporaine de celle de la cité Saint-Pierre, à l'est de l'usine. Elle est plusieurs fois agrandie, en 1878, en 1880, enfin en 1897, pour devenir une des plus importantes cités Saint Frères. Elle passe ainsi de 42 maisons pour 244 habitants, en 1881, à 95 maisons pour 450 habitants, en 1906. La cité présente un dispositif semblable à celui de la cité Saint-Charles, à Saint-Léger. Au
    Appellations :
    Cité Saint-Jean
    Illustration :
    La cité Saint-Jean, rue Jean-Jaurès, vers 1905 (coll. part.). IVR22_20138016017NUC2A La cité Saint-Jean, vue partielle, 1908 (coll. part.). IVR22_20138016018NUC2A La cité Saint-Jean, vers 1910 (coll. part.). IVR22_20138016016NUC2A
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Saint-Léger-lès-Domart
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères [commanditaire] Saint Jean-Baptiste
    Historique :
    supplémentaires construites, pour les frères Saint. Le recensement de population de 1881 indiquent que la cité départementales (série P) signalent que Jean-Baptiste Saint fait construire une maison, en 1870, puis 20 maisons de la commune de Saint-Ouen, s'ajoutent les maisons construites sur la commune de Saint-Léger-lès
    Localisation :
    Saint-Ouen - la Bassure-du-Moulin - rue Jean-Jaurès rue Général-de-Gaulle - en village Saint-Léger-lès-Domart - route départementale 159 - en ville
    Référence documentaire :
    AD Somme. Série P ; 3 P 711/4. Saint-Ouen. Matrices des propriétés bâties et non bâties.
  • Cités ouvrières Saint Frères à l'Étoile, dites cités Neuves
    Cités ouvrières Saint Frères à l'Étoile, dites cités Neuves L'Étoile - 265-291 rue Anthime-Gigaut 293-321 rue Victor-Hugo - en village - Cadastre : 1978 AH 291 à 304 Parcelles cadastrales de la cité Gigaut. 1978 AH 306 à 320 Parcelles cadastrales de la cité Hugo.
    Titre courant :
    Cités ouvrières Saint Frères à l'Étoile, dites cités Neuves
    Description :
    rues Jules-Verne et la rue Saint-Martin située en contrebas. Ces deux alignements de logements ne se
    Appellations :
    Saint Frères
    Auteur :
    [commanditaire] Saint Frères
    Historique :
    Les cités Neuves n°1 et n°2 sont construites à l'initiative de la société Saint Frères vers 1920